Le semainier du Potager - Décembre

-

Livres
33 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

« En décembre, journée courte, longue nuit. L’abeille se tait, le jonc gémit. »

Voici un guide à consulter au fil des semaines, truffé de conseils pour bien conduire son potager en étant sûr d'avoir le bon timing. Il offre des portraits de légumes et de plantes condimentaires à découvrir ou redécouvrir, et donne les différentes tâches à effectuer au potager, en pleine terre ou à l'abri. Il indique chaque semaine quelles sont les plantes qu'il faut semer, repiquer, planter, protéger des aléas climatiques, multiplier, récolter... Il présente les gestes essentiels à réaliser pour réussir son potager. Ce qu'il ne faut pas oublier de faire et les erreurs qu'il vaut mieux éviter de commettre.

Un livre à garder toujours à portée de main pour intervenir au bon moment et avoir de bons légumes toute l'année.


Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 17 novembre 2014
Nombre de visites sur la page 42
EAN13 9782815304474
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0007 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Robert Elger
Décembre
LE DICTON DE LA SEMAINE
SEMAINE49
« En décembre, les jours croissent ; le froid aussi. »
Le portrait de la semaine L’oignon Légume ou condimentaire ? La saveur de l’oignon dépend beaucoup de la variété et du climat sous lequel il mûrit. Sucré et de saveur peu agressive dans le Midi, il convient bien comme légume. Plus âcre au goût et plus fort, il est utilisé comme condiment dans le Nord. Sphérique, aplati ou de forme fuselée, son bulbe charnu et globuleux apparaît dès la première année. Récoltés en été après jaunissement et dessèchement des feuilles, les meilleurs oignons de conservation se maintiennent jusqu’en mai ou juin de l’année suivante. Conservez-les dans un endroit sec, frais et aéré, en bottes ou nattes tressées, suspendus en filets, ou étalez-les sur le plancher d’un grenier, sur une grille ou dans des cageots. La température idéale de stockage se situe autour de 12 °C, mais elle peut descendre jusqu’à 1 ou 2 °C pendant quelques jours.
DRÔLE DE LÉGUME La chayotte
En mars, procurez-vous une chayotte dans une épicerie. Le fruit a la forme, la taille et l’aspect d’une poire. Ayez soin de le choisir pointant son germe. En avril, rempotez-le dans un conteneur et placez-le à 18-20 °C. Après les dernières gelées, plantez-le au pied d’une pergola (c’est une plante grimpante très vigoureuse). Il faudra attendre septembre pour voir apparaître les premiers fruits, mais ceux-ci se développeront alors très vite et abondamment : chaque pied peut vous donner une cinquantaine de chayottes dont la saveur évoque celle du navet et de la pomme de terre.
ÀFAIRE CETTE SEMAINE...
au jardin Surveillez la protection des plantes sensibles au froid comme les artichauts ou le chou de Daubenton.
Utilisez des voiles d’hivernage pour protéger les mâches et les laitues d’hiver que le froid peut incommoder.
Épandez vos fumures à la surface des parcelles retournées ou aérées.
MÉMO-RÉCOLTES résistant au froid tels les Récoltez au fur et à mesure des besoins les légumes uxelles, de même que les choux frisés, les choux de Milan et les choux de Br ttes et crosnes. Une salsifis, scorsonères, poireaux, topinambours, caro uivre vos récoltes même couverture de paille hachée vous permettra de pours par températures négatives. ver de pleine terre. Continuez à récolter vos carottes d’automne et d’hi e vous permettra de Si l’hiver reste clément, un simple voile de forçag mauvaise saison. poursuivre vos récoltes d’épinard pendant toute la
Les gelées noires d’hiver sont dues aux masses d’air froid d’origine polaire qui recouvrent le pays pendant la mauvaise saison. Les températures peuvent alors descendre jusqu’à – 28 ou – 30 °C. Seuls les bulletins météo vous permettent d’anticiper les dégâts et d’y soustraire les plantes. Les gelées blanches de printemps ou d’automne se manifestent quand les températures de l’air le soir sont à peine positives et le ciel bien dégagé. Les masses d’air plus chaudes s’élèvent et la température au sol descend en dessous de 0 °C. Il est plus facile de les prévoir et d’assurer alors la protection des végétaux sensibles.