Trichez aux cartes !

-

Livres
100 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Au poker, les naïfs ne gagnent jamais…

Toutes les techniques des professionnels illustrés pas à pas pour ne plus jamais se faire plumer !

Faites-vous affranchir par un professionnel ! Apprenez les techniques des tricheurs pour mieux les démasquer.

Fausses coupes, sauts de coupe, faux mélanges, empalmages… Toutes ces techniques sont photographiées mouvement par mouvement pour vous permettre d’imiter chaque geste avec précision.

Laissez-vous guider pas à pas dans l’art de manipuler les cartes, de falsifier un jeu ou d’utiliser des objets courants à des fins malhonnêtes. Ne laissez pas un tricheur rafler la mise à votre place !


Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 26 septembre 2011
Nombre de visites sur la page 141
EAN13 9782215112297
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0060 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
INTRODUCTION
Parler du jeu, c’est parler de tricherie… Il en est ainsi depuis que le jeu existe. Il ne s’agit pas de faire l’apologie du tricheur, mais de suggérer des astuces et des techniques qui, avec un peu d’entraînement, permettent de s’amuser à tricher entre amis et de gagner. Jouer est un passe-temps, gagner est une réussite. Un bon tricheur n’utilisant pas une multitude de moyens, choisissez ceux qui vous conviennent. Tricher aux cartes, c’est aller à l’encontre du hasard grâce à de petites manœuvres « frauduleuses » en détournant l’attention par de légers artifices. Néanmoins, si vous ne souhaitez pas tricher, vous apprendrez à démasquer les tricheurs ou tout simplement à faire des démonstrations. Que ce soit pour découvrir les moyens de tricher, enrichir votre répertoire ou pour l’intérêt que vous portez à l’art de transgresser les règles, ce livre est fait pour vous !
Les techniques expliquées ici se veulent simples et s’accompagnent de photos et de conseils à suivre. Il est inutile d’apprendre celles qui, destinées aux professionnels, nécessitent des années de travail. Dans ce livre, vous allez découvrir comment placer secrètement des cartes à un endroit précis du paquet afin de les récupérer par la suite et comment prendre connaissance des cartes de vos adversaires. Il est évident qu’en fonction du jeu choisi, du nombre de joueurs et du mode de distribution, vous devrez adapter le placement de vos cartes dans le paquet, chaque jeu ayant sa spécificité. Lors d’une partie, vous pouvez distribuer les cartes une à une ou en donner le nombre nécessaire en une seule fois. Au poker, par exemple, chaque joueur reçoit cinq cartes. Celles-ci sont distribuées une à une dans une partie « officielle », mais rien ne vous empêche, entre amis, d’en distribuer cinq à la fois. Ne trichez pas durant toute une partie, vous seriez démasqué ! Choisissez plutôt quelques coups intéressants. Sachez que les casinos sont très protégés contre les tricheurs. Par contre, dans les parties privées, les tentations de tricher sont proportionnelles aux enjeux et c’est là que vous rencontrerez de vrais tricheurs. Si vous doutez de certains joueurs, changez d’endroit et si vous êtes engagé dans une partie qui ne semble pas très nette, trouvez n’importe quelle excuse pour déguerpir au plus vite ! Maintenant, si vous gagnez en famille ou entre amis grâce à la triche, soyez beau joueur et avouez-le. Si vous êtes en présence de gens peu loyaux, trichez en silence… Quoi qu’il en soit, le jeu est excellent pour le moral ! Un très bon joueur honnête possède peu de chances face à un tricheur, car si le premier connaît les probabilités, le second les maîtrise. Cependant, pour qu’une triche ne perde pas de son charme, vous devrez prendre quelques risques, sinon… c’est de la triche ! Enfin, si vous vous faites prendre, tournez l’affaire en dérision en annonçant que vous ne vivez pas dans l’enfer du jeu mais dans le monde de la plaisanterie !
VOCABULAIRE
Voici quelques termes de vocabulaire utilisés par les cartomanes. Ils vous permettront d’assimiler sans difficulté les techniques expliquées tout au long de ce livre.
