Chronique du 31  janvier
28 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Chronique du 31 janvier

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
28 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Description

ATTENTION ÉVÉNEMENT : Découvrez en exclusivité numérique la toute nouvelle collection CHRONIQUE D'UN JOUR !



Plus qu’une éphéméride, retrouvez la Chronique d’un jour sur toute l’histoire de l’humanité.


Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur votre jour de naissance ou sur une date clef qui a marqué l’Histoire.


Des ouvrages précis et élaborés par les meilleurs auteurs des Éditions Chronique, réputées pour leur sérieux depuis plus de 30 ans.



Une collection à prix découverte unique pour apprendre sans se ruiner.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 06 janvier 2014
Nombre de lectures 2
EAN13 9782366024586
Licence : Tous droits réservés
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0007€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

P 31 J ETITE CHRONIQUE DU ANVIER
Plus qu’une éphéméride, retrouvez la Chronique d’un jour sur toute l’histoire de l’humanité.
Éditions Chronique
© Éditions Chronique, Paris 2013, pour la présente édition.
L'œuvre présente sur le fichier que vous venez d'acquérir est protégée par le droit d'auteur.
Toute copie ou utilisation autre que personnelle constituera une contrefaçon et sera susceptible d'entraîner des poursuites civiles et pénales.
EAN : 9782366024586
Éditions Chronique Mediatoon Licensing 15-27, rue Moussorgski – 75018 Paris E-mail :contact@editions-chronique.com Site Internet :http://www.editions-chronique.com
1990 - M D ' P C ONALD S INSTALLE PLACE OUCHKINE
Moscou, Russie
Pérestroïka ne rime plus seulement avec Coca-Cola : McDonald, le roi américain du fast-food, a franchi le rideau de fer pour offrir aux Moscovites Big Mac et autres hamburgers contre des roubles. Les produits sont fabriqués sur place par 600 employés. Un repas complet coûte l'équivalent de six heures de travail. Près de 3 000 personnes se pressaient déjà devant l'entrée au début de la matinée, et 25 000 autres ont déjà postulé pour un emploi de serveur. L’ouverture d'un restaurant McDonald's à Moscou ? Le parfait symbole des ambitions internationales du géant américain. Il entend devenir le numéro un mondial du fast-food, de Los Angeles à Paris et de Varsovie à Djakarta. Tout a commencé il y a un demi-siècle. En 1937, les frères Richard et Maurice McDonald ouvrent un stand de hot-dogs nomméAirdome, à Arcadia, en Californie. Trois ans plus tard, les deux frères déménagent l’AirdomeSan Bernardino, et le rebaptisent « à restaurant McDonald's ». Le menu est simple : une vingtaine de plats, principalement cuits au grill. L’établissement devient un lieu de rendez-vous très populaire parmi la jeunesse du lieu. Il s’avère également très rentable pour ses propriétaires. Ils ont l’œil, et observent attentivement les habitudes de leurs clients. Quelques années plus tard, leur décision est prise : les deux frères ferment le restaurant pour quelques mois, et mettent sur pied un projet innovant de service rapide (Speedy Service System), ainsi qu’une ligne de préparation « aérodynamique » pour hamburgers. La formule dufast-foodest lancée. Nous sommes en 1948. La carte sera réduite à sa plus simple expression, puisque 80 % des consommateurs se bornent à commander hamburgers, sodas, milk-shakes, café, frites et gâteaux. La taille du hamburger diminue, mais son prix aussi : 15 cents seulement. Plus 10 cents pour une portion de frites. Plus de vaisselle, mais des assiettes et des gobelets en carton. Les clients passent commande eux-mêmes à un guichet. Les serveurs sont licenciés. Les jeunes et les automobilistes pressés vont faire le succès de l’entreprise. Peu de temps après, Richard et Maurice McDonald créent leur emblème, la célèbre double arche en tôle dorée. Ils veulent donner à leur restaurant un « look »...