Guide touristique 2013 : Madrid

Guide touristique 2013 : Madrid

-

Livres
15 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Guide touristique 2013

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 11 octobre 2013
Nombre de visites sur la page 71
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page  €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème





Guide touristique Madrid
Update: 2013
Travual.fr Guide touristique Madrid
Introduction
Madrid est la capitale de l’Espagne mais ressemble davantage à la petite sœur de Barcelone
en termes de tourisme. En vérité, ce n’est pas le cas. Madrid se distingue par une vie
nocturne bouillonnante, ses musées, ses places conviviales et agréables. La ville est
également réputée pour ses infinies possibilités de shopping.
Le musée du Prado est un concept en soi et ne peut manquer sur votre liste de visites. Nous
vous conseillons, ensuite, de visiter le centre artistique Reina Sofia et la collection Thyssen-
Bornemisza. Enfin, une promenade dans le magnifique et très grand Parque del Retiro vous
permettra de souffler après toutes ces visites.
Tout est prévu, à Madrid, pour rendre votre séjour le plus agréable possible. Les bus
touristiques et le réseau tentaculaire du métro vous emmènent aux quatre coins de la ville.
Votre point de référence sera la Plaza Mayor. La Puerta del Sol est le cœur de la ville et la
Plaza de Cibeles vous surprendra par sa célèbre fontaine.
Le plus vaste marché aux puces d’Espagne, les grands magasins et la plupart des boutiques
de mode sont concentrés dans deux rues commerçantes. Le vieux centre-ville abrite, quant
à lui, des petits magasins pittoresques et plus anciens. C’est ça, le shopping à Madrid. Vous
pouvez même vous y adonner toute une journée, avec liaison directe vers l’aéroport. A
moins que vous ne soyez tenté par une promenade de nuit dans cette ville internationale ?
La vie nocturne madrilène a pour principal théâtre les grandes places.
Comme si cela ne suffisait pas, Madrid compte encore deux pôles touristiques de taille dans
un rayon de 50 à 75 km : Tolède et sa magnifique cathédrale, ainsi que le monastère El
Escorial qui ressemble davantage à un palais.
Index
 À ne pas manquer 3
 Shopping 3
 Circuit pédestre 4
 Dans les environs : El Escorial et Tolède 12
 Gastronomie à Madrid 13
 Conseils pour des sorties réussies à Madrid 13
 L’histoire de Madrid 14
 Notes personelles, disclaimer 15
2 Travual.fr, votre manuel de voyage pour des vacances en Europe
© AT-Europe bvba
Guide touristique Madrid
À ne pas manquer à Madrid
Cinq thèmes essentiels vous aideront à
déterminer ce que vous devez absolument
voir à Madrid :
 Shopping : vous trouverez ci-
dessous une foule d’informations
intéressantes. A vous de faire votre
choix, selon vos préférences.

 Musées : une visite au musée du
Prado s’impose… à ne pas rater.

 Places et parcs : le Parc Retiro, la Plaza Mayor et la Puerta del Sol

 Monuments : le Palais royal

 Sorties : laissez-vous emporter par l’ambiance endiablée des nuits madrilènes.

Conseils pour un shopping réussi
Si vous êtes à Madrid un dimanche, faites un saut à la Ribera de Curtidores qui accueille, de
9 heures à midi, le plus grand marché aux puces d’Espagne. El Rasto, comme s’appelle ce
marché, ressemble davantage à une brocante où se vendent de nombreuses antiquités de
valeur. Plongez-vous dans cette ambiance unique, même si vous ne comptez rien acheter.
Madrid est un paradis pour les amateurs de shopping. Les principales zones commerciales
sont la Salamanca (principalement des boutiques de luxe), la Calle Fuencarral et la Calle
Hortaleza (tant pour les vêtements que pour la décoration et l’art), ainsi que la Plaza de
Chueca.
Si vous aimez plutôt les boutiques de mode et les grands magasins, rendez-vous dans la
Calle Serrano et dans la rue transversale, la Calle de Goya. Une station de métro dessert
d’ailleurs ces deux rues. Vous y trouverez aussi la station de bus qui relie directement le
centre à l’aéroport. Une idée pour une journée de shopping à Madrid ?
Attention ! Si les grands magasins restent ouverts toute la journée, les boutiques ferment
habituellement de 13h30 à 16h30. Certains magasins ferment les samedis après-midi mais
le lundi est généralement un jour ouvrable normal.
Vous trouverez des petits magasins plus anciens, parfois surprenants, dans le centre
historique de la ville. Pour vous y rendre, empruntez l’une des rues transversales qui partent
de la Plaza Mayor. Nous vous conseillons toutefois de vous munir d’un plan de la ville.
3 Travual.fr, votre manuel de voyage pour des vacances en Europe
© AT-Europe bvba
Guide touristique Madrid
Visite pédestre de Madrid

