Les légendes de la Moïra [Saison 1 - Épisode 4]

-

Livres
15 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description


Ici commence l’histoire de celles et ceux qui s’apprêtent à réécrire les légendes de la Moïra.



Au large du continent, sur une terre aux paysages sauvages où se mêlent hautes montagnes, rivières tumultueuses et vastes forêts, les Hommes, les Elfes et les Orques tentent, tant bien que mal, de préserver une harmonie aussi précieuse que précaire.



Forgée cinq cent ans plus tôt, l’alliance des Hommes et des Elfes sombre peu à peu dans les brumes de l’oubli. Les liens du passé se distendent, tandis que l’ancien règne de terreur du Maître et de son Triangle Noir ressurgit des profondeurs de la forêt, menaçant l’équilibre de l’île toute entière.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 0
EAN13 9782924664131
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0007 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Gavriel Howard Feist
La reine des Elfes
(Épisode IV)
© CKR Éditions, 2019
Illustration de couverture: Delphine Splingard, 2019
ISBN: 978-2-924664-13-1
Dépôt légalla Biblioth èque et Archives: Dépôt effectué en mai 2019 auprès de nationales du Québec (BAnQ).
Première version
info@ckr-editions.com
http://www.ckr-editions.com
[Partie 7]
L’œil de Warlock
Cinq ans plus tôt…
Une petite femme replète était confortablement avachie sur un fauteuil aux coussins moelleux. Ses pieds déchaussés reposaient sur un tabouret, pour être réchauffés par les flammes d ’un feu crépitant dans l’âtre de la cheminée. Après avoir passé la jo ur-née dans les couloirs glacials du temple de CerwaLü ena et célébré plusieurs mariages dans une cha-pelle ouverte aux v ents, elle appréciait la chaleur de son bureau, une pièce cossue pourvue d’une grande fenêtre offrant une vue imprenable sur le port de l a cité de Dalush. Les murs étaient couverts d’épaisse s tentures et un grand tapis occupait la quasi-totali du sol. Le mobilier paraissait ancien, mais n’avait en rien perdu de son raffinement d’antan. Enfin, trois larges étagères étaient chargées de gros volumes re liés de...