Le Prodige de Gnangba

-

Livres
264 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

À seulement 20 ans, Jason Roateng est une star planétaire. Premier Africain vainqueur du Tour de France, les médias se l'arrachent et les sponsors font monter les enchères. Les dollars pleuvent par millions ! Dans son pays, le Ghana, le meilleur cycliste du monde est une légende vivante. Désormais, bien loin de lui la prophétie paternelle : « Un jour, mon fils, tu seras le plus grand marabout du monde ». Au sommet de la gloire, le conte de fées tourne court lorsque Jason, dos au mur, est contraint de s'adresser à la mafia napolitaine pour se sortir d'affaire. Démarre alors un périlleux périple.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 27 février 2019
Nombre de visites sur la page 118
EAN13 9782140115103
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0127 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Davîd Noga
Le Prodige de Gnangba Roman
C o l l e c t î o n
© L’Harmattan, 2019 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris www.editions-harmattan.fr ISBN :978-2-343-16954-5 EAN :9782343169545
Le Prodige de Gnangba
Encres Noires
Créée en 1990, la collection « Encres noires » est consacrée à la publication d’œuvres littéraires (romans et nouvelles) d’auteurs africains vivant sur le continent ou issus de la diaspora. Son catalogue recèle de nombreux titres devenus depuis des classiques de la littérature africaine d’expression française.
Déjà parus
Nguidjol (Antoine),Congo.Le passé présent. Récits, 2018. Somé (Penou-Achille),Chroniques du village de Téngnule au Burkina Faso. La vie extraordinaire d’un village ordinaire, 2018. Mova Kawen (Sosthène),Parcelles de vie (nouvelles), 2018. Nguidjol (Antoine),Tarah ou la mémoire des lieux avec mon père, 2018. Tiofack T. (Julian),Les Noces féroces,2018. Diarra (Véronique),Shuka, la danseuse sacrée, 2017. Noga (David),Les palmiers sanglants,2017. Nzomvuama (Alphonse),Le bonheur dans les petites choses,2017. Zoromé (Robert Bilavandja),Le Sanglot des Innocents, 2017. Gnazale (Dany-Laure),L’étrange histoire de Makoura la belle,2017. Rombhot-Kelly (Freddy-Michaël),Le vertige de l’amour, 2017. Gandou D’Isseret (Gyscard),Autant partir que sacrifier, 2017.

Ces douze derniers titres de la collection sont classés par ordre chronologique en commençant par le plus récent.
David NOGA Le Prodige de GnangbaRoman
Du même auteur Les Palmiers sanglants,L’Harmattan, 2017 Péril électoral, Publibook, 2015 Au nom du pire, Publibook, 2013 Prisonniers dehors, publibook, 2012 La course aux sources, publibook, 2009 Opération Business, Publibook, 2007
« Nos meilleures intentions sont souvent contrariées par des forces extérieures – des forces que nous avons lancées nous-mêmes il y a longtemps. Les décisions, surtout les mauvaises, génèrent leur propre dynamique qu’on a toutes les peines du monde à arrêter (…). Même quand on fait le serment de changer (…), la dynamique que nous avons mise en route par le passé continue de nous entraîner vers la mauvaise pente. La dynamique, voilà ce qui dirige le monde. »
1 André Agassi
1 extrait de son autobiographieOpen, P.402, Alfred A. Knopf, 2009.
1 – Un jour, mon fils, tu seras le plus grand marabout du monde. Les yeux écarquillés, Jason regarda son père avec incrédulité. Le vieux Nkumah plongea de nouveau sa main dans la calebasse en bois, effleurant à peine la surface de l’eau. Puis, le patriarche se saisit d’un balai en bambouun fétiche transmis de père en fils depuis des sièclesprononça quelques incantations sur l’objet, et avant de le reposer sur le sol, à sa droite. De nouveau, Nkumah se pencha par-dessus la calebasse. Après un lourd silence, il leva la tête et regarda son fils droit dans les yeux. Jason tressaillit. Son père lui répéta : – Un jour, mon fils, tu seras le plus grand marabout du monde. Les ancêtres avaient parlé. Jason hocha la tête, affichant un sourire de circonstance. Nkumah était si heureux, si fier de voir son fils suivre ses traces ! Mais au fond de lui, le jeune enfant de dix ans était effondré. Lui qui aimait tant l’école et la cour de récréation savait que, désormais, sa vie basculait. Tôt ou tard, il devrait suivre une voie autre que celle de ses camarades, autre que celle des jeunes enfants de son âge. Les ancêtres avaient parlé. Dehors, l’air s’était rafraîchi, le vent s’était levé, quelques gouttes de pluie tombaient sur le sol poussiéreux du village de Gnangba. Un éclair illumina la nuit. Le tonnerre gronda. Dans la case du Conseil, les sages approuvèrent de la tête. Job (Dieu) approuvait le choix des ancêtres. Nkumah fixa la porte et demanda : Njè nou ?Qui est-ce ? Mè nou,c’est moi, répondit la voix. U yé njè ?Qui es-tu ? demandèrent en chœur les sages. A Sango, Job ayé i ngie. Messieurs, Dieu est grand, répondit la voix.
9