Le semainier du potager - Septembre

-

Livres
32 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

« Bel automne vient plus souvent que beau printemps. »

Voici un guide à consulter au fil des semaines, truffé de conseils pour bien conduire son potager en étant sûr d'avoir le bon timing. Il offre des portraits de légumes et de plantes condimentaires à découvrir ou redécouvrir, et donne les différentes tâches à effectuer au potager, en pleine terre ou à l'abri. Il indique chaque semaine quelles sont les plantes qu'il faut semer, repiquer, planter, protéger des aléas climatiques, multiplier, récolter... Il présente les gestes essentiels à réaliser pour réussir son potager. Ce qu'il ne faut pas oublier de faire et les erreurs qu'il vaut mieux éviter de commettre.

Un livre à garder toujours à portée de main pour intervenir au bon moment et avoir de bons légumes toute l'année.


Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 18 août 2014
Nombre de visites sur la page 39
EAN13 9782815304412
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0007 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Le semainier du Potager - Mois de Septembre

Robert Elger

Septembre

Semaine 36

Le dicton de la semaine

« En septembre, les feignants peuvent s’aller pendre. »

Le portrait de la semaine

Le pâtisson

Selon une étymologie courante, le pâtisson doit son nom à la forme semi-sphérique de son fruit évoquant un « pâté » de forme aplatie. Sa couleur change selon la variété, blanc, orange ou panaché de vert. Mais il conserve toujours sa forme de soucoupe plus ou moins renflée, au contour guilloché d’une dizaine de festons. Il peut atteindre 25 cm de diamètre et peser jusqu’à 3 kg… s’il n’est pas cueilli avant.

De fait, le pâtisson n’est qu’une courgette un peu particulière qui gagne toujours à être récolté à moins de 10 cm de diamètre. Plus tard, l’épiderme du fruit durcit et sa chair perd en fermeté et en douceur. Cependant, pour le conserver en décoration automnale, il est nécessaire de le récolter une fois parvenu à sa taille maximale.

À faire cette semaine...

au jardin

Semez vos dernières mâches résistantes au froid comme ‘Verte de Cambrai’ et ‘Jade’, ainsi que les ultimes navets ‘de Nancy à feuilles entières’ et ‘Petrowsky’. Ces derniers seront alors cueillis début novembre en « baby », à 3 ou 4 cm de diamètre. Il est encore temps de semer vos derniers épinards. Optez maintenant pour les plus rustiques d’entre eux tels les classiques ‘Géant d’hiver’ ou ‘Monstrueux de Viroflay’.

Semez le mesclun d’automne à bonne exposition ainsi que les dernières laitues à couper (‘Bowl Verte’ et ‘Bowl Rouge’ sont toutes deux des variétés à croissance rapide).

C’est maintenant la dernière limite pour semer les divers choux asiatiques : pe tsaï, pak choï, mizuna, misome et tatsoï.

Plantez les fraisiers remontants et non remontants destinés aux récoltes de l’année prochaine. En cas d’automne sec, ne les laissez pas manquer d’eau jusqu’à la pleine reprise.

Libérez les planches au fur et à mesure que les cultures arrivent à terme et pensez à les occuper avec des engrais verts d’automne, comme la navette, le colza ou la moutarde.

Mémo-récoltes

  • Les cueillettes d’été se poursuivent. Les tomates continuent à produire même si le plus gros des récoltes est maintenant passé. Profitez de vos derniers concombres et courgettes jusqu’à ce que les attaques d’oïdium y mettent le holà. La récolte des aubergines et des poivrons continue, mais decrescendo jusqu’aux premières gelées.
  • Les chicorées scaroles et frisées ainsi que les laitues se cueillent au fur et à mesure des besoins. Dès que le cœur est suffisamment dense, coupez au collet la pomme (ou la simili-pomme dans le cas des chicorées). Les risques de les voir monter à graines diminuent au fur et à mesure que les nuits fraîchissent et que les jours raccourcissent.

C’est l’utilisation que vous ferez de vos fraisiers qui conditionne le choix de la variété. Si vous souhaitez savourer occasionnellement des fraises, nature, avec un peu de sucre ou de la chantilly, optez pour une délicieuse variété de fraisier remontant comme ‘Mara des bois’ ou ‘Charlotte’. Si vous êtes amateurs de confitures, jetez plutôt votre dévolu sur un cultivar non remontant et très productif comme ‘Belrubi’ ou ‘Senga Sengana’.