Aimer Lyon
248 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Aimer Lyon

-

Description

Des adresses qui vous feront tout simplement aimer Lyon !

Vous découvrez Lyon pour la première fois ou vous pensez connaître cette ville sur le bout des doigts ? Vous souhaitez découvrir les adresses particulièrement appréciées des locaux ou explorer davantage ce sympathique petit quartier qui vous avait séduit lors de votre dernière visite ? Ce guide insolite a tout pour vous plaire, car il répertorie ces lieux incontournables qui font de Lyon une destination si attachante, mais il épingle surtout les adresses moins connues des touristes comme autant de bons plans qu’on se refile uniquement entre initiés. Car connaître une ville, c’est un peu comme rencontrer, puis décider de passer du temps avec une personne : il faut apprendre à la découvrir et à l’aimer. Puisque votre choix ou le hasard ont guidé vos pas vers ce lieu, que vous comptiez y passer quelques jours, mois ou années, l’apprivoiser sera un plaisir quotidien.

Profitez d'un guide insolite qui répertorie les lieux qui font de Lyon une ville si attachante et les adresses moins connues des touristes.

A PROPOS DE L'AUTEUR

C’est Juliette Nothomb, une Belge pur jus qui habite à Lyon depuis mars 1999, qui vous accompagne dans cette (re)découverte de la ville. Toutes ces années passées dans cette belle ville traversée par le Rhône et la Saône lui ont donné le loisir d’arpenter ses rues inlassablement, de découvrir ses quartiers et sa vie quotidienne, d’y rencontrer des amis et de tomber en grande affection pour sa patrie d’adoption.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 22 juin 2018
Nombre de lectures 0
EAN13 9782804706630
Langue Français
Poids de l'ouvrage 23 Mo

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

I n t r o d u c t i o n
Ce guide n’a pas vocation de vous éviter les « trucs pour touristes ». Depuis quand les touristes
seraient-ils des gogos ? Auriez-vous l’idée saugrenue de dire à un étranger en visite pour la première
fois à Bruxelles : « Oh, n’allez pas voir la Grand-Place, c’est un truc pour touristes… » ? Alors, le
premier chapitre du présent guide s’emploie modestement à vous convaincre d’aller voir quelques
trucs, non pas malgré que ce soient, mais précisément et justement parce que ce sont des « trucs
pour touristes ».
Quant aux chapitres suivants, ils sont consacrés à vous faire découvrir des adresses plus discrètes
mais qu’affectionnent les Lyonnais, faisant de ce guide non pas une bible (encore que…), mais un
complément d’information qui pourra vous être utile et agréable.
Que vous comptiez passer quelques jours de détente à Lyon ou vous y installer pour plus longtemps,
le présent ouvrage vous aidera, nous l’espérons, à vous forger votre avis personnel sur la série
d’adresses « en mode bon plan » que nous vous suggérons ici.
Ajoutons enfin que celles-ci, officielles ou plus confidentielles, ont au moins un mérite : elles ont
été découvertes, commentées, appréciées et vérifiées par une équipe de résidents lyonnais et votre
servante, qui avons chacun nos centres d’intérêt et l’amour de notre quartier. Cette diversité vous
offre un panel très varié, tant sentimentalement que géographiquement.R e m e r c i e m e n t s
Un merci tonitruant à mes amies et amis lyonnais sans qui ce guide ne serait qu’un simple répertoire
d’adresses, alors que grâce à eux il est un Répertoire d’Adresses ! Momo, Annie, Valérie, Valentine,
Penny, Caroline, Maria, Nicolas, Benoît, Philippe, Arnaud, Brice, Arthur, tous cités dans un ordre ni
alphabétique, ni d’âge (ce serait indélicat) ni préférentiel (encore pire), offrant juste la préséance aux
filles. J’ai repris leurs commentaires quasi textuellement car à ce niveau de qualité, le plagiat devient
un must.
Ce guide leur est dédié !
(Un merci notable également à mon bon vieux vélo millésimé, pour m’avoir transportée et fait
découvrir/admirer/vérifier l’authenticité de tous mes lieux et adresses choisis à Lyon.)Aimer
flâner
en villeSi ces sites ou monuments sont touristiques, ce n’est pas pour rien, non ? Ci-dessous, au moins une raison de les visiter ou d’y jeter simplement un
œil…1
  Place Bellecour

CARTE 4
Que ce soit pour découvrir la maison où naquit Saint-Exupéry, la monumentale statue équestre de Louis XIV, sa grande roue ou ses fréquentes manifestations dont
ela sacro-sainte fête du Beaujolais nouveau le 3 jeudi de novembre, ou encore pour ressentir une légère ivresse devant l’immensité de cette esplanade, vous n’êtes
pas allé à Lyon si vous n’y avez pas posé vos pieds et vos mirettes. Traduction : c’est un must.2
  Place des Terreaux

