Le calvaire des salariés

Le calvaire des salariés

-

Français
162 pages

Description

Dans cette pièce de théâtre en trois actes, l'auteur décrit les maux qui minent les services publics dans les pays africains. De la corruption à la gabegie, en passant par l'absentéisme, l'abus d'autorité, l'immoralité, les atermoiements, les malversations et les exactions financières, il invite tous les Africains à en prendre conscience en vue de reconstruire une administration compétente et efficace, gage d'un développement effectif en cette ère de récession économique et de sous-développement ambiant.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 25 avril 2018
Nombre de lectures 10
EAN13 9782140088605
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Vincent de PaulNDOUGSA
LE CALVAIRE DES SALARIÉS Théâtre
Lettres camerounaises
Le calvaire des salariés
Lettres camerounaises
Collection dirigée par Gérard-Marie MessinaLa collection « Lettres camerounaises » présente l’avantage du positionnement international d’une parole autochtone camerounaise miraculeusement entendue de tous, par le moyen d’un dialogue dynamique entre la culture regardante – celle du Nord – et la culture regardée – celle du Sud, qui devient de plus en plus regardante. Pour une meilleure perception et une gestion plus efficace des richesses culturelles du terroir véhiculées dans un rendu littéraire propre, cette collection s’intéresse particulièrement à tout ce qui relève des œuvres de l’esprit en matière de littérature. Il s’agit de la fiction littéraire dans ses multiples formes : poésie, roman, théâtre, nouvelles, etc. Parce que la littérature se veut le reflet de l’identité des peuples, elle alimente la conception de la vision stratégique. Déjà parus Brigitte DJOMO,L’oratrice était un homme, 2018. Jérôme NDZANA,Sur les sentiers de l’escapade, 2017. Thomas TCHATCHOUA,Dans la chambre voisine. L’amour est une école, 2017. Fidèle Mohdestes TAGATSING TANKOU,Une quête sans fin…, 2017 Michel FEUGAIN,Des rêves et des lignes, 2017. Serge Cyrile NWAWEL,Les destinées, 2017. NNEM NYEBE,Le pauvre rêve. Rivalités professionnelles et familiales, 2017. Asere FOTSO MOUDZE,Le proviseur « anti-vacataires » au cœur de la gestion des établissements, 2017. Antoine-Beauvard ZANGA,Les hommes de la nuit, 2017. Nonyu MOUTASSIE ERARD,La Cité des Ombres, 2017. Jean-Claude MBARGA,Lumières. Une vie pleine d’embûches, 2017.
Vincent de Paul NDOUGSA
Le calvaire des salariésThéâtre
© L’Harmattan, 2018 5-7, rue de l’École-Polytechnique, 75005 Paris http://www.editions-harmattan.fr ISBN : 978-2-343-14600-3 EAN : 9782343146003
Le calvaire des salariésété présenté à la CRTV (chaîne a nationale camerounaise) les 31 juillet, 07 août, 14 août, 21 août et 28 août 2016, à 20 H 30 min, dans le cadre de ses émissions de divertissement« soir au théâtre ». La mise en scène était assurée par Mme OBINONG Gertrude et l’adaptation scénique, la production par M. KONO ATEBA Joseph. La troupe théâtrale était composée des acteurs suivants : KONO ATEBA Joseph OBINONG Gertrude NOUKAM Hugues TCHOUAMENI Christophe AWONO Prudence MOMHA Marthe MENGUE Myriam KIAM Joseph EBOUEME Joël EKEDY Charles ISSA YINKOU OMBGWA Joseph Désiré ETOUNDI Sylvestre MAKAM Kam
PERSONNAGES TANGA:chef de serviceONDO :chef de service adjointZANGA :le caissier AKAMA :agent de bureau PAULINE :cadre d’administration CATHY :cadre d’administration ZIBI :planton TOUNA :fonctionnaire NZOA :chercheuse d’emploi SAMBA :un retraitéLE COMMISSAIRE DE POLICE LES SALARIÉSvenus toucher leurs rémunérations (dames, demoiselles, jeunes gens, adultes et policiers comme figurants) LES USAGERS venus déposer leurs dossiers de recrutement.
ACTE I
SCÈNE I
Le matin. Nous sommes dans le service départemental de la fonction publique et des finances. La scène représente l’intérieur et l’extérieur du bâtiment. A l’extérieur, devant le bureau des finances, les salariés, alignés à la queue leu leu, attendent le caissier.
TOUNA : Écoutez ! Écoutez tous ! Nous avons passé toute la nuit ici. Et il fait déjà jour. Le caissier devra être là bientôt pour payer nos salaires. Alors, gardons jalousement nos rangs. Que personne ne se déplace plus ! Dans la liste que nous avons constituée, mademoiselle Nzoa est en tête. Mais où est-elle ?
NZOA : Me voici !
TOUNA : Venez vous aligner !
NZOA : D’accord ! (Elle se place en tête) J’étais allée me mettre à l’aise. Je n’en pouvais plus de rester là sur place la vessie pleine. Ah ! Passer le temps ici jusqu’au matin est un exercice éprouvant. Je suis fatiguée. Il est 8 h 30 min et le caissier n’est toujours pas là. Est-il conscient que nous sommes alignés ici depuis hier nuit pour pouvoir être servis les premiers le matin ?