Mieux vaut tard que jamais
97 pages
Français

Mieux vaut tard que jamais

-

Description

Ce court récit, qui se veut témoignage pour retrouver les traces de six Guinéens, tirailleurs sénégalais, fusillés à Clamecy le 18 juin 1940, prend en réalité une signification beaucoup plus profonde. Il est primordial de ressentir l'urgence pour la jeunesse guinéenne, pour les étudiants en histoire, les chercheurs de s'emparer d'un sujet pour eux incontournable, celui de l'histoire de leur pays : la Guinée.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 27 avril 2020
Nombre de lectures 0
EAN13 9782140148521
Langue Français
Poids de l'ouvrage 10 Mo

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Daniel Couriol
Préface de Lamine Kamara ancien ministre des Affaires étrangères, président honoraire de l’Association des écrivains de Guinée
Mieux vaut tard que jamais
Sur les traces de six tirailleurs guinéens fusillés à Clamecy en juin 1940
Mieux vaut tard que jamais
Sur les traces de six tirailleurs guinéens fusillés à Clamecy en juin 1940
Daniel Couriol
Mieux vaut tard que jamais
Sur les traces de six tirailleurs guinéens fusillés à Clamecy en juin 1940
Préface de Lamine Kamara, ancien ministre des Affaires étrangères, président honoraire de l’Association des écrivains de Guinée
Du même auteur, chez L’Harmattan
Toi, Guinée tu m’as pris dans mes bras, 2017.
L’autre rappel historique des « 72 heures du livre de Conakry », in Embarquement pour Conakry Capitale mondiale du livre 2017, 2017.
© L’Harmattan, 2020 5-7, rue de l’École-Polytechnique75005 Pariswww.editions-harmattan.fr
ISBN : 978-2-343-20200-6 EAN : 9782343202006
Pour Rabab, avec Amour, A nos enfants, à nos petits-enfants : Rayan, Ayden, Noha, Alessia, Louise, Wael, ils sont l’avenir…
En souvenir d’André Couriol, Un soldat de Mai-Juin 1940 épris de Liberté…
« Vous savez, le devoir est un sentiment étrange, Vous entendez en vous une voix qui vous dit : « Il faut… » C’est comme si ceux que vous avez aimés, et qui ont disparu, vous demandaient de prendre la parole et d’écrire. » Martin Gray « Le devoir de mémoire est le devoir de rendre justice par le souvenir à un autre que soi. » Paul Ricoeur « Les morts ne sont vraiment morts que lorsqu’il n’y a plus personne pour penser à eux. » Saint-Augustin « Nous avons perdu en quelques jours toute sécurité et sommes sur une pente épouvantable et irrésistible. Rien de ce que l’on peut craindre n’est chimérique et l’on peut absolument tout craindre, tout imaginer. » Paul Valéry, le 18 Juin 1940
9