Loup y es-tu ?

-

Français
298 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Thomas n'en croit pas ses oreilles lorsque sa grand-mère lui dévoile les ressorts cachés de l'Histoire et surtout les secrets de sa famille, un soir d'été. Sera-t-il à la hauteur ou saura-t-il tout du moins jouer le jeu ? Mouton né au milieu des loups, Thomas essaie de trouver sa place au milieu d'une famille qui n'est pas aussi bonhomme qu'elle paraît, et devra rendre régulièrement les "devoirs" destinés à développer ses talents criminels...

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 décembre 2012
Nombre de lectures 26
EAN13 9782296510845
Langue Français
Poids de l'ouvrage 15 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0141€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Circé Deuzile
LOUP Y ES-TU ? Récit
© L’Harmattan, 2012 5-7, rue de l’Ecole polytechnique, 75005 Paris http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-336-00459-4EAN : 9782336004594
Loup y es-tu ?
Récit
Du même auteur
Bande de bataves !,Jacques André Editeur, Lyon, 2009.
Circé Deuzile
Loup y es-tu ?
Récit
L’Harmattan
Promenons-nous dans les bois pendant que le loup n'y est pas si le loup y était il nous mangerait mais comme il n'y est pas il n'nous mangera pas. – Loup y es-tu ? Entends-tu ? Que fais-tu ? – Je mets mon pantalon !
Dimanche 5 février 1995
e camion est rouge sang, L brillant comme un sou neuf. Il a tout : une grande échelle coulissante, des gyrophares bleus, et même une lance d’incendie qu’on peut dérouler et re-ranger après. Sur le capot, le mot POMPIERS s’inscrit en lettres réfléchissantes. Les yeux de Thomas luisent d’excitation. – Pas de panique, je viens vous sauver ! fanfaronne-t-il au moment où son père entre dans le salon. Interloqué, ce dernier s’arrête un instant sur le seuil et avise son fils à quatre pattes, par terre, en train de faire rouler son camion sur la moquette mouchetée, vers une bande de Playmobils en difficulté dans les plantes vertes. – Mais enfin fiston ! Où est-ce que tu as dégotté ça ? C’est bien la première fois qu’il voit un jouet pareil chez lui. – Plus tard je serai pompier ! clame le gamin fièrement. – J’aimerais bien voir ça ! rétorque le père abasourdi. Sans plus attendre, il se dirige vers l’autre extrémité de la pièce, fouille dans le coffre à jouets et en sort une carabine à plombs. Il l’arme, la tend au gamin d’un geste brusque. – Tiens, va jouer dehors, j’ai vu des pigeons. Manquerait plus qu’il tourne mal celui-là.