Le semainier du potager - Juin

-

Livres
34 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

« Avant la Saint-Jean la pluie est bénie, après elle est maudite. »
Voici un guide à consulter au fil des semaines, truffé de conseils pour bien conduire son potager en étant sûr d'avoir le bon timing. Il offre des portraits de légumes et de plantes condimentaires à découvrir ou redécouvrir, et donne les différentes tâches à effectuer au potager, en pleine terre ou à l'abri. Il indique chaque semaine quelles sont les plantes qu'il faut semer, repiquer, planter, protéger des aléas climatiques, multiplier, récolter... Il présente les gestes essentiels à réaliser pour réussir son potager. Ce qu'il ne faut pas oublier de faire et les erreurs qu'il vaut mieux éviter de commettre.
Un livre à garder toujours à portée de main pour intervenir au bon moment et avoir de bons légumes toute l'année.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 12 mai 2014
Nombre de visites sur la page 22
EAN13 9782815304351
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0007 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Le semainier du Potager - Mois de Juin

Robert Elger

Juin

Semaine 23

Le dicton de la semaine

« Le soir de la Saint-Morand (3 juin), se plantent choux et haricots. »

Le portrait de la semaine

Les pommes de terre de saison

Les premières pommes de terre se récoltent fin juin ou début juillet, les dernières – celles de conservation – en septembre (les pommes de terre primeurs plantées fin février et récoltées avant maturité fin avril et en mai sont des cultures spécifiques de zones côtières de climat doux du sud de la France). D’ailleurs, ces pommes de terre ne restent « nouvelles » que jusqu’au 31 juillet pour devenir ensuite « de saison ».

Choisissez vos variétés en fonction de leur utilisation : celles à chair ferme comme ‘Belle de Fontenay’, ‘Charlotte’ et ‘Roseval’ pour pommes vapeur, en robe des champs, sautées ou rissolées, en salade ; celles à chair fondante comme ‘Monalisa’ ou ‘Samba’ pour gratins, plats mijotés ou cuisson au four ; celles à chair farineuse se délitant aisément à la cuisson comme ‘Bintje’ (photo ci-contre) ou ‘Spunta’ pour confectionner des purées.

Pensez-y !

Les feuilles fraîches de la coriandre ont une saveur assez âpre qui, pour certains, évoquent celle de la punaise qu’on écrase. Ce sont les graines qui, en séchant, prennent une agréable fragrance d’orange. Comme la mouche de la carotte l'apprécie peu, ajoutez quelques graines de coriandre à vos semis de carottes d’hiver pour limiter l’offensive de ce parasite.

À faire cette semaine...

au jardin

Semez directement en place les carottes d’hiver de type de Colmar comme ‘Flakker’ ou l’excellentissime ‘Rothild’. Selon la région, les préférences iront plutôt à ‘Longue lisse de Meaux’, voire à l’antédiluvienne et très rustique ‘Géante de Tilques’.

Semez en plaques de culture vos brocolis à jets ‘Red Arrow’ et ‘White Star’, qui ne seront pas récoltés avant mars de l’année prochaine. N’attendez pas trop, le but étant d’obtenir pour cet automne des pieds résistants et rustiques, capables de passer l’hiver sans problème.

Semez maintenant les chicorées ‘Witloof’ destinées à être forcées en cave cet hiver. Optez pour une variété hybride qui ne requiert pas de couverture (‘Zoom’, ‘Béa’, ‘Magnum’, etc.). De même, semez le pissenlit ‘À cœur plein amélioré’, qui sera butté cet automne et récolté au printemps prochain.

C’est le meilleur mois pour semer vos haricots, aussi bien nains (pour lesquels trois semis au moins peuvent encore se succéder jusqu’au 14 juillet) que grimpants, indifféremment mangetout ou à écosser.

De même, vous ne pourriez trouver de meilleure époque pour semer vos betteraves rouges. ‘Noire d’Égypte’, une variété productive développant rapidement des racines rondes et aplaties, qui possèdent au goût de certains une saveur un peu terreuse (« un goût de champignon », affirment les inconditionnels). Innovez en optant pour des variétés plus sucrées comme ‘Forono’ ou ‘Cylindra’.

Les radis d’été comme ‘Blanc de Munich’ et ‘de cinq semaines rose’ se sèment maintenant, à l’ombre de préférence.

Semez indifféremment vos cultivars d’automne de chicorées scaroles et frisées, directement en place ou en plaques de culture (les jeunes plants issus de semis pratiqués en pépinières de pleine terre et repiqués en été à racines nues montent trop volontiers à graines). Retenez des variétés comme ‘Grosse pommant seule’ ou ‘de Ruffec’ (chicorées frisées) et ‘Géante maraîchère’ (chicorée scarole), toutes rustiques et bien résistantes aux premiers frimas d’automne.

C’est la dernière limite pour semer en pleine terre vos ultimes courgettes et pâtissons ainsi que toutes les courges d’hiver. De même, les concombres semés directement en place lèvent rapidement, produisent vite et sont souvent moins affectés par l’oïdium ou « blanc » que les concombres repiqués.

Mettez en terre vos dernières Solanacées et Cucurbitacées. En ce début de mois, les plus fragiles d’entre elles apprécient encore pendant la nuit la présence d’un voile de protection.

L’arrosage au potager devient maintenant prépondérant.

Le geste de la semaine

Pour arroser vos plants de légumes repiqués (tomates, courgettes, concombres mais aussi laitues et chicorées), le tuyau microporeux est la meilleure solution. Se posant à même le sol, il n’humecte pas le feuillage et vous permet d’économiser de 50 à 60 % d’eau. Selon les cultures et votre type de sol, espacez vos tuyaux microporeux de 10 à 50 cm. L’entretien de ce système très modulable est pratiquement inexistant.

Pour installer votre tuyau microporeux