Madrid est une ville riche en musées, parcs et places. Cette
promenade à travers Mardrid vous conduits par les plus
importants centres d’intérêts. Nous commençons la
promenade dans le magnifique Parque des Retiro, pour
ensuite passer plusieurs musées importants dont le
Pradomuseum, le Reina Sofia, le Thyssen-Bornemisza et le
Musée Archéologique pour les amateurs. Après une rue plus
calme vous arrivez dans le vieux centre d’où nous nous
rendons de l’une place à l’autre : la Puerta del Sol, la Plaza
Mayor et la Plaza de la Villa. Durant la dernière partie de la
visite pédestre de Madrid nous passons par le palais royal et
plusieurs parcs. Finalement nous terminons la promenade
sur la PLaza d’España où vous pouvez visiter encore un
dernier petit musée exceptionnel. Si vous souhaitez visiter
plusieurs musées la promenade prendra plus d’une journée. Elle peut facilement être divisée
en deux parties. Terminez la première partie sur la Plaza Colon à la station Métro ‘Colon’, et
reprenez le lendemain à partir de la station Métro Gran Via (point 6 sur le plan).
 Distance: 8,4 km
 Départ : métro Retiro, Calle de Alacala
 Einde: métro Plaza de España
 Revêtement de la chaussée: route revêtue
 Accessible aux chaises roulantes : oui
 Signalisations: aucune

> Légende: = Signalisation = Curiosité
4 Travual.fr, votre manuel de voyage pour des vacances en Europe
© AT-Europe bvba
Guide touristique Madrid
ITINERAIRE

Nous commençons la promenade à la station Métro ‘Retiro’. Cela vaut la peine de prolonger
le grand boulevard Calle de Alcala pour vous rendre à la porte : la Puerta de Alcala.
Depuis la fin de la période extrême droite de Franco,
cette ancienne porte de la ville fait fonction de symbole
de la reconquête de la démocratie espagnole. A
l’origine (en 1778) elle fut édifiée en l’honneur de
Charles III. La porte et ses alentours ont connus des
moments angoissants. A proximité de la porte des
victimes de l’Inquisition ont trouvé la mort sur le
bûcher. Sur la porte vous pouvez encore voir les traces
de balles datant de l’année 1921 lors de l’attentat sur
Eduardo Diaz, le premier ministre à l’époque.
Entrez juste en face de la station Métro ‘Retiro’ dans le parc. Du rond-point, continuez tout
droit le long de l’eau jusqu’au prochain rond-point d’où vous poursuivez encore tout droit
jusqu’à un troisième rond-point (2).

Parque del Retiro
Après une journée de découverte des musées, cette petite
pause s’avérera plus que bienvenue. Situé derrière le
Prado, le « Parque del Retiro » est, avec ses 118 hectares,
l’un des plus grands espaces verts de la ville. Il était
autrefois le théâtre de fêtes décadentes, organisées pour
la famille royale et la haute noblesse, mais est aujourd’hui
retourné aux Madrilènes et aux touristes. Une chance ! Car
tout le monde peut désormais y accéder et admirer, par
exemple, « El Angel caido » (L’Ange déchu), une des
statues les plus remarquables du parc. Vous aurez
également l’occasion de découvrir un des plus beaux
jardins du parc : le Chines (ou « El Jardin Chino »), bercé
par les clapotis de l’eau dansant sous de charmants petits ponts. Visitez aussi l’immense
« Palacio de Cristal », une serre qui vous ébahira par son luxe. Faites enfin quelques pas
dans le Jardin des roses « La Rosaleda »… un kaléidoscope infini de couleurs et de
senteurs. Mais le Parque del Retiro est avant tout un agréable lieu de rencontre, à l’ombre
de grands arbres et au milieu de parterres de fleurs verdoyantes, de splendides coins d’eau
et de nombreux bancs.
5 Travual.fr, votre manuel de voyage pour des vacances en Europe
© AT-Europe bvba
Guide touristique Madrid

Ici vous avez le choix entre aller directement à droite ou faire un petit détour comme indiqué
sur le plan. En tout cas, lorsque vous quittez le parc, vous traversez le grand boulevard Calle
de Alfonso XII. A votre droite vous avez un jardin botanique. Au bout, prenez la gauche pour
vous rendre au Centre d’Art de la Reine Sophia et à droite pour vous rendre au Prado.
Poursuivez ensuite la promenade.

