Sirène des sables

-

Français
214 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Elles écrivent des nouvelles, de la poésie, des romans, des essais, des pièces de théâtre. Elles se sont réunies ici autour d'un thème séduisant et d'actualité : la sorcellerie. Ces onze écrivaines congolaises mettent un projecteur sur le monde invisible et ténébreux des sorciers, magiciens, féticheurs-nganga, marabouts, guérisseurs et autres ndokis...

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 02 décembre 2014
Nombre de lectures 29
EAN13 9782336363134
Langue Français
Poids de l'ouvrage 2 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0112€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Collectif Femmes Écrivaines du Congo-Brazzaville
Sirène des sables
Anthologie de nouvelles
Lydia Évoni, Assia-Printemps Gibirila, Liss Kihindou, Binéka Danièle Lissouba, Evelyne Mankou, Pénélope-Natacha Mavoungou-Pemba, Marie-Françoise Moulady Ibovi, Gilda Rosemonde Moutsara-Gambou Huguette Nganga Massanga, Jussie Nsana, Marie-Léontine Tsibinda.
Préface d’Arlette Chemain
Ecrire l’Afrique Ecrire l’Afrique
L’ armattan
Sirène des sables
AôôîÉ É ôUÉÉŝ
Écrire l’Afrique Collection dirigée par Denis Pryen Romans, récits, témoignages littéraires et sociologiques, cette collection reflète les multiples aspects du quotidien des Africains.Dernières parutions Casimir Alain NDHONG MBA,Au dire de mes aïeux.Une facette du passé des Fang du Gabon,2014. Darouiche CHAM et Jean EYOUM,Mon continent À Fric, Un essai à deux voix sur l'attractivité du continent Africain et de sa jeunesse, 2014. Marie-Françoise MOULADY-IBOVI,Étonnant ! Kokamwa !, 2014. Réjean CÔTÉ,Un sorcier africain à Saint-Pie-de-Guire, 2014. Mamadou DIOP,Rahma, l’école d’une vie, 2014. Simon DIASOLUA,Entre ciel et terre, Les confidences d’un pilote de ligne congolais, 2014. Kasoum HAMANI,Niamey cour commune, 2014. Roger KAFFO FOKOU,Les cendres du temps, 2014. Pierre FREHA,Chez les Sénégaulois, 2014. Patrick BRETON,Cotonou, chien et loup, 2014. Cikuru BATUMIKE,L’homme qui courait devant sa culpabilité, et autres nouvelles, 2014. Mahmoud Bensaïd BAH,Les défis de la démocratie en Guinée, 2014. Georges ROUARD,Nuit noire à Dôko, 2014. O. TITY FAYE,La chute de la Révolution. Les derniers complots. La tourmente, livre III, 2014.O. TITY FAYE,Prêt pour la Révolution ? De l’emprise du parti unique à la marque du fouet rouge : la révolte. La tourmente, livre II, 2014.O. TITY FAYE, Selon ! La randonnée dela Révolution l’étudiant guinéen sous la Révolution. La tourmente, livre I, 2014. Karamoko KOUROUMA,Poste 5 ou l’incroyable aventure de Togba, 2014. Bakonko Maramany CISSÉ,Émigrer à tout prix. L’Amérique, l’Europe ou la mort, 2014.
MàîÉ-LôîÉ Tŝîîà MàîÉ-FàÇôîŝÉ MôUàY ïôî PôÉ-Nààçà MàôUôU-PÉà
Sirène des sables
AôôîÉ É ôUÉÉŝ
PfàçÉ ’AÉÉ CÉàî
© L’Harmattan, 2014 5-7, rue de l’École-Polytechnique, 75005 Paris www. harmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-044985-9 EAN : 9782343044859
SôàîÉ
PfàçÉ................................................................................ 7 Lydia Evoni « LÉ YŝÉ ’AfôUà » .............................................. 15 Assia Printemps Gibirila « Aîà Kîôô ».................... 29 Liss Kihindou « SôçîÉ ! » ................................................................. 45 Binéka Danièle Lissouba « LÉŝ ŝîx ôîŝ É KUà » ......................................... 63 Eveline Mankou « SÉÉUŝ É îŝÉŝ É FîI » ........................................................................ 73
Pénélope-Natacha Mavoungou-Pemba « LÉŝà É É YŝîÉUx îàÉ » ........................... 87 Marie-Franoise Moulady ïbovi « OÉŝŝ, ’Éfà ŝôî-îŝà ŝôçîÉ » ............................ 121 Gilda Rosemonde Moutsara-Gambou « L’çî Éŝ ÉôUàîÉŝ » ........................................ 157 Huguette Nganga Massanga « VîUôŝÉ » ................................................................ 163
5
Marie-Léontine Tsibinda « LàY Kîà V. » ...................................................... 183 Jussie Nsana ÈîôUÉ ..................................................................... 203
6
PfàçÉ
Voîx émînînes subsaharîennes Varîatîons sur une thématîque sensîble En souvenîr d’Amélîa Néné. Elle auraît aîmé se joîndre à votre ouvrage
