Vers l'horizon

-

Livres
118 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Bien sûr, la bonté, la beauté, la lumière qu'on lui avait chantées, tout cela existait, mais à trop le chanter on oubliait de vaincre la laideur qui pourrissait, là et ailleurs... Malgré le souvenir toujours brûlant des blessures passées, la comédie humaine, le jeu des relations et les fractures, toujours là, l'ombre des jours s'estompe peu à peu: le temps et les événements offrent une distance ouvrant vers l'horizon. Sous la forme de fragments agencés comme les pièces d'un puzzle, avec leur variété de tons et de couleurs, Hélène Loasis propose, comme dans son premier livre, un regard lucide, quelquefois violent, mais qui peut être léger ou amusé, sur soi-même, les autres et ce qui nous entoure. Si l'ensemble s'avère plutôt amer, parfois cynique, un brin cruel, cette fois, l'espoir d'un apaisement l'emporte.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 27 juin 2013
Nombre de visites sur la page 14
EAN13 9782342008517
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0056 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Vers l’horizon
Du même auteur
L’Ombre des jours, éditions Publibook, 2012
Hélène Loasis Vers l’horizon
Publibook
Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé par les lois et traités internationaux relatifs aux droits d’auteur. Son impression sur papier est strictement réservée à l’acquéreur et limitée à son usage personnel. Toute autre reproduction ou copie, par quelque procédé que ce soit, constituerait une contrefaçon et serait passible des sanctions prévues par les textes susvisés et notamment le Code français de la propriété intellectuelle et les conventions internationales en vigueur sur la protection des droits d’auteur. Éditions Publibook 14, rue des Volontaires 75015 PARIS – France Tél. : +33 (0)1 53 69 65 55 IDDN.FR.010.0118666.000.R.P.2013.030.31500 Cet ouvrage a fait l’objet d’une première publication aux Éditions Publibook en 2013
Retrouvez l’auteur sur son site Internet : http://helene-loasis.publibook.com
Embobinée
Tordre le cou aux mots, lire à l’envers… On vous parlera de nos âmes égarées, aveuglées, as-sassinées, de pardon, de vertu, de l’innocence et du sourire de l’enfant, de la béatitude et de la générosité, de l’être et de sa profondeur, de celle des forêts, de la bonté, de la beauté, des ailes de l’oiseau, des fleurs et des étangs, de l’espérance et de la grâce, de la lumière et de la foudre et de la joie, et des étoiles au paradis, de la force d’aimer, de la douceur et la candeur d’un enfant endormi dans le creux de son lit, des anges et du ciel bleu, de la sagesse et de la spiritualité, de sainteté, de loi sacrée, de notre « es-sence », de la Présence et de la vérité, de transcendance, de très haut de très bas et de miséricorde et charité, de pureté d’humilité et de fraternité, de sacrifice, de gratitude et rectitude, de réceptivité et de disponibilité, de bonne foi et de consentement, de discrétion et compassion, de com-munion et de contemplation et du silence à écouter, jamais à déchirer… des bienfaits de la vie… de la simplicité… Embobinée dans ce miel de douceurs on vous demande-ra de chanter le printemps, l’amour et le Très Haut, de penser aux mystères – ah ! Le mystère –, de notre infinie pauvreté mais de notre infinie grandeur, et d’éprouver l’extase du bonheur d’exister, et là, le mot sera lâché, di-vin. Le bonheur d’exister est divin et le bonheur d’aimer miraculeux, renouvelé tous les matins comme le soleil rouge se lève au loin prêt à illuminer de ses feux scintil-lants la mer bleue de la baie d’Ajaccio ou d’ailleurs, vous réchauffant sous la tonnelle de fleurs pourpres où vous pouvez rêver à la splendeur du monde, de votre petit
9
monde et lire des poésies qui n’en finiront pas d’embellir votre vie, où la magie de chaque instant retentira des rires joyeux de vos enfants. Tout sera simple et transparent. La maison enchantée laissera échapper des ruisseaux de mu-sique, il vous arrivera de murmurer vos chansons préférées avant d’aller sur les sentiers cueillir des bou-quets parfumés, ou déguster des fruits sucrés qui vous tendront les bras, comme le reflet de votre amour dans vos regards hypnotisés. Merveilleux, ce sera merveilleux. Vous vivrez dans la joie. Ces mots, on vous les avait martelés. Leurs bouches dégoulinaient de tous ces mots radieux, lumineux, qui ne laissaient présager rien d’odieux. Ces mots, ces mots d’amour si beaux, ces mots de tolérance et de confiance, tous ces mots enchantés n’étaient pas insensés. Mais vous aviez été trompée. Ces mots et leurs auteurs tournaient autour de vous comme des essaims malsains de mouches bleues se collent à vous et ne vous laissent pas en paix, vous étouffant jus-qu’à ce qu’enfin vous parveniez à vous enfuir ou bien à les chasser, épuisée. Sous leur douceur mielleuse et leurs sons bleus, ils trimballaient la cruauté, et bourdonnaient du tocsin de la mort, le cœur plombé de vertus hypocrites pour camoufler le vice. Leur bonté, leur beauté, leur amour masquaient l’envers de leur univers, d’impuissance, d’intolérance et de méfiance et de dé-fiance, d’austérité et de méchanceté, de vanité de jalousie de laideur et d’aigreur, la hargne de leur haine. Soumise à leur enfer, elle ne connut que la misère des jours gris, les hivers silencieux et glacés, les heures vides, les insomnies, la rage, les pleurs inexpliqués, l’angoisse quand elle monte et qu’elle vous fait hurler, le désir de vomir, d’en finir, et la terreur de crever là sans une main qui vous retienne, sans un regard qui vous appelle, la peur de la folie, les serpents au plafond, les hallucinations. Elle
10