Le bar des Amériques

-

Livres
53 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Le bar des Amériques est le roman de l’amour perdu. Perte dont le souvenir et la douleur indépassés installent Bahia dans l’enfermement du ressassement et de l’errance à soi. Un enfermement de trente ans qu’elle croit pouvoir briser lorsqu’un matin, très tôt, sur le bord évanoui de la mer, elle rencontre, comme dans un miroir, un autre visage de l’errance en la personne de Leeward, un ancien passeur de clandestins à la dérive dont la vie se limite à boire en compagnie de son vieux complice d’autrefois, Hilaire.
«Au bout de la presqu’île… Dans l'hôtel délabré de Leeward… Au bar, depuis trois nuits… Et d’un verre à l’autre, l’œil sombre de Bahia, abîmé dans la télé toujours plus braillarde… L’œil grand ouvert, puis lentement déclos. Comme replié sur une mémoire dormante qui, inlassable, revenait l’accoster, Bahia… Lorsqu’alors elle désignait du menton son gobelet assoiffé. Une fois encore à remplir au ras bord.
Et elle restait, pendant qu‘il déversait le saoule, Leeward, à nous dévisager, lui et moi. Comme si nous étions les derniers rescapés d'une guerre qui avait commencé il y a plus de cinq siècles et qu'elle ne comprenait pas comment, malgré la fureur inavouable des colons d’autrefois... malgré la fureur renouvelée des gardes côtes d’aujourd‘hui... comment on avait réussi à tenir de travers mais entier sur ce bord d'île. Où on l'avait trouvée en train d'errer, un matin, très tôt. Comme réchappée d'on ne sait quel porte conteneur détournée de son méridien.»

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 19 avril 2016
Nombre de visites sur la page 1
EAN13 9782897123437
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0090 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Alfred Alexandre
Le bar des Amériques
Roman
L’auteur remercie le Centre national du livre de Paris pour son soutien. Mémoire d’encrier reconnaît l’aide financière du Gouvernement du Canada par l’entremise du Conseil des Arts du Canada, du Fonds du livre du Canada et du Gouvernement du Québec par le Programme de crédit d’impôt pour l’édition de livres, Gestion Sodec. Mise en page : Virginie Turcotte Couverture : Étienne Bienvenu er Dépôt légal : 1 trimestre 2016 © Éditions Mémoire d’encrier ISBN 978-2-89712-342-0 (Papier( ISBN 978-2-89712-344-4 (PDF) ISBN 978-2-89712-343-7 (ePub) PQ3949.3.A44B37 2016 843’.92 C2016-940172-3 Mémoire d’encrier • 1260, rue Bélanger, bur. 201 Montréal • Québec • H2S 1H9 Tél. : 514 989 1491 • Téléc. : 514 928 9217 info@memoiredencrier.comwww.memoiredencrier.com Fabrication du ePub : Stéphane Cormier
DUMÊMEAUTEUR Aimé Césaire, la part intime(essai), Mémoire d’encrier, 2014.
Les villes assassines(roman), Écriture, 2011.
Le patron(théâtre, texte inédit), 2009 (prix ETC Beaumarchais 2015).
La nuit caribéenne(théâtre), texte inédit, 2007.
Bord de canal(roman), Éditions Dapper, 2005 (prix des Amériques insulaires et de la Guyane 2006).
Pour Bahia Ces quatre carnets d’îles Leurs pages de sables et de sel Détachées de nos mémoires en mille Et une seule vague en archipel