Trois boutures de jasmin

-

Livres
228 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Souleyman est marocain. Il vient de la région de Ouarzazate où ses parents cultivent un petit lopin de terre. Adolescent, il rêve d'une vie meilleure et envisage de venir en France pour y travailler. Un jour, il part et se met en route vers le Nord. Sa jeune soeur, Leila, glisse dans son sac trois boutures du jasmin odorant qui pousse au pied de leur modeste maison de briques... Trois boutures de jasmin est le titre des nouvelles de cet ouvrage.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 12 février 2019
Nombre de visites sur la page 28
EAN13 9782140113482
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0120 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Liliane Fainsilber Trois boutures de jasmin Nouvelles
/ Littérature
Rue des Écoles
Trois boutures de jasmin
Rue des Écoles La collection « Rue des Écoles » est dédiée à l’édition de travaux personnels, venus de tous horizons : historique, philosophique, politique, etc. Elle accueille également des œuvres de fiction (romans) et des textes autobiographiques. Déjà parus
Tourné (Pierre-Jacques),L’hypnophobe, roman, 2019. Kanyiki (Lumbamba),Chant du corbeau, récit, 2019. Benoit (Jean-Louis),Au sommet de la colline, roman, 2019. Peltier (François),Le club Kierkegaard, roman, 2019.
Mallard (Rémy),Manège, nouvelles, 2018. Pittet (Ignace),Promenade d’un rêveur solidaire, récit, 2018. Mathé-Cachia (Marie-Hélène),Le ventre du laboratoire, roman, 2018. Charvet-Bernard (Christiane),y a longtemps que je t’aime Il , roman, 2018. Albaterra (François),Les fausses routes du siècle, roman, 2018. Bitaine de la Fuente (Marie-Thérese),Horizons tremblés, nouvelles, 2018. Kalifa (André),Histoire de Samuel. Entre l’Algérie et la France, récit, 2018. Robène (Laurent),La chambre de derrière. Pechbonnieu 1940-1944, récit, 2018. Ces douze derniers titres de la collection sont classés par ordre chronologique en commençant par le plus récent. La liste complète des parutions, avec une courte présentation du contenu des ouvrages, peut être consultée sur le site www.editions-harmattan.fr
Liliane Fainsilber Trois boutures de jasmin Nouvelles
Du même auteur Lettres à Nathanaël. Une invitation à la psychanalyse, L'Harmattan, coll. « Études psychanalytiques », 2005. Le livre bleu d'une psychanalyste, De Boeck supérieur, coll. « Oxalis », 2008. © L’Harmattan, 2019 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.editions-harmattan.fr
ISBN : 978-2-343-16852-4 EAN : 9782343168524
L’autoroute de la liberté Ils avaient roulé déjà plusieurs heures, quand ils s’arrêtèrent pour manger sur l’une des aires de l’autoroute. Gérard, à son habitude, n’avait pas desserré les dents. Il faisait la tête. Ils commandèrent une bière et un insipide sandwich qu’ils mangèrent, en compagnie de quelques chats faméliques qui avaient sans doute été abandonnés sur cette portion d’autoroute par leurs maîtres, partant pour les vacances du mois d’août. Céline, tandis qu’elle avalait sa dernière bouchée, ne se doutait pas qu’elle subirait, dans les quelques minutes qui suivraient, le même sort. Elle se dirigea en effet vers les toilettes et quand elle sortit après s’être un peu rafraîchie, elle eut la surprise de constater que l’auto avait bel et bien disparu. À peine eut-elle le temps d’apercevoir ses feux rouges arrière tandis que Gérard s’engageait sur la bretelle de l’autoroute. Que pouvait-elle faire ? L’avait-il abandonnée pour de bon ? Elle décida de patienter avant d’appeler l’une de ses filles à l’aide, espérant qu’il reviendrait quand même la chercher. Au bout d’une heure, il revint en effet, après avoir été obligé de faire un très long détour. Il lui avoua ne pas s’être aperçu de son absence. Ce n’est qu’au bout de quelques kilomètres, lui ayant enfin adressé la parole, pour lui demander si elle n’avait pas oublié de fermer le chauffage, qu’il se rendit compte, faute de réponse de sa part, qu’elle n’était pas assise à côté de lui. Leur vie commune, n’avait rien d’agréable et, après cet événement,
7
nouvelle preuve, s’il en était besoin, de sa radicale indifférence à son égard, elle lui en voulait beaucoup. Comme ils avaient pris beaucoup de retard, en raison de cet incident, ils décidèrent de coucher dans un de ces hôtels de bord de route. Épuisé, Gérard sombra très vite dans le sommeil. Il ronflait même bruyamment. Céline, furieuse contre lui, le regardait dormir, pleine de haine et de dégoût pour cet homme qu’elle avait pourtant aimé, il y avait maintenant bien longtemps. Si elle avait eu un fusil de chasse à portée de main, nul doute qu’elle en aurait volontiers fait usage. Comme, d’autre part, elle ne se sentait pas de force à l’étrangler, ni le courage de l’émasculer, elle fut bien obligée de renoncer à son projet de le trucider. En y réfléchissant, elle décida de le punir par où il avait péché. Tandis qu’il continuait à dormir, elle prit, dans sa poche de pantalon, les clés de sa voiture, prépara quelques vêtements pour elle et partit à son tour sur l’autoroute, l’autoroute de la liberté. Elle était désormais en grandes vacances. Plus jamais il ne la revit. C’était tout ce qu’il méritait !
8
Une petite diablesse kleptomane Il avait fait vœu de chasteté. Il avait été ordonné prêtre dans les années 80 et c’est à presque cinquante ans qu’il tomba amoureux fou de l’une de ses paroissiennes. Elle s’appelait Véronique. Elle avait de très beaux yeux noirs. C’était une belle jeune femme qui semblait avoir plus d’une corde à son arc et surtout celle de la jeunesse. Il l’aimait de toute son âme, la désirait et se serait presque décidé à l’inviter quand un événement inattendu l’en empêcha. Un jour où ils participaient tous les deux à une fête de bienfaisance organisée par la paroisse, il l’entendit raconter à un petit groupe de ses amies comment elle avait volé dans une élégante boutique le magnifique pull de cachemire qu’elle portait ce jour-là et qui mettait si bien ses formes en valeur. Elle leur avait même indiqué la façon de procéder. Il fallait tout d’abord choisir le lieu où exercer son forfait, choisir de préférence une boutique de luxe, puisque, quant à prendre des risques, autant bien choisir la qualité des produits, une fois entrée dans la boutique, il était souhaitable d’hésiter entre plusieurs modèles mais le point le plus important techniquement était de ne pas quitter des yeux la vendeuse tout en lui parlant sans arrêt, il fallait la tenir sous le charme. Pendant ce temps, elle se saisissait de l’objet convoité et le glissait dans son sac resté ouvert. Elle repartait vite, sans avoir rien acheté, en promettant de revenir. Notre pauvre prêtre avait alors réalisé qu’il avait été tenté par le Diable, sous la forme de cette petite diablesse
9