Le tarot des cartes
C’est le dos des cartes.
La couleur des cartes Il s’agit des cœurs, des piques, des trèfles ou des carreaux.
Les valeurs des cartes
Il s’agit des as, des 2, des 3... des 10.
Les figures Ce sont les valets, les dames et les rois.
Les cartes hautes Il s’agit, pour la plupart des jeux, des cartes allant du valet à l’as.
Tenir le jeu en position normale C’est tenir le jeu en position de la donne, la plus classique : le jeu est tenu face en bas dans la paume de la main gauche.
Mettre le jeu face en bas Le jeu est posé sur la table ou dans la main. Les faces des cartes sont tournées vers la table afin de ne pas être vues.
Couper un jeu et rétablir la coupe Il s’agit tout simplement de couper le jeu en deux et de reformer le tas.
Fioriture Dans le langage des cartomanes, il s’agit d’une figure artistique effectuée avec un jeu de cartes (voir chapitre « En mettre plein la vue »).
Tuiler une carte Il s’agit de courber une carte dans le sens de la longueur, de façon concave ou convexe.
Effeuiller un jeu de cartes Le jeu est tenu en main gauche, pouce au-dessus, doigts en dessous. Les doigts de la main droite soulèvent les cartes à une extrémité du jeu et les laissent retomber une à une avec un léger bruit.
LES DIFFÉRENTS JEUX DECARTES
Jeu format bridge C’est le format le plus courant. La largeur des cartes est plus petite qu’un jeu format poker : idéal si vous avez de petites mains.
Jeu format poker Les cartes sont plus larges que celles au format bridge. Utilisez-les si vous souhaitez que vos invités ne trichent pas, car ceux-ci auront beaucoup de mal à les empalmer (c’est-à-dire les dissimuler dans la paume de la main) ou à les cacher.
Jeux de cartes marqués Sur le dos de ces cartes se trouve un petit signe qui donne des indications sur leur valeur. Vous pouvez ainsi connaître la valeur d’une carte sans la retourner. Vous apprendrez à en fabriquer un « au chapitre Le jeu marqué au feutre », mais si vous souhaitez vous en
procurer un déjà fabriqué, je vous recommande le jeu de cartes Bicycle Poker marqué (B. Wild).
LES DIFFÉRENTESMARQUESDE JEUX
Voici une liste non exhaustive de jeux que vous pourrez trouver dans les magasins spécialisés (voir la liste ). Jeu de 52 cartes Bicycle, format bridge ou poker. Jeu de cartes Fournier 505 Poker. Jeu de cartes Bicycle Pinochle (jeu spécial de 48 cartes pour jouer au Pinochle). Jeu de cartes espagnol Fournier (50 cartes). Jeu de cartes Rambler. Jeu Aviator. Jeu de cartes Hoyle. Jeu de cartes Bee. Jeu de cartes Grimaud Ducale.
LES FAUX MÉLANGES
Le fait de mélanger les cartes avant de jouer rassure les joueurs. Lorsque vous trichez, il est donc nécessaire de faire croire aux autres que vous avez mélangé les cartes en toute honnêteté. Vous allez apprendre à mélanger un jeu sans modifier votre préparation secrète, ou encore à le mélanger afin de positionner les cartes souhaitées à des endroits précis. Nombre de méthodes existent, mais celles-ci s’avèrent parfois très compliquées et exigent de nombreuses années de travail. J’ai donc cherché à expliquer les plus simples nécessitant peu de travail.
LE FAUX MÉLANGEILLUSION
Avec ce faux mélange, le jeu restera exactement dans le même ordre qu’au départ. Tenez le jeu verticalement en main gauche. Avec la main droite, soulevez environ deux tiers du dessous du paquet. Appelons ce paquet A(photo 1). Les cartes qui restent dans la main gauche basculent sur les doigts de cette même main. Appelons ce paquet B (photo 2).
Placez à présent le paquet A, tenu en main droite, au-dessus du paquet B. Attention ! Les paquets A et B ne doivent surtout pas se toucher(photo 3). Soulevez aussitôt la moitié du paquet A (appelons ce paquet C) en entraînant le paquet B en même temps(photo 4).
Le paquet A, tenu en main gauche, bascule sur les doigts de cette même main. Ramenez ensuite les paquets B et C sur le A, mais ne laissez tomber que le paquet B sur le A (photo 5). Puis placez le paquet C dessous(photo 6). Le jeu semble avoir été mélangé alors qu’il est resté dans le même ordre. Recommencez les mêmes manipulations afin de donner l’illusion de mélanger le jeu plusieurs fois.