81 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Terre Ultime

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Ce livre est une porte, un passage vers un monde qui nous plonge plus de 500 ans après la fin de notre ère dans un univers quasi-entièrement virtuel, sous le joug d’un totalitarisme doux, mais néanmoins absolu.
L’héroïne, Sahar, veut comprendre les origines de ce régime mortifère afin d’en libérer l’humanité. Dans ce but, elle explore les réserves du Louvre qui abritent des œuvres et des documents du vingt et unième siècle, période identifiée comme celle du basculement. Ces sous-sols obscurs vont la conduire au-delà de l’imaginable et la confronter aux limites de la réalité tangible, lui faisant explorer la nature même de la conscience. À la fois roman d’anticipation, thriller et conte fantastique, ce récit nous interroge sur nos propres valeurs et les conséquences potentiellement terrifiantes de la désinvolture citoyenne et de l’usage perverti de la réalité numérique.
 La nuit enveloppait désormais toute la montagne et je n’y voyais plus rien. J’étais guidée, littéralement conduite à travers ce dédale de cailloux et de roches, de racines et d’herbes. L’appel de la pierre était devenu mon seul objectif et, peu à peu, il prenait une tonalité plus intime, une attirance profonde. Je marchais sans doute déjà depuis des heures avant que n’advienne le choc. Je me rappelle l’effroi quand, soudain, j’eus la conscience du vide sous mes pieds. Juste le temps d’un réflexe vain pour éviter la chute pourtant inéluctable. Puis, l’abîme et le néant. Comme le glissement brutal que l’on ressent parfois en s’endormant. Une chute sans fin. Seul perçait le sentiment d’un espace immense dans lequel je m’abîmais. J’étais semblable à la pierre qui choit, lourde, irrésistiblement attirée par le sol. Je n’étais plus que gravité et chute. Puis enfin… plus rien. Juste l’inconscience. Combien de temps étais-je restée dans ces limbes mystérieux ? Impossible à dire. Mais au bout de cette durée indéterminée, je me remettais à penser à nouveau. Comme une machine qu’on rallume après l’avoir mise hors tension. Je me rappelle une sensation de fraîcheur, une odeur minérale, sans doute celle de la pierre, mais aussi une chaleur qui enveloppait ma main gauche. Enfin, toutes mes forces se sont mobilisées pour ouvrir les yeux. Mes paupières pesaient des tonnes. Il me fallut un effort absolument titanesque pour les entrouvrir. Tout était flou, étouffé par un voile épais. Je mis plusieurs minutes pour distinguer ce qui était en face de moi. Et… ce fut le choc !          

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 juillet 2019
Nombre de lectures 0
EAN13 9782379790713
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0014€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.