Tableaux végétaux

-

Livres
78 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Si vous désirez obtenir une décoration originale grâce à des plantes d'intérieur, en alliant gain de place et esthétisme, les tableaux végétaux sont faits pour vous.

Des exemples de compositions, illustrés de belles photographies, vous montreront quelles associations de plantes sont possibles.

Techniques d'installation, arrosage, soins quotidiens, fiches de culture : tout est réuni pour vous permettre de créer et entretenir avec facilité vos cadres végétaux.


Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 09 mars 2012
Nombre de visites sur la page 64
EAN13 9782815302661
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0037 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Alain Delavie
Photos et composition : Flore Palix
tableaux végétaux
cultiver un tableau végétal
Composer son tableau végétal
Les plantes d’intérieur font entrer la nature dans la maison ou l’appartement, mais prennent une place qui vient vite à manquer. Restent les murs, où les grands espaces dégagés n’attendent que la pose d’un ou plusieurs tableaux végétaux, véritables minijardins suspendus, résolument décoratifs et peu encombrants.
Le choix du support Le tableau végétal est à la fois une composition vivante faite de vraies plantes et un objet décoratif semblable à une toile peinte tant par la forme que le mode d’installation. Ce petit paysage d’intérieur inspiré de la technique des murs végétaux se compose de deux parties essentielles : le support et les végétaux. Les deux peuvent être commercialisés ensemble, le tableau étant prêt à être installé, ou en kit à monter. Le cadre joue un rôle décoratif comme l’encadrement d’une peinture, mais aussi utilitaire. Il permet de maintenir les végétaux, de contenir l’eau d’arrosage, de dissimuler les pots des plantes ou les poches de substrat et l’éclairage pour certains modèles. L’offre commerciale est large et vous avez le choix entre différents matériaux d’encadrement : le bois, le carton rigide, le métal, la résine synthétique, le plastique ou la céramique. La sélection dépend avant tout de vos envies ainsi que du style de votre intérieur. Ce dernier peut aussi bien être contemporain, classique ou rustique ; vous trouverez toujours un tableau végétal qui correspondra à votre déco, les fabricants ayant même pensé à proposer quelques modèles « bruts » à customiser soi-même.
Des grands murs, mais peu d’espaces utilisables
La lumière disponible à l’intérieur d’un appartement ou d’une maison limite beaucoup les emplacements convenant aux tableaux végétaux. Le soleil n’est pas nécessaire pour la plupart des plantes d’intérieur, mais ces dernières poussent mieux quand l’intérieur est baigné d’une grande clarté. Un tableau installé à deux mètres en face d’une fenêtre reçoit quatre fois moins de lumière qu’une plante installée à proximité de la baie vitrée. Et les murs prolongeant les ouvertures sont en général très sombres, donc peu indiqués pour l’installation d’un tableau végétal.
Les formes les plus courantes sont le carré et le rectangle, avec des coins anguleux ou arrondis. Mais il existe aussi des boules et des tubes. Les dimensions sont très variables. Ce n’est qu’une question de place disponible sur le mur, où vous allez accrocher l’objet. Mais également de budget. Car plus le tableau est grand, plus le coût final est élevé. Avant de craquer pour un grand tableau, renseignez-vous sur son poids total (support, substrat bien humidifié et plantes), surtout si le mur appelé à le soutenir ne permet pas la pose de fixations très solides. Les cadres offrent une large palette de coloris, déclinés avec un aspect lisse ou martelé, brillant, satiné ou mat. Du noir au blanc pur, en passant par le bois naturel ou teinté, et les aspects métallisés, vous pouvez choisir une couleur douce, neutre, vive ou très flashy. D’où l’importance de bien savoir où sera installé cet objet décoratif avant de l’acheter !
Le choix d’un tableau végétal dépend du style adopté dans son intérieur, de l’espace disponible et de la lumière naturelle.
Le choix des plantes En théorie, toutes les plantes d’intérieur peuvent être cultivées sur un tableau végétal, tant qu’elles ne sont pas trop volumineuses et lourdes. En pratique, seules les espèces et variétés génétiquement petites ou naines sont les plus indiquées, mais ce ne sont pas les plus courantes. Dans le commerce, vous trouvez davantage de très jeunes plantes, des végétaux encore petits, au stade juvénile, mais qui ne le resteront pas si vous les soignez bien.
Les cactées et les plantes grasses sont souvent vendues en potées minuscules, mais elles ne restent pas toutes naines…
Donc il faut savoir qu’une jeune plante d’une grande espèce ne pourra rester qu’un laps de temps donné accroché sur le tableau. Il faudra un jour ou l’autre la rempoter pour la cultiver ailleurs dans la maison et prévoir son remplacement par une plus petite. Les gammes de miniplantes pour tableaux végétaux sont désormais bien développées, plusieurs dizaines d’espèces et de variétés étant proposées dans le commerce.