Continuez toujours tout droit et vous arrivez à un rond-point avec une fontaine Neptune,
ensuite la Plaza de Cibeles et finalement la Plaza Colon avec un monument moderne en
l’honneur de Christophe Colombe. Pour une visite au Musée Archéologique National, prenez
à droite juste avant le point 4 sur le plan, le boulevard Calle de Villanueva. L’entrée est dans
la prochaine rue à gauche, la Calle de Serrano.

Centro de Arte Reina Sofia
Contrairement aux deux autres musées, le « Museo Nacional Reina Sofia » est entièrement
consacré à l’art moderne et contemporain. Les amateurs y trouveront une collection
relativement étoffée. Parmi les « vedettes » du musée, mentionnons Pierre Alechinsky,
Pablo Picasso (auquel un autre musée de la ville est entièrement consacré), Vassily
Kandinsky, Salvador Dali, Max Ernst, etc.

Real Jardin Botanico

6 Travual.fr, votre manuel de voyage pour des vacances en Europe
© AT-Europe bvba
Guide touristique Madrid

Museo Nacional del Prado
Le « Museo Nacional del Prado » propose un éventail fascinant d’œuvres d’art. Impossible
de toutes les citer… bien que quelques noms suffiront à éveiller votre intérêt. Du « Jardin
des Plaisirs » aux « Sept Péchés capitaux » de Jérôme Bosch, du « Triomphe de la Mort »
de Pierre Breughel l’Ancien au « Las Menimas », l’une des cinquante œuvres de Velasquez,
de « La Maja nue » au « Chien » de Goya, … Le musée vous ravira aussi par de
nombreuses œuvres signées Rubens, Le Titien, Van Dyck, Rembrandt, Dürer, Raphaël pour
ne citer qu’eux. L’avenue dans laquelle se situe le Prado débute (ou se termine) à la Plaza
ede Cibeles, réputée pour sa fontaine du XVIII siècle où Cybèle, la déesse grecque de la
fécondité est représentée sur son char.

Museo Thyssen-Bornemisza
L’industriel germano-hongrois Heinrich Thyssen Bornemisza débuta sa collection d’œuvres
ed’art à l’aube du XX siècle. Son fils, Hans, l’enrichit encore à la mort de son père et l’amena
à Madrid, où elle est désormais exposée au « Museo Thyssen-Bornemisza ». Comme au
Prado, vous y admirerez une multitude d’œuvres de grands maîtres flamands. Les pièces les
plus importantes de la collection sont, sans nul doute, « L’Annonciation » de Jan Van Eyck et
le « Portrait d’un Jeune Homme » de Hans Memling. Mais elle fait aussi la part belle à
Rubens et à Van Dyck. Vous découvrirez aussi les toiles de bien d’autres artistes tels que
Hans Holbein, Albrecht Dürer, Raphaël, Le Caravage, Le Titien, Murillo, … La collection
recèle, enfin, des œuvres de maîtres plus modernes, comme Van Gogh, Toulouse-Lautrec,
Matisse, Gustave Klimt, Picasso, …

Le Musée Archéologique National (Museo Arqueologico Nacional)
Celui-ci est tout de même un musée archéologique exceptionnel que existe depuis plus de
ème
400 ans. Il contient des objets depuis la préhistoire jusqu’au 19 siècle, qui ont été mis à
jour en Espagne. De plus, des objets provenant d’autres pays comme la Grèce et l’Egypte, y
sont également exposés. Vous y verrez des objets en or comme mosaïques, des objets
utilitaires, des dépouilles humaines et des objets d’art. Dans le souterrain vous avez une
imitation de la grotte d’Altamira avec ses peintures rupestres. Le sommet de la collection est
sans aucun doute la petite statue Dama de Elche qui date de plus de 2500 ans. Tenez
compte du fait que le musée est fermé du dimanche après-midi jusqu’au lundi soir !
Pour toute information complémentaire, consultez le site web www.mcu.es.

Maintenant, vous êtes sur la Plaza de Colon. Ici se trouve un monument moderne, construit
en l’honneur de l’explorateur Christophe Colombe. Prenez à gauche le boulevard Calle de
Génova jusqu’à la prochaine place : Plaza de Alfonso Martinez.
7 Travual.fr, votre manuel de voyage pour des vacances en Europe
© AT-Europe bvba
Guide touristique Madrid

Choisissez à gauche la Plaza de Santa Barbara où vous longez encore une zone verte avant
de passer entre les maisons du boulevard Calle de Hortaleza. Poursuivez la route jusqu’au
très large boulevard Calle Gran Via.

Prenez un instant la gauche et ensuite directement à droite le boulevard Calle de la Montera.
Continuez jusqu’à ce que vous arriviez sur une énorme place, la Plaza de Puerta del Sol.

Puerta del Sol
La Puerta del Sol est la place centrale de Madrid. Une petite statue en bronze d’un ours
mangeant les fruits d’un fraisier, le symbole de la ville, trône en son centre. On s’y donne
rendez-vous pour faire les magasins, sortir, regarder les autres ou, tout simplement, être vu.
La place remonte à l’époque musulmane. La porte de la ville qui devait la protéger contre les
attaques venues de l’Est s’y dressait alors. Le bâtiment remarquable en pierres rouges que
vous y découvrirez remplissait plusieurs fonctions : à la fois prison pour les opposants
politiques de Franco et Ministère de l’Intérieur, il abritait aussi le Bureau de poste central.
D’où le nom « Casa de Correos » (ou, intégralement, « Casa real de Postas o Correos »).

Traversez tout droit la place, et prenez à gauche le boulevard Calle Mayor. Prenez ensuite
devant la Plaza Mayor la troisième petite rue à gauche. Un peu plus loin sur le boulevard
Calle Mayor, vous arrivez automatiquement par la Plaza de la Villa. Au bout vous arrivez au
boulevard Calle de Bailien. Si vous souhaitez visiter l’ancien centre-ville, il est préférable de
prendre ce boulevard Calle de Bailien. Juste en face du palais, vous avez un jardin français.
Lorsque vous poursuivez de là, vous arrivez derrière le théâtre.

Plaza Mayor
En partant de la Puerta del Sol, la Calle Mayor vous conduit à la
Plaza Mayor, le centre historique de la ville. Il y a près de quatre
siècles, les Habsbourg, qui régnaient sur l’Espagne, firent
aménager cette splendide place pour leur plaisir personnel. Elle
a aujourd’hui été transformée en une grande zone piétonnière où
il se passe toujours quelque chose, surtout en été. Vous pourrez,
notamment, y écouter des musiciens de rue ou déguster des
spécialités locales sur les terrasses. Des concerts et pièces de
théâtre en plein air y sont régulièrement organisés… tout comme
des feux d’artifice, des marchés de timbres et de pièces de
monnaie les dimanches ou un grand marché de Noël, durant le
mois de décembre.
8 Travual.fr, votre manuel de voyage pour des vacances en Europe
© AT-Europe bvba
Guide touristique Madrid
Casa de la Panaderia sur la Plaza Mayor
Quelques vestiges témoignent encore, aujourd’hui, de l’époque où les Habsbourg firent
aménager cette place et ses environs avec leur grande fortune. Le bâtiment actuel, qui porte
le nom de la confrérie des boulangers « Casa de la Panaderia », abritait autrefois la
monarchie, dans un luxe inouï. La famille royale y observait le peuple, mais y assistait aussi
aux canonisations et aux supplices de sorcières, sur les bûchers. Du haut de sa monture, la
statue de Philippe III semble encore trôner sur la place.
Plaza de la Villa
Cette place, située aux abords de la Plaza Mayor, est un peu plus petite mais compte aussi
une histoire séculaire. En témoignent, d’ailleurs, les quelques bâtiments historiques qui se
dressent autour de la place. La plus belle façade est probablement celle de la « Case de
Cisneros ». Autrefois un palais, ce bâtiment fait désormais partie de l’hôtel de ville : un
splendide édifice appelé « Casa de la Villa », qui était autrefois un silo à blé. La « Torre de
elos Lujanes » est le plus ancien édifice et remonte au XV siècle. Des familles fortunées y
habitaient jadis. Aujourd’hui, vous pouvez encore y admirer un magnifique escalier en pierres
naturelles que des artisans musulmans construisirent à l’époque. Les environs immédiats de
la Plaza de la Villa vous proposent des places et ruelles encore plus agréables. Empruntez
la Calle del Sacramento pour rejoindre la « Basilica Pontifica de San Miguel » ou l’Iglesia de
Santa Maria. Un peu plus loin, vers l’ouest, la Calle San Nicolas vous conduira à l’église du
même nom, la plus ancienne de Madrid.

