Chronique du 19  mars
8 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Chronique du 19 mars

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
8 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Description

ATTENTION ÉVÉNEMENT : Découvrez en exclusivité numérique la toute nouvelle collection CHRONIQUE D'UN JOUR !



Plus qu’une éphéméride, retrouvez la Chronique d’un jour sur toute l’histoire de l’humanité.


Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur votre jour de naissance ou sur une date clef qui a marqué l’Histoire.


Des ouvrages précis et élaborés par les meilleurs auteurs des Éditions Chronique, réputées pour leur sérieux depuis plus de 30 ans.



Une collection à prix découverte unique pour apprendre sans se ruiner.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 06 janvier 2014
Nombre de lectures 3
EAN13 9782366021295
Licence : Tous droits réservés
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0007€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Couverture

Chronique du 19 mars

Plus qu’une éphéméride, retrouvez la Chronique d’un jour sur toute l’histoire de l’humanité.

Éditions Chronique
EAN : 9782366021295
Éditions Chronique
Mediatoon Licensing
15-27, rue Moussorgski – 75018 Paris
E-mail : contact@editions-chronique.com
Site Internet : http://www.editions-chronique.com
1962 - Accord de cessez-le-feu en Algérie entre la France et le GPRA
Algérie

À midi, le général Charles Ailleret, commandant en chef des troupes françaises, a enfin donné l'ordre du cessez-le-feu. C'est le premier effet des accords signés à Évian hier à 5 h du matin, au terme d'une ultime et périlleuse reprise des négociations, entamée le 7 de ce mois. Louis Joxe, Jean de Broglie et Robert Buron ont signé pour la France les 93 pages du document, mais, côté algérien, seul le chef de la délégation, Belkacem Krim, a ratifié le traité au nom de son « nouveau » pays. Après avoir été libérés, Ahmed Ben Bella et ses compagnons de captivité ont été amenés dans la soirée à Genève en avion. Le texte des accords reconnaît l'indépendance de l'Algérie et organise les modalités du transfert de souveraineté. Le chef de l'État a salué dans la soirée cette « solution de bon sens ».

C'est à l'heure même où le cessez-le-feu a été proclamé que le général Salan, dans une émission de la radio pirate de l'OAS, a déclaré : « J'ordonne à nos combattants de harceler les positions ennemies dans les grandes villes d'Algérie. Je donne l'ordre à nos camarades des forces armées, musulmans et européens, de nous rejoindre. »

Dans les deux mois qui suivent l'entrée en vigueur du cessez-le-feu, jamais la violence n'a atteint en Algérie une telle intensité. Les objectifs de l'Organisation de l'Armée Secrète (OAS) sont devenus les suivants : terroriser la population musulmane pour l'empêcher de se livrer à des représailles contre...