Nouvelles insulaires

-

Livres
46 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Cinq nouvelles qui peignent, à petites touches, la rencontre entre une femme et une île. Ce qui relie les textes entre eux, c’est un regard curieux, amoureux, et pourtant distancié sur une terre extraordinaire en ce qu’elle permet de mener des expériences intimes impossibles à vivre ailleurs: se terrer comme une tortue; aimer sous le rouge des hibiscus ou dans l’urgence; connaître la chaleur troublante d’un chien nu; accepter l’éloignement de l’amant par respect. Cuba autrement, loin des discours habituels. Et même, Cuba saisie du dedans, à laquelle les figures de ces nouvelles se sont déjà abandonnées… absolument, langoureusement, secrètement. Cuba à fleur de passion, à fleur de désir, à fleur de rêve, que C. Pic-Gillard approche de manière intuitive et épidermique, pour constituer un recueil à l’atmosphère grisante.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 31 mai 2012
Nombre de visites sur la page 77
EAN13 9782748385632
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0038 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Nouvelles insulaires
Christine Pic Gillard Nouvelles insulaires
Publibook
Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé par les lois et traités internationaux relatifs aux droits d’auteur. Son impression sur papier est strictement réservée à l’acquéreur et limitée à son usage personnel. Toute autre reproduction ou copie, par quelque procédé que ce soit, constituerait une contrefaçon et serait passible des sanctions prévues par les textes susvisés et notamment le Code français de la propriété intellectuelle et les conventions internationales en vigueur sur la protection des droits d’auteur. Éditions Publibook 14, rue des Volontaires 75015 PARIS – France Tél. : +33 (0)1 53 69 65 55 IDDN.FR.010.0117371.000.R.P.2012.030.31500 Cet ouvrage a fait l’objet d’une première publication aux Éditions Publibook en 2012
Elle Elle. Elle s’était dit. Non, en réalité elle ne s’était rien dit. Cela s’était fait naturellement, par un enchaînement inéluctable qu’elle n’avait pas maîtrisé. Elle était venue pour se reposer. Quelques jours comme une parenthèse dans une vie bousculée. Une bulle, qu’elle espérait vide de toute pensée, une matrice originelle faite d’eau et de dou-ceur où les jours s’étaleraient égaux, intemporels, inchangés. Elle était venue avec l’idée non formulée de retrouver une certaine virginité, tant de corps que d’esprit. Il était nécessaire qu’elle soit seule ; elle devait fuir la ten-tation de se raconter. Elle n’avait aucune envie non plus d’un amour éphémère, brève rencontre de deux désirs ; non qu’elle n’en connaisse pas le plaisir. Mais elle en avait beaucoup abusé. Elle était donc venue pour reposer et son corps et son esprit. Le lendemain de son arrivée il y eut un incident qui la troubla. La veille, par un geste qui ne lui était pas habituel, elle avait poussé le verrou de sa chambre. Elle avait senti ce qu’il y avait d’insolite dans son geste, à cause du dé-doublement alors ressenti : elle s’était vue poussant le verrou. Le bungalow n’était pas isolé. Il était certes noyé dans la verdure tropicale d’un jardin exubérant et, à son arrivée, plongé dans l’obscurité la plus totale. Cependant peu de mètres séparaient son bungalow des autres éparpil-lés dans le jardin. Le dépaysement sans doute l’avait déstabilisée. Au réveil, le verrou refusa de s’ouvrir. Tous ses efforts n’aboutirent qu’à la mettre en sueur et à faire monter
9