Le minaret ensanglanté

-

Livres
192 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Foi aveugle, affairisme opportuniste ou encore idéalisme béat? A chacun des trois anciens compagnons sa loi, et chaque loi est la plus juste. L’incompréhension s’installe, le dialogue est rompu, les valeurs séculaires s’estompent et l’intransigeance enfin, entraîne l’irréparable crime de sang.
Le minaret a t-il été souillé? Ou alors estce devenu l’arme du crime, l’arme fatale?

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 36
EAN13 9789947872871
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0038 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Le Minaret ensanglanté
Dey Bendifallah
Le Minaret ensanglanté roman
ÉditionsSédia Alger
© Sédia, 2015. Tous droits réservés.
ISBN: 978-9947-872-87-1
A mes enfants, ma fratrie, à mes chers disparus dont je mesure tous les jours l’absence et à tous les innocents que cette tourmente a emportés.
Avertissement
« Le minaret ensanglanté » a été écrit en janvier et février 1995 pour l’essentiel. Il prégurait bien avant l’heure le « one one nine », nom donné par les Américains au 11 septembre qui a vu l’effondrement du mythe d’invulnérabilité des Etats-Unis, aux prises pour la première fois et de quelle manière au terrorisme islamiste. L’écriture de cet ouvrage faisait suite à une année (1994) qui a vu l’Algérie basculer dans une décennie d’une violence inouïe, prise dans ce tourbillon macabre. Cette année-là fut celle de l’assassinat de grands noms de la presse libre, d’illustres personnalités du monde des arts, du théâtre, des médecins et des libres-penseurs. Elle fut aussi celle du détournement de l’avion d’Air France qui eut pour effet immédiat de déclarer tacitement l’isolement complet de l’Algérie par les pays occidentaux, trop frileux pour s’attaquer à ce nouveau monstre, essayant de l’amadouer pour préserver la paix sociale dans leurs banlieues. Les attentats de Port-Royal, de Maison Blanche nirent leur œuvre d’intimidation. L’Algérie n’avait qu’à s’en sortir toute seule. En tout état de cause, nous pouvons dire et certier maintenant qu’en s’intéressant un
peu plus à ce qui se passait en Algérie, les pays occidentaux auraient peut-être fait l’économie de la tragédie du 11 septembre. L’étude de la structure d’El-Qaïda et de son mode de recrutement montre que les méthodes d’embrigadement des mercenaires intégristes répondent à peu de choses près à ce qui est décrit dans cet ouvrage.  Par l’éclairage qu’il apporte,Le Minaret en-sanglantérépond à bien des questions d’actualité relatives aux divers mécanismes de basculement des jeunes dans l’intégrisme et parfois dans le terrorisme.
L’auteur.