Souriez

-

Livres
25 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Trois générations se retrouvent, pendant trois étés successifs, dans une maison de vacances. Leur séjour est immanquablement ponctué par « la photo de famille ». Le jeune Clément observe et révèle les tensions et les enjeux des relations entre adultes, alors qu’il n’est pas loin de quitter à son tour le monde de l’enfance. Pourtant, lors de la troisième saison, Clément est absent… qui sera le témoin ?

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 02 avril 2014
Nombre de lectures 8
EAN13 9791022101554
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0022€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Martine Legrand
Souriez !
© Presses Électroniques de France, 2014
Personnages
Dans la famille :
Lili, la grand-mère
Charlotte, fille de Lili, et mère de Clément
Patrick, mari de Charlotte et père de Clément
Sophie, fille de Lili
Vincent, fils de Lili, père d’Anna et Ivan
Laure, femme de Vincent, mère d’Anna et Ivan
Clément(13 ans le premier été)
Anna(14 ans le premier été)
Ivan(11 ans le premier été)
Hors famille :
Marguerite, diteGuite, la cuisinière
Félix, le fils de Guite
Dans le délire (Été II, personnages pouvant être joués par les comédiens qui ont interprété les adultes, ou par d’autres) :
La professeur de maths
Le député des causes perdues
L’éléphant rose
Décor
La Roseraie, maison de campagne où vit Lili, la grand-mère - elle y accueille sa famille pendant les vacances.
Jardin, entrée de la maison, chemin d’arrivée, hangar.
L’action se déroule sur trois étés successifs.
Été I
Toute la famille tente de poser pour la traditionnelle photo de vacances : beaucoup d’agitation, de mouvements, de rires, et de tensions sous-jacentes.
Patrick est à la commande du retardateur. Il râle. Comme d’habitude, la séance ne se passe pas comme il le voudrait.
Patrick Tout le monde est dans le cadre ? Les enfants, non, non, non ! on n’y arrivera jamais ! si vous voulez jouer, calmez-vous !
Charlotte (À Sophie) C’est ce qu’on appelle, me semble-t-il, une injonction paradoxale…
La remarque fait sourire les deux sœurs.
Patrick (Criant, à sa femme) Quoi ? (Et aux enfants) Calmez-vous d’abord !
Charlotte Doucement, ce n’est pas la peine de…
Sophie Et puis ce ne sont plus des enfants…
Laure Qu’est-ce que tu en sais ?
Sophie Hein ?
Laure Rien, rien…
Patrick Oui, enfin, les enfants c’est un terme générique, ils comprennent très bien…
Vincent Moi je suis assez d’accord avec Sophie, ils ont tous pris une tête ! ... Au fait, tu as quel âge, toi, Clément ?
Ivan Arrête, p’pa !
Anna Tu poses tout le temps la même question !
Vincent C’est parce que ça change tous les ans, non ?
Patrick
Clément, tu réponds à ton oncle ?
Clément Treize ans et demi.
Vincent Hé ! teenager ? (Lui tapotant affectueusement la joue) et toujours pas de poil au menton, hein !
Sophie Bon… si on se dépêchait un peu, maman a l’air fatiguée.
Vincent Tu as pris tes médicaments, maman ?
Lili … Oui.
Vincent Tu sais que le cancérologue…
Laure (Le coupant) Vincent !
Vincent Quoi ?
Laure (Grimaçant pour lui dire de se taire devant les enfants) C’est malin !
Patrick (À sa femme, brusque) Charlotte, qu’est-ce que tu fais derrière les ados ? puisqu’adosil y a ?
Sophie Tu peux les appeler préados si tu préfères…
Charlotte Oh non ! ça fait penser à préavis ! Attention mesdames messieurs, danger…
Sophie … y a quelque chose qui va vous tomber dessus !
Charlotte et Sophie rient.
Patrick (À sa femme, encore moins gentil) Au lieu de pouffer, passe devant, voyons, tu es toute petite ! Ivan, Anna, Clément, allez, faites-lui une place…
Vincent Cool, Patrick, tout de même…
Charlotte
(Petite voix) C’est les vacances !
Patrick Merci du renseignement ! Tu sais très bien que ce cirque, c’est pour faire plaisir à ta mère. N’est-ce pas, Lili, que ça vous fait plaisir ?
Lili Si.
Sophie (Riant) Quel cri du cœur, maman !
Lili Allez, ne l’embêtez pas, il a la gentillesse de prendre tout ça en main.
Patrick Bon, ceux qui sont à gauche, regroupez-vous un peu !
Sophie (Moqueuse) On avait dit, pas de politique !
Laure (Soupirant) Eh ben… on n’est pas sorti de l’auberge.
Patrick Charlotte, tu tiens vraiment à passer inaperçue ? C’est comme si t’étais pas là, je te jure ! J’ai rien à l’écran, même pas une touffe de cheveux !
Les cousins Viens avec nous Charlotte !
Patrick Bon, c’est bon, allez, on sourit ! Cheese, c’est parti !
Il court, bouscule le premier rang pour aller se mettre à côté de Sophie.
Tout le monde s’immobilise. Flash.
Clément Voilà, je vous présente ma famille, un peu dans le désordre. Au milieu vous voyez ma grand-mère, nous sommes chez elle ici, dans sa maison. Elle y habite toute l’année, seule, et pendant les vacances, c’est l’invasion : toute la famille débarque ! Elle a une maladie grave, à ce que j’ai cru comprendre, mais ça ne se voit pas trop, alors silence radio sur le sujet. Le monsieur qui organise la photo, c’est mon père, la dame pas très grande à qui il a demandé de se mettre au premier rang, ma mère. C’est chaud entre eux, vous l’avez peut-être remarqué, enfin chaud, tendu plutôt. Sophie, la sœur de ma mère, c’est la jolie femme à côté de mon père. Elle a quitté mon oncle il y a deux ans. Il n’était pas très marrant, et elle, s’amuser, elle aime bien. Elle n’a pas d’enfants, c’est peut-être pour ça qu’elle nous adore, du coup c’est réciproque. Derrière elle, Vincent, son frère et celui de ma mère, toujours un peu dans la lune, et Laure, sa femme. Sympa aussi, mais beaucoup moins rigolote que Sophie. Et puis, pour finir, nous, les petits comme ils disent, mes deux cousins, Anna et Ivan… et bibi… nous pour qui, ici, la Roseraie c’est carrément le paradis !
[...]