Scènes politiques

-

Français
201 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

L'objet de ce numéro est d'éclairer la longue histoire, vivante et complexe, des liens entre théâtre et politique : les dynamiques et les pratiques par lesquelles le public s'approprie politiquement le texte, l'espace ou le temps d'une représentation, les forces qui tentent de faire barrage à cette appropriation et les tensions qui, depuis l'Antiquité, naissent de cette mise en présence des publics, des pouvoirs, des oeuvres et des acteurs.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 septembre 2012
Nombre de lectures 38
EAN13 9782296505162
Langue Français
Poids de l'ouvrage 7 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0118€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Scènes politiques
© L'HARMATTAN, 2012 5-7, rue de l'École-Polytechnique, 75005 Parishttp://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-336-00209-5 EAN : 9782336002095
Parlement[s] Revue d’histoire politique Revue à comité de lecture publiée par le Comité d’histoire parlementaire et politique aux Éditions Pepper/L’Harmattan. Créée en 2003,Parlement[s], Histoire et politiquea modifié son sous-titre en 2007 pour affirmer sa vocation à couvrir tous les domaines de l’histoire politique, sous la plume de chercheurs confirmés et de jeunes doctorants. Elle se consacre à l’histoire politique moderne et contemporaine en général (sans s’interdire des incursions dans l’Antiquité et le Moyen Âge), aux études parlementaires en particulier. Les trois volumes annuels contiennent un dossier thématique – la partie [Recherche], composée d’articles originaux et de [Sources] commentées – et de [Lectures] rendant compte d’ouvrages récents ; ils sont complétés de [Varia] deux fois par an.Revue soutenue par le POLEN (EA 4710, Université d’Orléans). Retrouvez la liste des numéros parus, à paraître, la procédure de soumission des propositions et les conditions d’abonnement en fin de volume. La présentation détaillée des normes éditoriales et les sommaires de tous les volumes sont disponibles sur le site du CHPP :www.parlements.orgToutes les parutions sont également annoncées sur https://www.facebook.com/pagechpp Les numéros sont en vente à l’unité (éditions papier et numérique) sur le site de L’Harmattan :www.editions-harmattan.fr Les articles sont en vente à l’unité sur la plate-forme Cairn (accès gratuit aux sources et aux comptes rendus, gratuité intégrale après trois années révolues) :www.cairn.infoÉditions Pepper – L’Harmattan En couverture : affiche de Suzanne Reymond pour la pièceLe 14 juilletRomain de Rolland (l’Alhambra, juillet 1936) (Bibliothèque nationale de France). Cf. la présentation de Pascale Goetschel, p. 173-180.
Comité de rédaction Directeur de la rédaction- Jean Garrigues Rédactrice en chef- Noëlline Castagnez Rédacteur en chef adjoint- Alexandre Borrell Secrétaire de rédaction- Alexandre Niess Éric Anceau, Marie Aynié, Frédéric Attal, Walter Badier, David Bellamy, Christophe Bellon, Noëlle Dauphin, Frédéric Fogacci, Sabine Jansen, Corinne Legoy, Anne-Laure Ollivier, Nicolas Patin, Jean-Paul Pellegrinetti, Olivier Tort, Ludivine Vanthournout. Le comité de lecture est constitué du comité de rédaction, élargi à l’occasion à des membres du comité scientifique ou des chercheurs extérieurs.Comité scientifique Sylvie Aprile, Jean-Jacques Becker, Bruno Benoît, Mathias Bernard, Serge Berstein, Fabienne Bock, Jacques-Olivier Boudon, Philippe Boutry, Catherine Brice, Patrick Cabanel, Jean-Claude Caron, Dominique Chagnollaud, Jean-Pierre Chaline, Olivier Chaline, Olivier Dard, Alain Delcamp, Olivier Forcade, Jean El Gammal, Bernard Gaudillère, Jérôme Grévy, Sylvie Guillaume, Jean-Marc Guislin, Rainer Hudemann, Jean-Noël Jeanneney, Bertrand Joly, Bernard Lachaise, Marc Lazar, Gilles Le Béguec, Jean-Pierre Machelon, Christine Manigand, Didier Maus, Jean-Marie Mayeur, Pascal Perrineau, Gilles Richard, Jean-Pierre Rioux, Nicolas Roussellier, Jean Ruhlmann, Ralph Schor, Jean-François Sirinelli, Maurice Vaïsse, Jean Vavasseur-Desperriers, Éric Vial, Jean Vigreux, Olivier Wieviorka, Michel Winock.Correspondants étrangers Joseba Aguirreazkuenaga (Bilbao), Marc Angenot (Montréal), Constantin Buse (Bucarest), Maria Sofia Corciulo (Rome), Sandro Guerrieri (Rome), Sudir Hazareesingh (Oxford), Peter McPhee (Melbourne), Horst Möller (Munich), Philip Nord (Princeton), Gaetano Quagliarello (Rome), John Rogister (Durham), Maurizio Ridolfi (Viterbe), Paul Seaward (Londres), Paul Smith (Nottingham), Henk Te Velde (Leiden), Robert Tombs (Cambridge). Directeur de la publication- Denis Pryen Développement- Sonny Perseil Maquette- Colin Pénet
