Reconstitution

Reconstitution

-

Livres
130 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Le 15 août 2008, à la veille de l'explosion de la Tour B dans la cité des Hérons, le boss organise son grand jeu.


Cinq jeunes sont guidés par Rudy, le meneur. Cinq plus un : JL, l'invité surprise. Le boss ne l'avait pas prévu au programme, mais JL est une balance... Il assistera donc au grand jeu et devra vivre avec sans pouvoir en parler, sous peine de lourdes représailles.


Après plusieurs années de troubles, de malaises et d'isolement, JL se décide enfin à raconter l'histoire sur scène, sous la forme d'une « reconstitution ».


Le boss, psychopathe patenté, laissera-t-il passer ce faux pas ?




Avec « Reconstitution », Thierry Moral nous entraîne dans un univers glaçant et hypnotique, où la violence psychologique prend le dessus sur la violence physique pour nous faire découvrir les plus bas-fonds de l'humanité...




Ce qu'ils en ont pensé :



"J’ai été très surprise par ce roman. Tout d’abord sur sa forme.. En effet, le tout premier narrateur de cette histoire est la Tour B, elle même ! J’ai trouvé cela surprenant et génial à la fois. Humaniser de cette façon un lieu afin de lui faire raconter son histoire est vraiment original."
Et tu lis encore


"Ce titre m'a perturbée. Je ne m'attendais absolument pas à ce qu'il prenne une tournure telle que celle-là, et je n'ai donc pas pu lâcher le livre tant que je n'en étais pas venue au bout. Une fois n'est pas coutume, j'ai lu ce roman d'une seule traite !" Mes rêves éveillés


"Un thriller intelligent, sombre, qui laisse le malaise s’installer et joue avec nos imaginations et nos sensibilités, tout en questionnant le monde. A lire !" Le petit monde de Léane B.



"
Sixième roman de l'auteur, Reconstitution est un thriller psychologique sombre où la violence psychologique surpasse la violence physique. Thierry Moral nous livre, avec ce thriller psychologique, un thriller original où tous les protagonistes, même les lieux, sont humanisés pour témoigner de ce qu'il s'est passé pendant et après.
"
Mes Évasions Livresques



"J’ai été agréablement surprise, côté hémoglobine, ce roman reste assez soft mais l’ambiance est néanmoins assez malsaine. J’ai d’ailleurs plusieurs fois envie d’en finir de peur de ce qui allait suivre..."
Les lectures de Meuraie


