Le Vin : En 40 pages

-

Livres
29 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Les dernières découvertes archéologiques établissent que les hommes boivent du vin depuis le Néolithique, et l'on en retrouve les traces aussi bien dans des jarres iraniennes vieilles de 7000 ans, qu'en Turquie, dans des vases vieux de 6000 ans, ou encore dans des tombes de rois de l'Antiquité égyptienne. Certes, les hommes n'ont pas toujours dégusté ni vinifié le vin comme nous le faisons aujourd'hui. Toutefois, le vin a toujours été un breuvage spécial, parfois à caractère sacré, souvent métaphoriquement associé aux expériences mystiques. D'un autre côté, l'industrie s'est emparée de ce « produit », mettant en avant les valeurs de plaisir et de partage qu'il véhicule, mais aussi ses atouts socio-économiques. Or, depuis quelques années, des anciens et de nouveaux venus dans le monde vigneron défendent une conception de la culture, du goût et de la convivialité du vin qui rompt avec la standardisation et la logique du rendement. Les nouveaux buveurs qui les soutiennent recherchent des vins sans maquillage ni trucage chimique, qui parlent de la générosité de la nature et du savoir-faire respectueux d'hommes et de femmes qui la conduisent jusqu'au verre à travers la fructification du cep. Ces vins, que l'on dit « nature » car sans intrants chimiques ni dans le vignoble ni au chais, sont reconnus plus digestes. Mais surtout, ils expriment un goût unique, non reproductible, aussi nouveau qu'il est ancien : celui d';une nature qui s'offre à la dégustation de ceux qui abandonnent l'illusion paranoïaque de la dominer. Ce goût dit vin cache un essai d'éthique contemporaine...Professeur de Philosophie défroqué, Yves Belaubre choisit de vivre de l’écrit en 1985. Épicurien plutôt qu’hédoniste car soucieux de la liberté et du bien-vivre longtemps, il développe en sus d’une œuvre poétique « personnelle » une maîtrise de l’écriture qui lui assure des commandes dans la Presse, l’Édition, l’Entreprise, la Télévision et le Cinéma. En tant que scénariste et réalisateur, il intervient comme enseignant en écriture de scénario à l’École Supérieure d’Audiovisuel de l’Université de Toulouse. Amateur de vins et de habanos, il fut un temps directeur du magazine Cigare et Sensations censuré par les hygiénistes en 2008 et entretient de solides amitiés en Bourgogne, en Gascogne et à Cuba où il réalisa un documentaire passionné sur la culture du Habano (cigare). Non-croyant soucieux d'une éthique sans dieu, son dernier roman, La Protestation (éditions Nicolas Eybalin), qui raconte la vie exemplaire du Cardinal Saliège dans la France de Pétain, a reçu un accueil enthousiaste de la critique et du public. L’essai Ce goût dit vin est un hommage personnel au plaisir du vin, ainsi qu’à la nouvelle génération des vignerons qui travaillent à donner tout son sens et son goût au mot nature.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 10 décembre 2014
Nombre de visites sur la page 556
EAN13 9782371680012
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0034 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
40 pages ?
Oui, nos livres papier font 40 pages, représentant selon nous la durée idéale de lecture
pour découvrir un sujet (environ une heure). Sur le s versions eBooks d’Uppr, les livres peuvent être plus longs : nous avons fait le choix du confort de lecture en permettant à l’utilisateur d’ajuster la taille du texte (ce qui fait varier le nombre de pages). Nous vous
souhaitons une bonne lecture !
Un livre des éditions Uppr
Tous droits réservés - © Uppr 2014
Ce Goût dit Vin
À Henry, Yannick, Marcel, Anselme, Jérôme, Didier, Karim... et à ces vignerons de plus
en plus nombreux dont les vins parlent nature.