CARTE 2
Abritant l’Hôtel de Ville et une magnifique fontaine équestre signée Bartholdi (oui, le gars qui a fait la statue de la Liberté !) que Lyon a rachetée à Bordeaux. Elle
représente la Garonne menant ses quatre affluents vers la mer. Bon, il n’y en a pas quatre à Lyon mais on n’allait tout de même pas supprimer trois chevaux pour en
efaire le Rhône et la Saône, on n’est pas mesquin. Mettez-vous au centre de la place, pivotez sur vous-même pour admirer les façades XVII siècle.3
  Fourvière

CARTE 3
eC’est le nom de la colline et de la basilique qui la surplombe. Tout comme sa cousine de Koekelberg, cette bâtisse XIX siècle néo-gothique-néo-byzantin est
décriée par maints locaux qui, au mieux, la taxent de pâtisserie. Mais moi qui suis une pièce rapportée, je l’aime avec tendresse, comme on est touché par une
vieille dame qui a mis trop de maquillage. On peut dire ce qu’on veut, perchée là-haut, blanche le jour, éclairée la nuit, brandissant ses tours et sa vierge dorée vers
le ciel, elle a de l’allure !4
  Les funiculaires
Départ station de métro Vieux Lyon

CARTE 3
L’un mène vers Saint-Just, le second vers Fourvière. Touristiquement parlant, c’est surtout le second qui vaut le coup. Ne serait-ce que pour le très court moment
où la rame frôle les fenêtres des maisons, entrevoyant leur intimité en une violation-éclair, avant de s’engouffrer dans un tunnel jusqu’au sommet. Et quel
sommet ! Une vue panoramique sur toute la ville, avec par beau temps les Alpes à l’horizon. Même si vous êtes mécréant et vous fichez comme d’une guigne de la
basilique flanquée de ses boutiques à bondieuseries, ce panorama à couper le souffle vous hypnotisera.5
  La Croix-Rousse

CARTE 7
Ancien quartier pauvre des ouvriers de la soie, cette colline est aujourd’hui bobo, branchée et vintage. Mais, comme dirait Renaud, bobo, on l’est tous un peu
quelque part. Faites appel à cette partie de vous qui aime ce qui est à la fois branchouille et authentique, hype et ancien voire vieux jeu ! Laissez-vous gagner par
son ambiance de « village dans la ville », parcourez la rue Burdeau où il y a autant de galeries d’art que de perles sur un collier.
La Croix-Rousse6
  Tour en bus à impériale
Départ place Bellecour, 69002
www.ceetiz.fr

C’est à mon sens la façon la plus agréable et amusante de parcourir Lyon, que vous découvriez cette ville ou la connaissiez déjà. Comme vue d’ensemble, on fait
difficilement mieux. Avec un très bon commentaire audio mais à qui, contrairement à un guide humanoïde, vous pouvez fermer le clapet si vous voulez juste vous
remplir les yeux et jouir de la belle promenade. Pratique, vous pouvez descendre à tout moment et reprendre le suivant sans payer un cent de plus, ce qui permet de
visiter la ville en 2 h…ou beaucoup plus longtemps.7
  Mini-croisières
Lyon City Boat
www.lesbateauxlyonnais.com

CARTE 3
Qu’elles durent 1 jour ou 1 h, ces croisières sont le parfait complément du bus, car elles vous offrent le regard que celui-ci n’a pu vous donner, jusqu’au jour où
on inventera le bus amphibie. Parcourant le Rhône et la Saône, vous comprenez tout de suite mieux la géographie de Lyon et les motivations de vos longues
marches d’exploration dans ses quartiers et ses collines. Avec en prime de belles découvertes architecturales le long des berges.8
  L’Île Barbe
Bus 40 depuis la place Bellecour, 69009

CARTE 15
C’est une des promenades-du-dimanche-en-famille traditionnelles des Lyonnais. Il vous faudra remonter le cours de la Saône, que ce soit en mini-croisière (voir
n°7), en bus ou à pied si vous êtes bon marcheur. Accessible à pied par une passerelle, vous ferez le tour de ce charmant îlot à la fois public et résidentiel (faut
avoir les moyens !) en environ 20 minutes, avant de regagner la berge et vous laisser tenter par les délices de la boulangerie Jocteur pour un goûter au grand air.9
  La Confluence

CARTE 15
C’est l’âme de Lyon, son nombril. Il y a bien longtemps, Jules César l’avait déjà compris, qui a ambitionné de faire une grande ville du simple village qui y dormait
(et surtout, que d’y développer un comptoir rapporterait des sesterces…). Deux grands cours d’eau qui se rejoignent en d’impressionnants remous, c’est un
mariage géographique très émouvant. Vous pourrez contempler de près cette jonction, à pied, grâce au Jardin du Musée des Confluences qui prolonge
artificiellement la Presqu’Île, et au passage faire une visite de ce dernier.10
  Musée Gadagne
1 place du Collège, 69005
www.gadagne.musees.lyon.fr