Sujets

Informations

Publié par
Ajouté le 05 juillet 2017
Nombre de lectures 5
EAN13 9782368451427
Langue Français
Signaler un problème
Retrouveztoutesnosactualités surlesréseauxsociaux:
Facebook.com/isedition Twiter.com/is_edition Google.com/+is-edition
©2017–ISEdtion 51rueduRouet.1308Marseile www.is-edtion.com
ISBN(Livre):978-2-36845-141-0 ISBN(Eboks):978-2-36845-142-7
ResponsableduComitédelecture:PascaleAverty Directriced'ouvrage:MarinaDiPauli Ilustrationdecouverture:LesSolot
Colection«Sueursglaciales» Directeur:HaraldBénoliel
LeCodedelapropriétéintelectueleinterditlescopiesoureproductionsdestinéesàuneutlisation colective.Toutereprésentationoureproductionintégraleoupartiele,faiteparquelqueprocédéquece soit,sansleconsentementdel'auteur,desesayants-droits,oudel'éditeur,estiliciteetconstitueune contrefaçon,auxtermesdel'articleL.35-2etsuivantsduCodedelapropriétéintelectuele.
THIERRYMORAL
RECONSTITUTION
RÉSUMÉ
Le15août208,àlaveiledel'explosiondelaTourBdanslacitédes Hérons,lebos.uejrosesganirandong
CinqjeunessontguidésparRudy,lemeneur.Cinqplusun:JL, l'invitésurprise.Lebosmmargorpuauvérpaspitva'alneJLaise,m estunebalanceIlasisteradoncaugrandjeuetdevravivreavec sanspouvoirenparler,souspeinedelourdesreprésailes.
Aprèsplusieursannéesdetroubles,demalaisesetd'isolement,JLse décideenfinàraconterl'histoiresurscène,souslaformed'une« reconstitution».
Lebos,psychopathepatenté,laisera-t-ilpasercefauxpas?
Avec«Reconstitution»,ThieryMoralnousentraînedansununivers glaçantethypnotique,oùlaviolencepsychologiqueprendledesussurla violencephysiquepournousfairedécouvrirlesplusbas-fondsde l'humanité…
4
1–LATOURB
Vendredi15août208,citédesHérons.Lesoleilsurplombele quartiercommesi,letempsd'unejournée,lePas-de-Calaisavait troquésaplaceaveclaCôted'Azur.Laseuleombreautableau–qui ofreunpeudefraîcheurauxpauvresbougresquin'ontpaslachance departirenvacances–estlamienne,latourB.Pluspourtrès longtemps.Cemauditblocdebéton–commemesurnomment certains–estsurlepointd'êtrerayédelacarte.
Lorsquelesgensdu6-2parlentdecités,celes-cin'ontrienàvoir aveccelesdu9-3.Unecitéminièreestunesériederuesflanquéesde maisonnetestoutesidentiques.Auxcarefoursfanfaronnentdes logementsplusgrandspourlescontremaîtres,bienqu'ilsparaisent maigreletsàcôtédelamaisondudirecteurdesmines.Lacitédes Héronsestuneexceptionàlarègle.Lesurbanistesontajoutéquatre verticalesgrisesauxnomsbienchoisis(A,B,CetD),histoiredefaire oublierlepaséminieretdebétonnerl'aprentisagedel'alphabet.Le patrimoinelocalétantrevenuàlamodeetnosmurss'étanttransforméspeuàpeuennidsàparaboles,àproblèmesetà
5
délinquance,lespolitiquesontfinipardécréterqu'aufinal,lescorons, cen'étaitpassimal.
Unefoisladécisionprise«d'enhaut»,lechantierdedestructiondes quatretourss'estrapidementmisenplace.Lapopulationn'apasété consultée,maiscommeilsedoit,despropositionsderelogementont étéfaites.Lesdémolitionssesonttranquilementenchaînées.Le hasarddesplanningsavouluquejesoisladernière.Lalogique destructricedeschifreséchapeàceledesletres.Lebudgets'estmis àmanqueràcausedestravauxdedéblayage,bienplusonéreuxque prévu.Depuis,jesuisseuleàdominerlacité,aumlieud'unchamp dedébrisdevenuunterainvagueresemblantdeplusenplusàun dépotoir.Letempsfaisantsonchemin,lavégétationareprisses droits,donnantàcetezonedefauxairsdedécorpost-apocalyptique. Quelquesréunionsinformelesd'habitantsunpeumoinsdésabusés quelesautressesonttenuesafindetenterde«sauver»latourB. Belve.Cependant,lenitiaiitrépla,téricaerèsimaelaicosprofesionneleetleconsumérismeambiantonteuraisondece sursautdemlitantismemort-né.Cequiaétécommencédevaitêtre achevé.
