L'Ecolier de perles

-

Livres
76 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

L'on dit que la vérité sort de la bouche des enfants... Il est tout aussi juste qu'il s'en échappe étourderies, curiosités, jeux de mots involontaires et autres remarques désopilantes! Et ce sont ces sorties étonnantes, et parfois détonantes, que compile Pierre Defays au sein de cet ouvrage qui chante, finalement, toute la fantaisie et toute l'innocence de l'enfance... Amusé donc, et jamais moqueur, l'auteur nous livre ainsi avec un plaisir évident et communicatif quelques souvenirs de classe décapants.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 28 mai 2014
Nombre de visites sur la page 65
EAN13 9782342023510
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0045 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
L’Écolier de perles
Du même auteur
Simon et Florine,éditions Publibook, 2008
Pierre Defays L’Écolier de perles
Publibook
Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé par les lois et traités internationaux relatifs aux droits d’auteur. Son impression sur papier est strictement réservée à l’acquéreur et limitée à son usage personnel. Toute autre reproduction ou copie, par quelque procédé que ce soit, constituerait une contrefaçon et serait passible des sanctions prévues par les textes susvisés et notamment le Code français de la propriété intellectuelle et les conventions internationales en vigueur sur la protection des droits d’auteur. Éditions Publibook 14, rue des Volontaires 75015 PARIS – France Tél. : +33 (0)1 53 69 65 55 IDDN.FR.010.0119536.000.R.P.2014.030.31500 Cet ouvrage a fait l’objet d’une première publication aux Éditions Publibook en 2014
À mes parents
Préface
La plus belle récompense pour un enseignant, ce n’est sûrement pas un cadeau, un compliment ou des félicita-tions. Ce serait bien plus l’estime que les anciens élèves auraient bien après leur passage dans la classe. Un bonjour souriant, mais jamais forcé. Une carte postale pour des circonstances heureuses ou pas. Une petite visite inatten-due. Des souvenirs qu’on aime à se rappeler. Un trottoir sur lequel on reste si l’enseignant vient en face. Aucune gène dans un échange où le respect de la hiérarchie dimi-nue progressivement pour laisser place à un rapprochement plus amical. Et, mieux que tout, un ancien qui viendrait inscrire son enfant chez cet enseignant-là. Mais avant cela, quel plaisir que tous ces mots d’enfants qu’un lapsus ou qu’un vocabulaire mal assimilé laissent déborder dans leur langage ou leurs écrits ! Merci à vous tous, chers anciens élèves, qui m’avez donné tant de merveilleux souvenirs… dont ces petits mots, parfois naïfs, souvent hilarants, toujours véritables.
9