28 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Chronique du 18 janvier

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
28 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Description

ATTENTION ÉVÉNEMENT : Découvrez en exclusivité numérique la toute nouvelle collection CHRONIQUE D'UN JOUR !



Plus qu’une éphéméride, retrouvez la Chronique d’un jour sur toute l’histoire de l’humanité.


Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur votre jour de naissance ou sur une date clef qui a marqué l’Histoire.


Des ouvrages précis et élaborés par les meilleurs auteurs des Éditions Chronique, réputées pour leur sérieux depuis plus de 30 ans.



Une collection à prix découverte unique pour apprendre sans se ruiner.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 06 janvier 2014
Nombre de lectures 3
EAN13 9782366024456
Licence : Tous droits réservés
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0007€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

P 18 ETITE CHRONIQUE DU JANVIER
Plus qu’une éphéméride, retrouvez la Chronique d’un jour sur toute l’histoire de l’humanité.
Éditions Chronique
© Éditions Chronique, Paris 2013, pour la présente édition.
L'œuvre présente sur le fichier que vous venez d'acquérir est protégée par le droit d'auteur.
Toute copie ou utilisation autre que personnelle constituera une contrefaçon et sera susceptible d'entraîner des poursuites civiles et pénales.
EAN : 9782366024456
Éditions Chronique Mediatoon Licensing 15-27, rue Moussorgski – 75018 Paris E-mail :contact@editions-chronique.com Site Internet :http://www.editions-chronique.com
2006 - LESACQUITTÉSD’OUTREAUR ACONTENT
Paris, France
Le procès d’Outreau a pris un nouveau tournant à l’Assemblée nationale, à 9h 30 ce matin. Les trente membres de la commission d’enquête parlementaire présidée par le député socialiste André Vallini ont entendu le témoignage des victimes de l’un des plus grands fiascos de l’histoire judiciaire française. Jeanine Couvelard, Thierry Dausque, Karine Duchochois, Odile Marécaux, Alain Marécaux, Pierre Martel, Dominique Wiel, David Brunet, Lydia Cazin-Mourmand, Roselyne Godard, Christian Godard, Daniel Legrand (père) et Daniel Legrand (fils) ont tour à tour raconté leur calvaire. En février 2001 à Outreau (Pas-de-Calais) éclate une sordide affaire de pédophilie. Sur la foi d’accusations mensongères, 17 personnes sont impliquées par le juge d’instruction Fabrice Burgaud. Le premier procès se déroule en mai 2004, suivi d’un second procès en appel, en novembre 2005. Treize des dix-sept prévenus seront acquittés, mais certains ont déjà passé plusieurs années en prison. Ce sont ces treize acquittés qui sont entendus aujourd’hui. Le quatorzième, François Mourmand, a été retrouvé mort dans sa cellule de la maison d’arrêt de Douai le 9 juin 2002. Comme les autres, il n’avait cessé de clamer son innocence. Devant le scandale causé par ce dossier, l’Assemblée Nationale, sur proposition de Jean-Louis Debré et Philippe Houillon, adopte dès le 7 décembre 2005 une résolution « tendant à la création d’une commission d’enquête chargée de rechercher les causes des dysfonctionnements de la justice dans l’affaire dite d’Outreau et de formuler des propositions pour éviter leur renouvellement ». Les travaux de la commission doivent s’achever dans un délai de six mois. La commission se réunit en janvier 2006. Parmi les auditions les plus attendues figure bien sûr celle du juge Burgaud, qui fait figure de principal « accusé », voire de bouc émissaire. Il a demandé à être entendu publiquement : les auditions pouvant se tenir à huis clos ou en public, le choix en revient aux personnes entendues. Les auditions publiques sont retransmises en léger différé par les chaînes parlementaires Public Sénat et LCP-AN, ainsi que par les chaînes d’information LCI et i-Télé. Fabrice Burgaud, 34 ans, s’explique donc en présence des acquittés d’Outreau. La commission d’enquête parlementaire lui reproche d’avoir mené une instruction uniquement à charge, et de s’être enfermé dans un système qui a brisé le destin de treize personnes et abrégé la vie...