Unphotographeestvenufaireun«shoting»,s'extasiantsurla beautédecenoman'sland.Leshabitantsducrunepouvaient s'empêcherdepenseràvoixhaute«qu'ilyenavraimentquisont payésàrienfoutre»,ouencore«qu'iln'yaquelesrichespouraler voircegenred'expos!»,maiscelan'apasempêchél'artistedefaire sontravail.Sesclichéssontvenusilustrerlaplaquetedesaisondu théâtresubventionnéducoin.Personnedanslacitén'yaportéun réelintérêt;j'aipourtantdebeauxprofilsdanscelivret.Lorsqu'un cinéasteparisienestvenufaireunrepérageafindetournersurplace unlong-métragedescience-fiction,lesautochtonessesontsentisbien plusconcernés.Lesjeunessesontdonnésenspectacle,déployantle bestofdeleursacrobatiesurbaines.Laproductionétaitpersuadée d'avoirtrouvéLEsiteidéal;cen'estpasmoiquiauraisditlecontraire.Lesrésidentsavaientl'espoirdevoirl'imageduquartier
6
redorée.Toutétaitbienpartipourfinirenbeauté,saufquelefilmn'a jamaisvulejour.
Monventres'estpeuàpeudépeuplé.Lapolitiquederelogementa été«compliquée».Faceaumanqued'unitédeshabitants,latactique du«diviserpourmieuxrégner»aeulefinmotdel'histoire.Après m'avoirtotalementvidélesentrailessansaucunménagement,des ouvrierssontvenusrécupérerlefer.Unebandedepetitesfrapes noctambulesatentédeleurcouperl'herbesouslepied.Faceau problèmedetransportdetouteceteferaile,ilsontjetélestuyaux decuivreetlesradiateursparlesfenêtres.Lebruitaréveilétoutle quartier,quis'estempreséd'alerterlapolice.Lespetitsmalinsont vitedécampé,seprometantdeucéperrevinrérelinutburle lendemainmatin.
Versmidi,quandlabandeaémergé,uncamiondeRomsétaitdéjà venufaireleménage.Uneexpéditionpunitiveaétéenvoyéesurle campdesgensduvoyagequisetrouvaitauvilaged'àcôté.Duhaut demontoit,j'aivudeloinlescoups,lesblesuresetlesvoitures brûlées.afli'uqruoptuteenimalubrlare«iruqsidafti»verstuotecducanardlocal,etsurtoutdupainbénipourcreuserlesilondu «problèmedesRoms».
Aprèsceteafaire,unesociétédegardiennageaétémisionnée pour sécuriser le site. Des maîtres-chiens –plus ou moins sympathiques–serelayaientjouretnuit.Leurcontratn'apasététrès long.Dèsquelespréfabriquésservantdevestiairespourlesouvriers ontétédémontés,leshommesennoiretleursfidèlescarnasiersont disparu.Denouveau,desjeunesduquartieretd'aileurssesontmisà squater.Ilsvantaientleursperformancesd'escaladesurbainesen publiantdesvidéosamateurssurinternet.Deshabitantsplusinquiets delasantédesjeunesquelamoyenneontsignalélepetitmanège.La mairieadoncenvoyéungrouped'éducateursderuecenséssensibliserlesadolescentsauxdangersqu'ilsencouraient.Ilsse faisaienttousretoqueràlarigolade:«C'estbon,ongère!».
7