CARTES 1-3
LE musée par excellence pour comprendre la ville et se baigner en milieu lyonnais, que l’on soit novice ou non. Avec notamment de très belles marionnettes
lyonnaises – rappelons que notre ville est le berceau de naissance de Guignol (voir n°166).11
  Musée Jean Couty
1 place Henri Barbusse, 69009
www.museejeancouty.fr

CARTE 15
eDu nom d’un peintre lyonnais du XX siècle, voilà un autre musée autochtone, un peu moins connu que le précédent et plus excentré ; mais vous pouvez vous
econcocter du quatre-en-un en complétant votre visite par une petite balade sur l’Ile Barbe, l’ascension du charmant parc-jardin derrière la Mairie du 9 pour jouir
de la vue sur la vallée de la Saône et l’Ile, puis vous offrir une pause gourmande à la pâtisserie Jocteur… (voir n°8 et 68)12
  Vieux Lyon et Saint-Jean

CARTE 3
Incontournable lors de votre première visite, et des suivantes car on y retourne ! Pour le charme de ses ruelles pavées et de ses « traboules » (patois lyonnais pour
passages piétons à travers des cours d’immeuble qui permettent de se rendre d’une rue à l’autre). Au cœur de ce quartier médiéval et Renaissance émerge la
esplendide cathédrale Saint-Jean du XII siècle. Sans oublier que ce quartier historique est aussi truffé (au sens propre) de nombreux restaurants « bouchons ». Bon
à savoir, toute la zone est piétonne mais les distances à parcourir sont modestes, point besoin d’être bon marcheur.13
  Le Boulevard des Belges

CARTE 10
La motivation de cette visite pourrait certes se passer de commentaire tant le message est explicite et pas du tout subliminal ; ceci dit, sachez qu’il s’agit du quartier
le plus cher au Monopoly lyonnais, à vous d’en tirer la logique conclusion : c’est huppé. Quelle fierté pour nous d’être toponymes du quartier résidentiel le plus
prestigieux de cette belle ville ! Promenez-vous sur ses trottoirs pour admirer les hôtels de maître, aux jardins bordés à l’arrière par le splendide parc de la Tête
d’Or (voir n°187).14
  Halles Paul Bocuse
102 cours Lafayette, 69003
www.halles-de-lyon-paulbocuse.com

CARTE 6
Quel plus beau souvenir du pape des chefs qui nous a quittés en 2018 ? On ne vous raconte pas de salades quand on vous affirme que c’est le temple de la
gastronomie française. Des cars entiers de Japonais y débarquent pour s’extasier, et c’est un gage de qualité parce que les Nippons, en matière de bonne bouffe, on
ne la leur fait pas ! Pour des emplettes, des cadeaux ou déguster sur place (comptoirs à fruits de mer, bistrots chics, il est prudent de réserver), ou juste pour le
plaisir des yeux : un must.15
  Halles de la Martinière
Place Gabriel Rambaud, 69001

CARTE 1
Récemment réhabilitée, cette petite sœur des prestigieuses halles citées à l’article précédent a l’avantage de sa situation glamour (à deux pas de la place des
Terreaux et des rives de Saône) et de prix moins prohibitifs, tout en vous proposant de l’épicerie fine et des produits frais de qualité. Sans compter le très joli
bâtiment ancien datant de 1938 qui les abrite, au cœur de la place tranquille et pleine de charme où elles sont sises.16
  Place des Célestins
Quartier Bellecour, 69002

CARTE 4
Abritant le théâtre « à l’italienne » du même nom, cette charmante place en pleine Presqu’Île vous ravira avec sa plantation de magnolias alternant le rose vif et le
blanc. Asseyez-vous sur un de ses bancs et laissez-vous aller à la contemplation ; à moins que vous ne désiriez une oisiveté plus « active » en allant boire un verre à
l’un des cafés qui bordent la place.17
  Place des Jacobins

CARTE 4
Cette place arbore en son centre une ravissante fontaine où sirènes pulpeuses et carpes dodues prodiguent l’eau claire aux yeux charmés des spectateurs. À deux pas
de la place des Célestins, parfait pour le touriste qui commence à avoir mal aux pieds. Les immeubles élégants qui cernent l’esplanade complètent ce lieu à
l’architecture cohérente et homogène, obéissant aux codes rigoureux du classicisme.18
  Fresques en bords de Saône
Angle du 49 quai Saint-Vincent, 69001

CARTE 1
Toutes les villes ont leur street art, Lyon ne fait pas défaut à l’appel. Sur quelques façades en bords de Saône s’exposent avec un kitsch tapageur et assumé, enrichi
de trompe-l’œil et de coloris supra-réalistes, des peintures représentant les icônes de la ville, allant de Bocuse (qui, à Lyon, est synonyme de pape) à Guignol, le
pantin insolent. Jumelez cette contemplation avec une ravissante balade en rives de Saône.