Chronique du 17  juin
7 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Chronique du 17 juin

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
7 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Description

ATTENTION ÉVÉNEMENT : Découvrez en exclusivité numérique la toute nouvelle collection CHRONIQUE D'UN JOUR !



Plus qu’une éphéméride, retrouvez la Chronique d’un jour sur toute l’histoire de l’humanité.


Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur votre jour de naissance ou sur une date clef qui a marqué l’Histoire.


Des ouvrages précis et élaborés par les meilleurs auteurs des Éditions Chronique, réputées pour leur sérieux depuis plus de 30 ans.



Une collection à prix découverte unique pour apprendre sans se ruiner.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 06 janvier 2014
Nombre de lectures 6
EAN13 9782366021509
Licence : Tous droits réservés
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0007€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Couverture

17 juin

Plus qu’une éphéméride, retrouvez la Chronique d’un jour sur toute l’histoire de l’humanité.

Éditions Chronique
EAN : 9782366021509
Éditions Chronique
Mediatoon Licensing
15-27, rue Moussorgski – 75018 Paris
E-mail : contact@editions-chronique.com
Site Internet : http://www.editions-chronique.com
1940 - La France demande l'armistice
Bordeaux, France

« C'est le cœur serré que je vous dis qu'il faut cesser le combat… Je me suis adressé cette nuit à l'adversaire pour lui demander s'il était prêt à rechercher avec moi, entre soldats, après la lutte et dans l'honneur, les moyens de mettre un terme aux hostilités. »

C'est peu après midi que les Français qui possèdent une radio ont entendu la voix chevrotante et triste du maréchal Pétain leur annoncer ce qu'ils devinaient ou savaient déjà : les armées ne sont plus en état d'arrêter l'ennemi, il faut donc se résigner à traiter avec l'Allemagne. Le gouvernement, qui avait fui Paris le 10 juin, après quelques jours d'errance en Touraine, est aujourd'hui installé à Bordeaux. C'est de cette ville que le maréchal Pétain, qui est président du Conseil depuis hier, a fait son discours.

En deux jours, la situation a évolué de telle manière que les espoirs des partisans de la continuation de la lutte ont tous été balayés. Hier, Paul Reynaud recevait un message du président Roosevelt : les États-Unis n'entreront pas en guerre. Dans cette atmosphère de déliquescence et de décomposition, les projets les plus fous naissent et meurent en quelques heures. Au sein du gouvernement, partisans de la lutte et partisans de l'armistice s'affrontent. Reynaud veut...