Unsoir,l'und'entreeuxs'estbrisélesdeuxjambesdansune mauvaisechute.LeSAMUaétéapelé,alorsunatroupements'est rapidementformé:«Çadevaitariver.q,eéiurtsatnieitta».u'd'Llé surplacepourreprésenterlacommune,étaitchargédelaCulture.Ila déclaréhautetfort:«Lamairievaagir,etvite!».Lesrésidentsdu quartiers'atendaientàcequeladatedemadestructionsoitavancée, maislamesurequiaétépriseétaitd'unetoutautrenature.Une troupedecomédiensprofesionnelsaétéenvoyéeparlethéâtre subventionnéducoinpourrecueilirlaparoledeshabitantsàmon sujet:«Pourquoiêtes-vousausiatachéàlatourB?».Jetrouvaisle sujetplutôtintéresant.Lesartistesdeproximitésesontfrotésaux «Ilyenavraimentquisontpayésàrienfoutre»,refus,agresions verbales,menacesdes'enprendreàleursvéhiculesetpropositions trèsexplicitesfaitesàlacomédiennedugroupe.Leprojetaavorté. Dansunautrecontexte,lesrésidentsauraientjouélejeu,maisla coupeétaitpleine:«Leseulmoyenquelespolitiquesonttrouvé pournoustirerdelagalère,c'estdefaireunspectacle!Ilssefoutent vraimentdenotregueule!».
Lespagespolitiquesdesjournauxlocauxontfaitpaserdes mesagesforts–«Onn'abandonnerapaslahéronnière!»–,ouplus populistes–«Nous,nousavonsdevraiespropositionspourchanger leschoses!».Malgrécesdéclarationsd'intentions,personnen'est venusurplacefairequelquechosedeconcret.Denouveauxtrafics –autresqueceluidesinfluences–sesontdoncinstalésmalgrémoi:deal,graf,squat…
Sortantd'uneberlinenoireauxvitresteintées,unefigurenouvele estaparuedanslequartier:leBos.Ungrandchauvebaraquéqui portaittoujoursdeslunetesdesoleil,mêmelanuit.Jen'aijamaispu lesentir,cetype.Certainsprétendaientquedésormais,c'étaitluiqui faisaitlaloi.D'autresledépeignaientcommeunhommeinquiétant, tatouédepartoutetauvisageenpartiebrûlé.Certainss'adonnaientà cœurjoieàlathéorieducomplot.Onracontaittoutetn'importe quoi.ialucrictnevesDé.sretuoievundnasalctiLecalmeestre
8
–surtoutlanuit–,parfoismêmedescamionsavecdumatériel. Personnenesavaitvraimentcequisetramaitentremesmurs.Moi-même,j'auraispréférénejamaislesavoir.Néanmoins,lapaixafini pars'instaler.Plusdeblesés,debagaresoudevoituresbrûlées,et plusdepatrouilesdepolice,alorslespaupièressonttoutesrestées closes.
Cevendredi15août,lachaleurestécrasante.Leretarddansles travauxdepréparationàmadémolitionetlejourfériém'ontlaiséun peudesursis.Lesruesdelacitésontvides.Toutlemondereste calfeutrédanssonchez-soisurventiléettélé-guidé.UnBoeing747 pourrauqreitruœcuderasuaasitcr'éense'ncitoyen,aucuninquiéterait.LeBosnosisiohcneibanad«rgosnesrganirorpoujour jeu».J'auraistantaiméexploseravantcetedate.
9
2–RUDY
Jesuisasistoutenhautdelacageàpoules.Lestape-culs, tourniquetsetjeuxenferjugésdangereuxontdisparudelaplupart desparcspublics,saufici.Mafausecasquetedefootbalaméricain estdécousuesurledevant.Monte-shirtdel'équipedesbleus–deux foistropgrandpourmoiparcequ'ilapartenaitàmoncousin–est déjàgarnidedeuxbelesauréoles.Monpantacourtdescendjusqu'à l'élastiquedemoncaleçon,alorsjeleremontedetempsentemps pournepasavoirl'aird'unfilsdeplombier.Monchewing-gumfraisdecematinestausidurquedumastic.Onpouraitdiredemoique j'aiunedégainedeloser,maispasdutout.J'aiunevraiepairede basketsdemarquesuperchères.Elesm'ontcoûtéunbras.Jeleslace etrelaceavecsoin.J'adoreça:lestongs,c'estpourlesnazes!
Seulenpleincagnarddanslesquarefaisantfaceàl'immeuble, j'atendsquelescinqpigeonsviennentmefilerchacununbiletpour lesemmenersurlelieudu«grandjeu»:lamauditetourB.Jemesuis faituneréputationdemeneur-entraîneur,capabled'embarqueràpeu prèsn'importequidansàpeuprèsn'importequelcoupfoireux.Par contre,jemegardebiendetraînertroplongtempsdanscegenre
10