Cruel
6 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
6 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Description


Une immersion au cœur d’un duel sans merci où le lecteur est interpellé par l’auteure, entre fiction et réalité...


« L’homme s’est arrêté de parler et de marcher et s’est laissé tomber dans le fond du hangar, dans le noir. Votre cœur bat encore de ses mots, des images qu’il a fait surgir et de son désespoir qu’il vous a communiqué. Puis votre attention se reporte sur la femme. La compassion que vous éprouviez un peu plus tôt pour sa situation s’est considérablement amoindrie. Bien au contraire, l’histoire que vous venez d’entendre vous a empli d’une épouvante qui a mué votre commisération en quelque chose qui ressemble maintenant à de la haine. »



Isabelle Letélié nous offre une nouvelle qui rend le lecteur complice et spectateur de l’action qui s’y déroule, la chute vous en donnera les raisons. Original et bougrement efficace.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 1
EAN13 9791023405811
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0015€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Isabelle Letélié Cruel Nouvelle CollectionNoire sœur
Le hangar est vaste, froid, lugubre. Les murs et le toit, en tôle ondulée, grincent désagréablement sous l’effet du vent qui s’immisce par des interstices. L’odeur est sans doute indéfinissable, mélange de poussière, de rouille et de saleté éventée. Quelques tas occupent le sol, des gravats, des chiffons, des ballots éventrés. Une ampoule, minuscule et grotesque, suspendue au bout d’un fil au milieu du plafond, laisse tomber une lumière jaunâtre et tremblante. Dans un coin du hangar, assis par terre, il y a un homme. Pour l’instant, il a la tête contre les genoux et vous ne pouvez pas voir son visage, mais vous l’entendez renifler et vous pouvez deviner qu’il pleure. Il a les cheveux courts, poivre et sel, et il est vêtu d’une veste épaisse, d’un jean délavé, de godillots usés. Ses bras enserrent ses jambes, et au bout de sa main droite pend un pistolet. À quelques mètres de lui, avachie contre un monticule de pierres, il y a une femme. Elle est étendue sur le dos, les jambes à demi repliées sous elle ; elle a les yeux clos. Elle est blonde, vous pouvez voir un tailleur plutôt chic sous un manteau de couleur sombre, des...
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Livres Livres
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents