Flâneries vénitiennes pour rêveurs attentifs

-

Livres
186 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Ce livre s'adresse à ceux qui, le nez dans leur guide, passeraient à côté des trésors cachés de la Sérénissime. A travers les dédales de ruelles peu fréquentées, il est une invitation à se perdre sans jamais vraiment y parvenir : un anti-guide. Loin des sentiers battus, Pierre Schuster propose onze flâneries pour (re)découvrir Venise. Pour compléter sa connaissance de la Sérénissime, on consultera Glossaire curieux de Venise.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 avril 2014
Nombre de visites sur la page 11
EAN13 9782336342313
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0112 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Flâneries vénitiennes pour rêveurs attentifs
(anti-guide)
© L’Harmattan, 2014 5-7, rue de l’École-Polytechnique, 75005 Pariswww.harmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-02946-7 EAN : 9782343029467
PIERRE SCHUSTER
Flâneries vénitiennes pour rêveurs attentifs
(anti-guide)
du même auteur
Meurtre à Venise,Editoria Universitaria, Venezia, 2006 Visit Venice !Rapport d’étape, Venezia, 2008 Mauvaises nouvelles,L’Harmattan, Paris, 2011 Dernières nouvelles,L’Harmattan, Paris, 2013
Je suis belle, ô mortels ! comme un rêve de pierre, Et mon sein, où chacun s’est meurtri tour à tour, Est fait pour inspirer au poète un amour Éternel et muet ainsi que la matière…
Charles BAUDELAIRE,Les Fleurs du mal
Remerciements
Ce livre n’aurait pas existé sans la sollicitude pressante de mes amis dont Sylvie Ramond (toi qui connais Venise, tu ne pourrais pas… ?), la complicité bienveillante de certains bedeaux, sacristains et curés qui m’ont ouvert bien des portes, de l’amabilité des serveuses et serveurs de restaurants, de Marie-Claude Schoendorff qui a impitoyablement traqué toutes les fautes d’orthographe, les erreurs syntaxiques et les innombrablesdélits typographiques, de Mario Dea qui a assuré la correction de la partie italienne, de tous les Vénitiens accueillants qui m’ont laissé pousser les portes entr’ouvertes, de Laurence Martin qui est l’auteure de la photographie de couverture, et du savoir-faire et de la patience de Jérôme Séjourné (atelier Perluette à Lyon).
Pour Paul Gauzit
Infatigable marcheur, avec qui ces flâneries ont été minutieusement testées au prix de quelques cigares et de nombreuses grappas