Chronique du 1er janvier

-

Livres
10 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

ATTENTION ÉVÉNEMENT : Découvrez en exclusivité numérique la toute nouvelle collection CHRONIQUE D'UN JOUR !



Plus qu’une éphéméride, retrouvez la Chronique d’un jour sur toute l’histoire de l’humanité.


Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur votre jour de naissance ou sur une date clef qui a marqué l’Histoire.


Des ouvrages précis et élaborés par les meilleurs auteurs des Éditions Chronique, réputées pour leur sérieux depuis plus de 30 ans.



Une collection à prix découverte unique pour apprendre sans se ruiner.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 06 janvier 2014
Nombre de lectures 6
EAN13 9782366021073
Licence : Tous droits réservés
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0007€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Couverture

Petite chronique du 1er janvier

Plus qu’une éphéméride, retrouvez la Chronique d’un jour sur toute l’histoire de l’humanité.

Éditions Chronique
EAN : 9782366021073
Éditions Chronique
Mediatoon Licensing
15-27, rue Moussorgski – 75018 Paris
E-mail : contact@editions-chronique.com
Site Internet : http://www.editions-chronique.com
1515 - François Ier sur le trône de France
Paris, France

C'est chez lui, à l'hôtel de Valois, que François d'Angoulême a appris la nouvelle : le voilà roi de France à 21 ans. Son oncle Louis XII vient de mourir sans héritier mâle pour lui succéder. L’an dernier, François a épousé Claude de France, la fille de Louis XII, ce qui fait de lui le seul héritier du trône.

Celui qui va régner pendant 32 années sous le nom de François Ier est un beau et grand jeune homme athlétique, âgé de 21 ans, bon danseur, et déjà fort galant. Il s'attendait en fait depuis longtemps à porter un jour la couronne de France. Sa mère Louise de Savoie, qui surveillait de près les grossesses malheureuses de la reine Anne de Bretagne, l'a en effet élevé dans cette idée.

François n'a qu'une idée en tête, dès son avènement : la défense des prétentions françaises en Italie.

Ainsi, sur les pas de ses prédécesseurs Charles VIII et Louis XII, François Ier marche sur l’Italie à la tête de ses troupes. Menées par ce colosse athlétique et plein d'ardeur, elles écrasent les Suisses à Marignan en septembre 1515. Bayard, le plus valeureux de ses capitaines, le fait chevalier et le jeune roi rentre en France couronné de gloire.

L'ambition du roi ne s’arrête pas là. En 1519, l’empereur Maximilien meurt, et le trône du Saint Empire Romain Germanique se trouve vacant. François Ier se porte aussitôt candidat à l’élection impériale, espérant l'emporter sur son principal rival, Charles Ier, roi d’Espagne. Hélas, le choix des princes électeurs se porte sur Charles, qui prendra le nom de Charles Quint.

Voici donc la France encerclée par les possessions de Charles Quint. François Ier se cherche des alliés à l'extérieur, mais même la magnificence du Camp du Drap d'or ne...