ïnîtîatîve eureuse, ce recueî era date. Au pays des îustres, écrî-vaîns de grand renom, au Congo-capîtae Brazzavîe, des auteures ouvrent une voîe nouvee. Après a céébratîon du cînquantenaîre des îndépendances, puîs des soîxante ans de a îttérature congoaîse, ’înîtîatîve émînîne poursuît dans une voîe nouvee. Le pays re-1 trouve son rôe novateur grâce à ’ouvrage înîtîé par Marîe-Léontîne Tsîbînda et Marîe-Françoîse Mouady ïbovî, avec e soutîen de Pénéope-Nataca Mavoungou-Pemba pour une réaîsatîon destînée à séduîre un nouveau pubîc proce ou oîntaîn, entre Gatîneau au Québec, Montréa, Québec, Parîs, es pays d’Arîque….. La igure émînîne aux contorsîons suggestîves voîre opîdîennes qu’ofre en avant-texte ’artîste Jussîe Nsana, donne e ton avec brîo, avec éégance. Puîs vîennent es varîatîons sur un tème commun : a sorcee-rîe. Les récîts courts dîts aussî sort-storîes, s’énoncent à partîr d’une probématîque judîcîeusement réîntroduîte. Entre tradîtîon et înser-
Voîr en 1987 e n° spécîa de a revue «Notre Lîbraîrîe» consacré à a îttérature congoaîse écrîte, quî ouvrît une voîe car caque pays vouut ensuîte voîr aînsî vaorîsée sa îttérature « natîonae ».
7
tîon dans a vîe contemporaîne, es récîts rassembés unîssent ic-tîon et convîctîon. Contre es mentaîtés, es croyances, es pouvoîrs des pratîcîens ou pratîcîennes tradîtîonnes, « ngangas » ocaux ou pasteurs des égîses nouveement împantées, ’umour ou ’îma-gînatîon concourent à a dénoncîatîon de sombres pratîques, entre prîncîpe de réaîté et rêves ertîes. Un personnage mîs en texte par Gîda Rosemonde Moutsara 2 Gambou, dans sa contrîbutîon «des retrouvaîllesL’ écrîn  » donne son tître à ’ensembe : «Ton marî est tombé dans les grîfes d’une Sîrène des sables». La réaîté urbaîne est abordée par e bîaîs d’un tème abîement réînterprété. Le pus souvent entrent en scène un père veu et posses-seur de bîens, ses enants et es întrîgues d’une matresse possessîve et avîde. Le recours aux orces occutes întervîent. Les pratîques des « ngangas », guérîsseurs ou sorcîers tradîtîonnes dont on a pu croîre qu’îs caractérîsaîent des époques antérîeures, s’avèrent actuees. Les nouvees égîses împantées au pays, es structures amîîaes désta-bîîsées par es décès, veuvages et remarîages créent un décor socîa propîce au drame ou à a satîre. Pusîeurs contrîbutîons évoquent es causes obscures et es consé-quences de naîssances non conormes. Lydîa Evonî (de Parîs) dans Le mystère d’Aoumavoît a jeune épouse gravîde vîctîme des macî-natîons secrètes d’un once néaste. Assîa-Prîntemps Gîbîrîa (entre Bordeaux et Poînte-Noîre), sous ’întîtuéAlbîna Kîtoko,jeu de mots sur un prénom, dît es parents persécutés pour e aît d’avoîr une ie abînos. Bînéka Danîee Lîssouba (au Québec), avec« Les sîx doîgts de Kumbaévoque ’enant persécuté pour cette anomaîe » de naîssance ; Marîe-Françoîse Mouady ïbovî (prîx des Arts et Lettres de a Répubîque du Congo), dans «Oless l’enant soî-dîsant sorcîer» montre e garçon persécuté car afecté d’un bec-de-îèvre à sa naîssance ; Lîss Kîîndou sous e tîtreSorcîèreévoque e rôe de
Gîda Rosemonde Moutsara Gambou : « Ton marî est tombé dans es grîfes des sîrènes des sabes ».
8
’ancîenne emme accusée de suscîter es avortements de a nouvee épouse. Attîrant ’attentîon sur un autre pénomène contemporaîn, Pénéope-Nataca Mavoungou-Pemba (Québec/Tououse) narre es întrîgues dépoyées pour récupérer îndûment un bîen dans e ré-cît «Leshkah et le mystérîeux hérîtage». Gîda Rosemonde Moutsara Gambou romancîère, oppose dans a nouvee «L’ écrîn des retrou-vaîlles» deux recours à a magîe, par ’épouse déaîssée quî consute es caurîs, tandîs que sa rîvae « a eu recours aux étîces pour envoû-ter de açon maéique son marî. » Au centre du recueî e texte que propose Eveîne Mankou «Splendeurs et mîsère de Fîi »,éargît ’însertîon géograpîque et ’împact des récîts en même temps que s’întroduît une varîante : a personne quî manîpue es étîces et use de son pouvoîr s’avère cette oîs-cî de sexe émînîn. Cee-cî se procure sa matîère premîère, ses onguents, ses itres, ses pommades dans e oîntaîn Togo sur e mar-cé de Lomé céèbre pour ses « mamma Benz » revendeuses rîcîs-sîmes (au poînt d’avoîr caufeur et voîture de cette marque) ; ee se ournît au marcé de Vogan autour de a maîson dîte du Paca De Suza ancîen vendeur d’escaves. Notre magîcîenne accrot son pou-voîr de nuîsance en reîant des îeux écartés et de cutures dîférentes, Arîque de ’Ouest et Arîque Centrae. Eveîne Mankou renouvee e récît par cette doube însertîon et bîen d’autres mentîons… Un îmagînaîre des espaces géograpîques enrîcît aînsî des énoncés quî sont autant de « novea » comme es déinîraît Jean Marîe Gustave 3 Le Cézîo . Les deux dernîères nouvees du recueî ont égaement un nou-veau reîe. Outre e travaî d’écrîture, une sensîbîîté à ’art drama-tîque suggère de spectacuaîres mîses en scène. Le drame consîste à mettre en pace une macînatîon quî permettra à une séductrîce
Jean Marîe Gustave e Cézîo, ïntroductîon à son recueî de ongues nouvees, éd.,… 2014
9