L’ancien centre-ville
La plus ancienne partie de Madrid se caractérise par de petites rues étroites et une grande
place, la Plaza de Isabella II au Teatro Real ou l’Opéra. L’Opéra fut édifié durant la deuxième
èmepartie du 19 siècle sur l’ordre d’Isabella II. De sérieux problèmes de construction ont
causés la fermeture du bâtiment durant presque 80 ans. Depuis la fin du siècle précédent le
bâtiment a rouvert ses portes comme théâtre hypermoderne avec un intérieur magnifique et
luxuriant. Lorsque vous poursuivez dans cette ancienne partie de la ville, vous remarquerez
encore bien d’autres petites places qui forment le décor pour rendez-vous agréables durant
les soirées estivales.

Prenez ici à droite le boulevard Calle de Bailien.
Au bout vous arrivez sur la Plaza de España.
Palacio Real
Le luxe de la maison de la confrérie des
boulangers vous a ébahi ? Celui de l’ancien palais
royal, le Palacio Real, vous coupera le souffle. Il
surplombe la Plaza de Oriente et accueille
aujourd’hui un musée. Ce pied-à-terre de style
9 Travual.fr, votre manuel de voyage pour des vacances en Europe
© AT-Europe bvba
Guide touristique Madrid
français, dont la construction fut entreprise par Philippe V, compte la bagatelle de 2800
pièces. Nous ne sommes pas certains qu’elles soient toutes marbrées. Mais bien des
splendeurs vous y attendent. Pensez, par exemple, aux fresques du « Salon de los
Alabarderos » (salle des hallebardiers). Si vous n’avez encore jamais visité une salle de
porcelaine, faites le détour par la « Sala de Porcelana » dont les murs sont recouverts de
porcelaine. Les amateurs d’armes ne manqueront pas de visiter la « Real Armeria ». Vous
vous apercevrez que les monarques appréciaient également la peinture. Preuves en sont les
œuvres de Goya, de Velasquez et du Caravage.
Campo del Moro et Jardins de Sabatini
L’origine du nom « Campo del Moro » remonte à l’an 1109, date à laquelle Ali Ben Yusuf y
aurait érigé son camp. Cet ancien camp militaire s’est métamorphosé en un jardin anglais
clos, riche en fontaines, bosquets ombragés et statues. Sur le trajet allant du « Palacio
Real » à ce jardin, vous serez peut-être tenté de visiter les Jardins de Sabatini dans la rue
Calle Bailén. L’entrée est gratuite !

La Plaza España
Lorsque vous marchez sur la place, vous voyez à droite devant vous un bâtiment qui fut un
temps le plus haut édifice de l’Espagne, l’Edificio Espana. Ce bâtiment de 117 mètres de
hauteur fut édifié en l’année 1953. Actuellement il sert en majeure partie d’hôtel. Plus tard il
fut dépassé par un bâtiment plus haut (142 mètres) et plus laid : la Torre de Madrid. Le plus
attrayant sur cette place animée est le Monument Cervantès qui se situe au centre. Miguel
Cervantès (1547-1616) est l’écrivain célèbre de Don Quichotte de la Mancha. Sa statue
équestre se trouve devant le monument. Son valet, Sancho Panza, est à côté de lui sur son
âne. Comme beaucoup d’autres artistes, Cervantès est décédé comme homme pauvre ici à
Madrid.
Museo Cerralbo
A proximité de cette place, se trouve un musée exceptionnel. Le Museo Carralbo est une
maison de maitre richement décorée. Elle fut habitée par un propriétaire amateur d’art qui en
èmea fait le don à l’état au début du 20 siècle. La maison fut conservée entièrement comme
elle était à l’époque, les objets d’art n’ont même pas été réarrangés. Vous y verrez des
peintures, des sculptures et différents autres objets. Mais ce sera surtout l’intérieur qui attira
votre attention. Pour arriver à l’entrée du musée, prenez sur la Plaza Espana le boulevard
Calle de Ferraz du côté du jardin, et ensuite à droite le boulevard Calle de Ventura
Rodriguez. Pour toute information complémentaire, consultez le site web :
http://museocerralbo.mcu.es.

La fin de la promenade est à la station de métro Plaza Espana. Lorsque vous arrivez sur la
place, traversez-là jusqu’au bout. Directement à droite au croisement avec le boulevard Calle
Gran Via, se trouve l’entrée du métro.

10 Travual.fr, votre manuel de voyage pour des vacances en Europe
© AT-Europe bvba