La première chose à faire avant d’acheter une plante est de s’assurer que ses besoins culturaux correspondent à ce que vous allez pouvoir lui donner. Comme pour n’importe quelle autre plante d’intérieur, vous devez tenir compte de la lumière de la pièce, de la température et de l’humidité ambiantes. Et de vos envies de jardinage ! Les cactus et les plantes grasses sont parfaits dans les pièces très ensoleillées et pour les jardiniers qui veulent des plantes à soins réduits. Les plantes fleuries exigent une pièce très claire et ont besoin de soins plus assidus. Ensuite, laissez libre cours à vos envies et à vos dons de décorateur. Jouez avec les coloris et les textures des feuillages ainsi que les ports des plantes.
Les coloris et les formes des feuillages des cactées ou des plantes grasses en font des sujets très décoratifs.
La livraison ou le transport Le déplacement d’un tableau végétal est toujours une opération à haut risque. Il faut veiller à la fois à la protection du support et des plantes. N’hésitez surtout pas à bien faire emballer votre jardin suspendu avant de le transporter. Dans le cadre d’une livraison à domicile par la poste ou par un livreur, il faut s’assurer que le conditionnement permet un maintien et un calage parfaits du support lors des différentes étapes de son transport. Les risques d’écrasement, de renversement ou de dégradation doivent être limités au maximum. En général, le substrat est suffisamment humide pour permettre aux plantes d’arriver dans un bon état de fraîcheur. Avant d’accepter définitivement la livraison, vérifiez que le délai annoncé a été respecté et que l’aspect des végétaux et celui du support ne présentent pas d’anomalies.
Installer les plantes et le tableau
C’est peut-être le moment le plus délicat, voire le plus fastidieux quand on n’est vraiment pas bricoleur. Mais que votre tableau végétal soit prêt à poser ou livré en kit, sa mise en place ne vous demandera le plus souvent que quelques instants, car tout a été pensé pour vous faciliter la vie.
Le choix de l’emplacement L’emplacement d’un tableau sur un mur ne se fait pas au hasard. Il est de bon ton de prévoir des tableaux végétaux aux couleurs lumineuses sur des murs sombres et inversement. Sachez qu’un tableau doit être fixé à hauteur des yeux selon la position adoptée dans la pièce : debout (environ 1,70 m) ou assis. Un petit cadre vous permet d’agrandir un pan de mur étroit. Votre tableau végétal étant une composition vivante, il est nécessaire de l’accrocher ou de le poser à un endroit suffisamment baigné de lumière. Hormis les modèles pourvus d’un éclairage d’appoint qui peuvent être installés sur un mur dans un couloir ou dans une pièce sans fenêtre, les autres tableaux ont besoin de la proximité d’une fenêtre, mais doivent éviter le soleil direct. Ces impératifs limitent déjà énormément les bons emplacements.
De la lumière, mais jamais le plein soleil
La plupart des plantes d’intérieur ont besoin d’une lumière vive pour bien se développer et éventuellement fleurir. Mais le soleil direct est déconseillé sur les tableaux végétaux, car lorsqu’il darde ses rayons, surtout à travers une baie vitrée qui fait loupe, il risque de brûler les tendres feuilles des végétaux. De plus, il provoque un échauffement plus important dans la partie qu’il éclaire, ce qui vous obligerait à arroser plus souvent.
La pose du tableau Un grand tableau peut être placé au-dessus de plusieurs petits cadres, mais il faut éviter l’inverse, car l’ensemble est moins harmonieux. Qu’il soit vide ou déjà planté, le cadre doit être fixé solidement au mur. C’est le seul moment où vous devez devenir bricoleur, bricoleuse ou faire appel à un bricoleur ! En général, le fabricant du tableau vous donne le procédé à suivre pour accrocher le cadre sur le mur avec les éléments nécessaires, hormis le tournevis et la perceuse. Dans le cas contraire, les solutions à base de crochets adhésifs sont à proscrire, quoi qu’il en soit ! Si votre tableau est léger (moins de 12 à 15 kg), vous n’aurez pas besoin de percer le mur pour y placer une cheville. Quelle que soit la nature du mur, il existe une solution simple à mettre en œuvre comme la pose de crochets X, par exemple. Si votre tableau est plus lourd, il faut cheviller. Avec une perceuse et un foret à carbure, percez un trou et posez une cheville dans laquelle viendra se visser un piton. Le choix de la cheville dépend de la nature du mur. Lorsque vous souhaitez installer plusieurs tableaux, la cimaise est un procédé très élégant. Elle se compose d’un rail-cornière qui vient se visser à proximité du plafond. Sur ce rail, on accroche des tiges qui vont servir de support à vos cadres par l’intermédiaire de crochets réglables tout au long de la tige.
Disposez et fixez le support du tableau végétal, puis décrochez-le pour le remplir de plantes avant sa mise en place définitive.
L’installation des plantes Les tableaux végétaux vendus chez les fleuristes et dans les jardineries sont le plus souvent déjà plantés et prêts à être accrochés. Vous n’aurez donc rien à faire en arrivant chez vous si ce n’est vérifier le bon état des feuillages. Éliminez les feuilles cassées, dépliez ou redressez celles qui se sont agglutinées entre elles. Vérifiez également que les éléments décoratifs sont à leur bonne place. Si besoin est, replacez-les et fixez-les au bon endroit.