Le semainier du potager - Octobre

-

Livres
40 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

« Octobre le vaillant surmène le paysan. »
Voici un guide à consulter au fil des semaines, truffé de conseils pour bien conduire son potager en étant sûr d'avoir le bon timing. Il offre des portraits de légumes et de plantes condimentaires à découvrir ou redécouvrir, et donne les différentes tâches à effectuer au potager, en pleine terre ou à l'abri.

Il indique chaque semaine quelles sont les plantes qu'il faut semer, repiquer, planter, protéger des aléas climatiques, multiplier, récolter... Il présente les gestes essentiels à réaliser pour réussir son potager. Ce qu'il ne faut pas oublier de faire et les erreurs qu'il vaut mieux éviter de commettre. Un livre à garder toujours à portée de main pour intervenir au bon moment et avoir de bons légumes toute l'année.


Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 16 septembre 2014
Nombre de visites sur la page 22
EAN13 9782815304436
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0007 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Le semainier du Potager - Mois d'Octobre

Robert Elger

Octobre

Semaine 40

Le dicton de la semaine

« De Sainte-Fleur (5 octobre), souvent la gelée est la première de l’année. »

Le portrait de la semaine

La chicorée ‘Pain de sucre’

La longue pomme vert blond de cette grande salade prend un aspect de chou pointu au moment de sa récolte automnale. Mais pour la conserver en hiver, il faudra la protéger par un petit tunnel accordéon ou un voile de forçage (elle résiste jusqu’à – 8 °C). Les limbes larges et amples des feuilles se resserrent au centre en pomme élancée et compacte. La pomme est tellement resserrée que son cœur blanchit spontanément. Sa saveur douce, à peine amère est apéritive et désaltérante. Elle se décline aujourd’hui en nombreuses races comme Hilmar, Vatter, Virtus, Jupiter ou Uranus, toutes plus résistantes au froid que la variété classique, pourtant cultivée dans toute l’Europe sous les divers noms de ‘Pan di Zucchero’, ‘Sugarloaf’ ou ‘Zuckerhut’.

Drôle de légume

La patate douce

Cette patate-là n’est pas une pomme de terre ! Mais elle demande également à être sortie du sol avant les premières gelées. Ses racines volumineuses, en général allongées et pointues, sont aussi différenciées en couleur que les vraies pommes de terre, tour à tour ocre clair, rosées, souvent rouges à violet foncé. Sa peau fine et lisse dissimule une chair blanche, jaune ou orangée, très sucrée. « Sa saveur est celle des bons marrons », affirme avec justesse Alexandre Dumas dans son Grand Livre de la cuisine. Conservez-la au sec, dans une cave pas trop fraîche (autour de 15 °C).

À faire cette semaine...

au jardin

Selon la texture et la structure de votre sol, aérez ou bêchez à grosses mottes les parcelles maintenant libérées.

Plantez encore l’ail violet, les échalotes grises, les oignons blancs ainsi que les oignons jaunes de jours courts comme ‘Senshyu Yellow’. Tous se récolteront en juin-juillet de l’année prochaine.

Achevez les ultimes plantations de fraisiers. Optez selon vos besoins pour des variétés remontantes (« de quatre saisons ») ou non remontantes.

Mémo-récoltes

  • Cueillez les tomates encore vertes pour les faire mûrir à l’intérieur de la maison.
  • Rentrez maintenant à l’abri du froid toutes les courges d’hiver (potirons, giraumons, ‘Butternut’, courges muscades, etc.).
  • Sortez de terre les tubercules des patates douces sensibles au froid.
  • Cueillez les derniers poivrons, piments et aubergines. Vous pouvez maintenant arracher la totalité des pieds encore garnis de fruits et accrocher l’ensemble par le collet dans un lieu sec et à l’abri des gelées pour pouvoir les consommer dans les 2 mois à venir.
  • Terminez le blanchiment en place des cardons. Ceux qui n’ont pas encore été forcés peuvent maintenant être arrachés avec leur motte et entreposés en cave.
  • Semez encore le cerfeuil tubéreux et la raiponce qui ne lèveront qu’au printemps prochain.

Le maïs pop corn est également appelé maïs perlé ou maïs à éclater. Il se cultive comme le maïs doux et ses besoins sont les mêmes. Au nord de la Loire, préférez des variétés hybrides comme ‘Robust’, dont les épis mûrissent facilement même si l’automne s’annonce un peu brutalement. Ne cueillez les épis qu’à pleine maturité, une fois les grains racornis. Ils renferment des particules d’amidon qui, chauffées avec un peu d’huile, éclatent en gros flocons qui se mangent nature, salés, sucrés ou nappés de caramel.

à l’abri

Semez sous tunnel les dernières laitues de printemps de type gotte comme la très ancienne et traditionnelle – délicieuse aussi ! – ‘Gotte jaune d’or’ (alias ‘Gotte dorée’), dont la petite pomme vert blond se formera pour le mois d’avril de l’année prochaine.