116 pages
Français

Le fantôme

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Aujourd’hui Jay et sa sœur jumelle Mia vont passer une soirée qu’ils n’oublieront pas de si tôt!
Leurs parents doivent sortir et ils ont embauché une nouvelle gardienne… très spéciale.
Elle semble obsédée par la sécurité : aussitôt les parents partis, elle organise la maison comme si elle s’attendait à une attaque de zombis. Elle barricade la porte, ferme tous les rideaux, établit un périmètre de sécurité, prépare sa lampe de poche en cas de panne électrique, un sifflet pour appeler au secours, de la nourriture pour survivre à un siège… Et puis la voilà qui commence à raconter une histoire qui donne des frissons… C’est l’histoire du ramasseux de bouteilles qui vient cogner aux portes la nuit!

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 10 mai 2018
Nombre de lectures 9
EAN13 9782762598568
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0012€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

ns
Mini iss ns o Fr
‹‹ Il paraît qu’il a eu ›› la frousse de sa vie.
histoires Les  de la Le fantôme gardienne
Nadine Poirier
NADïNE POïRïER
Leshistoires  de la Le fantôme gardienne
À Angélîque, la reîne du grand rîsson… lorsque tu me aîs la lecture ! Tantîne NadîneXXX
ïustratîon de a couverture : Pascae Crête
1
Gardiennage-Expert
a sœur Mîa et moî habîtons dans un M petît vîage à a campagne, près de a mer, dans ’est du Québec. Nos parents ont déjà possédé une erme amîîae pas très oîn, maîs îs ’ont vendue à des promo teurs quî vouaîent y aménager un terraîn de go. Ce jourà, mon père a obtenu assez d’argent pour s’ofrîr une nouvee maîson,
3
E FANTÔME
en même temps qu’î a hérîté d’un empoî au go. Depuîs, nous habîtons à a sortîe du vîage, tout près de ’ancîen cînéparc et des vestîges d’une bouangerîe. Nous avons emménagé dans notre nou vee maîson orsque j’avaîs 8 ans, et Mîa, 6. Depuîs, je ne cours pus derrîère es vaches avec mon ouet pour es ramener à ’étabe. À a pace, je cours avec mes voîsîns ! Jeme suîs aît de nombreux amîs au vîage. Notre terraîn a beau être moîns grand que e précédent, a tonte de a peouse prend tout de même sîx heures de notre temps, à ma sœur et à moî, chacun notre tour… Derrîère notre maîson, papa a construît un grand garage. C’est à qu’î aît ses répa ratîons mécanîques et qu’î arrange a morue qu’î pêche en mer. J’aîme bîen e regarder travaîer. J’en proIte pour apprendre des
4
GARDïENNAGE-EXPERT
trucs d’homme. Maman dît qu’î est comme une queue de veau… ça sîgnîIe qu’î n’ar rête jamaîs. Durant ’hîver, mon père utîîse sa sou Leuse géante qu’î a baptîsée sa grosse Bertha pour déneîger es routes. Quand î neîge beaucoup, î travaîe souvent très tard. Je ’entends rentrer aors que je suîs dans mon ît depuîs ongtemps. ï aîme se cuîsîner des steaks énormes, même au mîîeu de a nuît. Ça sent e poîvre dans toute a maîsonnée. Papa adore e poîvre ! Moî aussî. Dans e vîage, î est connu, mon père. ’hîver passé, î a sauvé un homme. ï a aperçu une orme étrange au so à ’autre bout d’un îmmense champ. C’étaît oîn et a orme uî aîsaît penser à un sac à ordures. Mon père a eu un doute. ï est descendu de a souleuse et a afronté a tempête à pîed.
5
E FANTÔME
Une épaîsse couche de neîge e raentîssaît, maîs î tenaît absoument à aer voîr ce quî tranaît àbas. Ce n’étaît pas des vîdanges, oh non !
Plutôt un vieil homme inconscient en train d’agoniser d’hypothermie.
Ce jourà, mon père est devenu mon héros. Moî, j’essaîe d’être comme uî. e petît gars e pus courageux du vîage !
Ce soîr, c’est e gaa du cub de go, et mes parents sont învîtés. ’auberge où îs s’en vont passer a soîrée se trouve à pusîeurs kîomètres. Comme notre gardîenne habî tuee a contracté une grîppe contagîeuse, que notre grandmère n’est pas dîsponîbe
6
GARDïENNAGE-EXPERT
et que a voîsîne se a coue douce dans e Sud – seon es termes de ma mère, quî a dît cea avec un brîn de jaousîe –, j’aî es sayé de convaîncre mes parents que Mîa et moî étîons désormaîs prêts pour rester seus à a maîson. Ma stratégîe ? Aborder mon père en premîer. Ça onctîonne, d’ordînaîre. – Papa, tu devraîs parer à maman. uî dîre que je suîs assez grand pour veîer sur Mîa. Mon amî Tom a 11 ans, comme moî, et î prend soîn de son petît rère depuîs des moîs ! Après tout, ce n’est pas sî com pîqué de rester à a maîson sans vous.
C’est vraî, quoî! ï suit de barrer es portes, de n’ouvrîr à personne et de garder e téé phone près de soî. En cas d’încendîe, je saîs quoî aîre depuîs ongtemps. S’î y a une panne d’éectrîcîté aussî. Et sî ’un de nous
7
E FANTÔME
se besse, j’appee ma grandmère quî ha bîte au vîage. Juste sî c’est grave. Je suîs ca pabe de désînecter une paîe et de mettre un bandage. Même que je pourraîs conduîre ma sœur à a cînîque pus vîte que ’ambu ance s’î e aaît. Avec notre VTT. Maîs ça, je ne e dîraî jamaîs à maman, nî même à papa. ïs m’enèveraîent es cés du VTT à tout jamaîs et îs nous eraîent garder jus qu’à nos 18 ans. – Fîston, tu saîs bîen comment sont es mères. Un tantînet pus craîntîves que nous. – Tu aîs de a généraîsatîon abusîve ! – De a quoî ? – De a généraîsatîon abusîve. J’aî vu ça à ’écoe. C’est quand tu mets tout e monde dans e même panîer. Toutes es emmes de a panète ne sont pas înquîètes comme maman. Ee est dîx oîs pîre que es autres
8