Du sang sur le miroir

-

Français
206 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Le meurtre de deux étudiants provoque des soulèvements qui secouent le Togo, pays dirigé d'une main de fer par le général Télou, un protégé de la France. Alors l'Élysée, s'inspirant de ces soulèvements matés dans le sang, s'empresse de fabriquer "quelque chose plus beau que le fusil", ce quelque chose dont le chef d'État français confie la recette aux chefs d'État d'Afrique francophone à La Baule.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 septembre 2012
Nombre de lectures 15
EAN13 9782296501379
Langue Français
Poids de l'ouvrage 2 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0115€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Du sang sur le miroir
Encres Noires Collection dirigée par Maguy Albet et Emmanuelle Moysan La littérature africaine est fortement vivante. Cette collection se veut le reflet de cette créativité des Africains et diasporas. Dernières parutions N°358, AYAYI GBLONVADJI Ayi Hillah,Mirage, Quand les lueurs s’estompent, 2012. N°357, Léonard Wantchékon,Rêver à contre-courant,2012. N°356, Lottin Wekape,J’appartiens au monde, 2012. N°355, Kolyang Dina Taïwé, La rupture ou les déboires d’une conversion,2011. N°354, Blaise APLOGAN,Gbêkon,jejournal duprince Ouanilo, 2011. N°353, Sa’ah François GUIMATSIA,Desgraines et des chaînes, 2011. N°352, Sémou MaMa DIOP,En attendant lejugement dernier, 2011. N°351, Lottin WEKAPE,Montréal, mon amour, 2011.N°350, Boureima GAZIBO,Les génies sont fous,2011. N°349, Aurore COSTA,Les larmes de cristal. Nika l’Africaine III, 2011. N°348, Hélène KAZIENDE,Les fers de l’absence, 2011. N°347, Daniel MATOKOT,La curée des Mindjula. Les enfants de Papa, 2011. N° 346, Komlan MORGAH,Étranger chez soi, 2011. N°345, Matondo KUBU TURE,Des trous dans le ciel, 2011. N°344, Adolphe PAKOUA,La République suppliciée, 2011. N°343, Jean René OVONO MENDAME,zombis de la capitale Les , 2011. N°342, Jean René OVONO MENDAME,La légende d’Ebamba, 2011. N°341, N’do CISSÉ,Les cure-dents de Tombouctou, 2011. N°340,Fantah Touré,Des nouvelles du sud, 2011. N°339, Harouna-Rachid LY,Les Contes de Demmbayal-L’Hyène et Bodiel-Le-Lièvre, 2010. N°338, Honorine NGOU,Afép, l’étrangleur-séducteur, 2010. N°337, Katia MOUNTHAULT,Le cri du fleuve, 2010. N°336, Hilaire SIKOUNMO,Au poteau, 2010. N°335, Léonard MESSI,Minta, 2010. N°334, Lottin WEKAPE,Je ne sifflerai pas deux fois, 2010. N°333, Aboubacar Eros SISSOKO,Suicide collectif. Roman, 2010. N°332, Aristote KAVUNGU,Une petite saison au Congo, 2009. N°331, François BINGONO BINGONO,Evu sorcier. Nouvelles,2009.
Cosmos Eglo
Du sang sur le miroir
Roman
Le contenu de cet ouvrage est une histoire purement imaginaire, animée par des personnages fictifs. Toute coïncidence avec des faits vécus, ou ayant cours dans quelque pays que ce soit, serait donc fortuite.  De même, toute ressemblance avec des personnes existantes ou ayant existé, ne serait que l’effet d’un curieux hasard.
© L'Harmattan, 2012 5-7, rue de l'École-Polytechnique ; 75005 Parishttp://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-296-99336-5 EAN : 9782296993365
Je dédie cet ouvrage à : Sylvanus Olympio, Président démocratiquement élu du Togo ; assassiné le 13 janvier 1963. Luckman Fabualé, Garçon de 12 ans. Tué le 16 mars 1991 au cours d’une marche pacifique de protestation. Fauché par une jeep militaire (numéro d’immatriculation FAT 1760) ; le conducteur freine, puis il fait marche arrière et vient écraser l’enfant. Veuve Anasthasia Bandeira, 75 ans, tuée à son domicile, sur son lit de malade, au cours de la répression menée de maison en maison par des militaires le 16 mars 1991 au Togo. Raphael Edorh, Étudiant, 19 ans. Un militaire lui a mortellement fracassé le crâne à coups de gourdin, au cours de la répression menée de maison en maison le 16 mars 1991 au Togo.
Adjon Kossi, dit Tintin, Élève, 17 ans. Tué par balle le 5 avril 1991, quand un militaire ouvre le feu sur la foule qui tente de déboulonner la statue de bronze du général Eyadèma. Marc Atidépé, Médecin pédiatre, tué le 5 mai 1992 au Togo, quand un convoi dont il fait partie tombe dans une embuscade tendue par des militaires.
Tavio Amorin, Président du Parti socialiste panafricain, assassiné le 23 juillet 1992 au Togo. À bout portant, un policier le fusilla dans la rue et s’enfuit sans se rendre compte que sa carte professionnelle était tombée sur les lieux du crime. L’assassin fut amnistié plus tard, sans avoir comparu devant aucun tribunal. Philipe Fanoko Kpodzro, Évêque de Lomé, humilié par des militaires le 22 octobre 1992 pendant qu’il présidait une session du Haut conseil de la République : fait prisonnier, traîné dehors, mis à genoux, ses lunettes arrachées ; forcé de regarder droit dans le soleil, de ses yeux nus. Nicolas Coquil, Petit Français de 12 ans, tué par balle dans la rue, au cours de « la vengeance » menée par les Bérets verts du régiment commando de la garde présidentielle le 30 janvier 1993 au Togo. Aux personnes sommairement exécutées au camp du premier Régiment interarmes de Lomé le 25 mars 1993, entre autres : -Soldat de 1ère classe Ouro Issaka, tué à coups de gourdin, -Caporal Kodjo Agbali, pendu, -Sergent-chef Kodjo Avomey, fusillé, -Sergent-chef Yéto Kougblénou, fusillé, puis décapité. Edeh Gaston, Opposant politique, député nouvellement élu ; enlevé en février 1994, brûlé vif.
8
Delphine Amenyo, Morte sous torture en détention, le 28 mars 1994 au Togo. David Ahlonkor Bruce, Haut fonctionnaire au ministère togolais des Affaires étrangères, opposant politique. Enlevé le 6 septembre 1994, sous les yeux de sa fille qu’il conduisait à l’école. Personne ne l’a revu jusqu'à ce jour ! Lieutenant Vincent Tokofai, Assassiné en juillet 1995, pendant son exil au Ghana. Thomas Rupprecht, Diplomate allemand ; tué par des militaires (à bord de sa voiture diplomatique) le 27 mars 1996 au Togo. Kouma Sam, Fleuriste, mort sous torture en détention, le 26 novembre 1997 au Togo. Dossou Sonou, Instituteur, tué par balle, puis découpé en petits morceaux, à la machette, en mai 2005 au Togo. Atsutsè Kokouvi Agbobli, Journaliste, retrouvé mort le 15 août 2008 à la plage de Lomé. À Christa Schuenke, Vice-présidente de PEN Allemagne, À PEN Allemagne, À Amnesty International, Et à tous les défenseurs des droits humains.
9