Numéro coordonné par C o r i n n e L e g o y[Recherche]Corinne LegoyIntroduction Arnaud SuspèneThéâtre et politique dans l’Occident romain e e (II siècle avant notre ère – II siècle de notre ère) : la « civilisation du spectacle » Marie Bouhaïk-GironèsÀ qui profite l’auteur ? Théâtre, responsabilité de la parole et fonction-auteur à la fin du Moyen Âge Jeffrey S. RavelDes définitions aux usages : e une historiographie du théâtre français au XVIII siècle Philippe BourdinDu théâtre historique au théâtre politique : la régénération en débat (1748-1790) Rahul MarkovitsSociopolitique des genres : la Comédie-Française à Erfurt, ou du mauvais usage de la tragédie (1808) Odile KrakovitchLa peur d’un roi désacralisé : la censure des tragédies de Marie-Joseph Chénier sous la Restauration et la monarchie de Juillet Corinne LegoySous la plume du pouvoir, le public de théâtre entre 1815 et 1830 : l’embarrassant miroir d’une nation souveraineJean-Claude YonLe Fils de Giboyer (1862): un scandale politique au théâtre sous Napoléon IIIChantal Meyer-PlantureuxLe théâtre e au tournant du XX siècle : un enjeu politique. L’exemple de la Maison du Peuple de Montmartre (1891-1901) Frédéric AttalLe bouffon contre les puissants : analyse de deux comédies de Dario Fo [Sources]Cyril TriolairePour une histoire de la vie théâtrale provinciale entre Révolution et Empire : le projet ANR THEREPSICORESylvain NicolleRapport du préfet de police Delavau sur les cabales dans les théâtres parisiens (27 juin 1822) Pascale GoetschelLe14 juilletde Romain Rolland à l’Alhambra, affiche de Suzanne Reymond (en couverture de ce numéro)[Lectures][Résumés/Abstracts]
Parlement[s]
9 15 27 39 53 67 81 95 109 123 137
163 169 173
182 189
5
[Recherche]
Corinne LegoyIntroduction Arnaud SuspèneThéâtre et politique dans l’Occident romain e e (II siècle avant notre ère – II siècle de notre ère) : la « civilisation du spectacle » Marie Bouhaïk-GironèsÀ qui profite l’auteur ? Théâtre, responsabilité de la parole et fonction-auteur à la fin du Moyen Âge Jeffrey S. RavelDes définitions aux usages : e une historiographie du théâtre français au XVIII siècle Philippe BourdinDu théâtre historique au théâtre politique : la régénération en débat (1748-1790) Rahul MarkovitsSociopolitique des genres : la Comédie-Française à Erfurt, ou du mauvais usage de la tragédie (1808) Odile KrakovitchLa peur d’un roi désacralisé : la censure des tragédies de Marie-Joseph Chénier sous la Restauration et la monarchie de Juillet Corinne LegoySous la plume du pouvoir, le public de théâtre entre 1815 et 1830 : l’embarrassant miroir d’une nation souveraineJean-Claude YonLe Fils de Giboyer (1862): un scandale politique au théâtre sous Napoléon IIIChantal Meyer-PlantureuxLe théâtre e au tournant du XX siècle : un enjeu politique. L’exemple de la Maison du Peuple de Montmartre (1891-1901) Frédéric AttalLe bouffon contre les puissants : analyse de deux comédies de Dario Fo
Parlement[s]
9 15 27 39 53 67 81 95 109 123 137
7
Introduction Corinne Legoy Maître de conférences en histoire contemporaine à l’Université d’Orléans, EA Polen corinne.legoy arobase univ-orleans.fr En 1936, l’affiche de Suzanne Reymond – présentée en couverture de ce numéro – pour la pièce de Romain Rolland,14 juillet, dit tout le rêve d’une époque : celui d’un théâtre populaire et politique, au sens fort – parce que multiple – de l’expression. Populaire et politique, il l’est, bien sûr, par l’objet même de la pièce : cette évocation d’un 14 juillet fondateur et mythique. Mais il l’est sans doute surtout par les visées dont il est investi : susciter la participation du public comme une communion engagée avec le gouvernement de Front populaire ; faire de l’espace théâtral traversé de chants et de clameurs une sorte de prolongement des grèves du printemps 36 ou l’aube d’un peuple en marche. Pour reprendre les mots de Pascale Goetschel dans son analyse, « faire advenir le peuple comme acteur de son destin ». Bien au-delà du constat maintes fois dressé des liens entre théâtre et politique, cette affiche ouvre ainsi sur leur densité, leur pluralité et, surtout, leurs 1 dynamiques . Cette cristallisation, propre au théâtre, d’attentes et de 1  Ce que souligne Christophe Charle dans son introduction au numéro 186-187 des Actes de la recherche en sciences socialesil: « , 2011/1-2 » quand Sociétés du spectacle évoque « l’importance des effets sociaux non prévus ou imprévisibles pour les participants à la société du spectacle restreinte (auteurs, directeurs, comédiens,
Parlement[s]
9