Au nom du peuple

-

Français
74 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Dans un tribunal ô combien proche d'une juridiction d'exception, défile le peuple victime d'un pouvoir absolu. Chaque acte relate ce que furent les avatars de l'ancien régime, avec l'espoir de ne pas voir ceux-ci se renouveler.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 mars 2011
Nombre de lectures 23
EAN13 9782296457867
Langue Français
Poids de l'ouvrage 2 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0059€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Au nom du peuple
Théâtres Déjà parusGeneviève BUONO,Mille et une nuits, 2011. Jean-Baptiste ARCAN,The Geneva project, 2011. José Pablo FEIMANN,Le crépuscule du Che. D’aprèsCuestiones con Ernesto Guevara durante la larga noche que precedio a su muerte, 2011. Alain LEFEVRE,Le Briquet du Roy d’Armes. Théâtre historique, 2011. Alain LEFEVRE,Les oiseaux méritent-ils l’arbre sur lequel ils se perchent ? Théâtre historique, 2011.
Ahmed Tidjani Cissé
Au nom du peuple
© L’Harmattan, 2011 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-296-54593-9 EAN : 9782296545939
Préface Lorsque je le rencontrai pour la première fois, il était assis à la terrasse d’un café du Marais – un de ces lieux de café-théâtre qui a eu ses heures de gloire au milieu des années 70 en accueillant de jeunes acteurs en rupture avec leur époque, et qui sont devenus les comédiens que l’on connaît aujourd’hui. Ahmed Tidjani Cissé venait d’être lauréat – pour sa pièce historique -LeTana de Soumangourou – du concours radiophonique organisé par Françoise Ligier de Radio France Internationale. D’emblée, le courant passa entre nous, et je lui proposai de devenir membre du jury international des Francophonies d’acteurs. Il accepta avec plaisir. Cissé me proposa, par la suite, d’écrire une pièce qui pourrait être interprétée par des comédiens guinéens. Quelle responsabilité pour ces acteurs et leur metteur en scène, qui furent à pied d’œuvre pendant six mois pour que la pièce puisse être jouée au Festival des Francophonies d’acteurs à Évry !J’assistai à la création de ce qui allait devenir la Troupe Nationale de Guinée. Malgré son titre qui pouvait laisser croire à une œuvre empreinte d’un certain manichéisme,Au nom du Peupleévite de tomber dans les travers d’un théâtre complaisant : laudatif pour séduire un pouvoir ; infantilisant pour en éviter les foudres. Nous avons affaire ici à une œuvre sans concession. On y voit défiler, dans un tribunal ô combien proche d’une juridiction d’exception, le peuple victime d’un pouvoir absolu. Chaque acte relate ce que furent les avatars de l’ancien régime, avec l’espoir de ne pas voir ceux-ci se renouveler. Au nom du Peuple reçut un accueil enthousiaste à Évry et remporta le succès que l’on sait. L’interprétation et la fraîcheur de la nouvelle troupe ont su, tout au long du spectacle, nous démontrer que par avance le théâtre traite le
7