Le Caucase – suivi d'annexes

-

Livres
493 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Nouvelle édition 2019 sans DRM de Le Caucase de Alexandre Dumas augmentée d'annexes (Dumas, sa vie, son temps, son œuvre par de Bury).

ERGONOMIE AMÉLIORÉE :
L'ouvrage a été spécifiquement mis en forme pour votre liseuse.
- Naviguez par simple clic de chapitre à chapitre ou de livre à livre.
- Accédez instantanément à la table des matières hyperliée globale.
- Une table des matières est placée également au début de chaque titre.

A PROPOS DE L'ÉDITEUR :
Les éditions Arvensa, leaders de la littérature classique numérique, ont l'objectif de vous faire connaître les oeuvres des grands auteurs de la littérature classique à un prix abordable, tout en vous fournissant la meilleure expérience de lecture sur votre liseuse. Tous les titres sont produits avec le plus grand soin et bénéficient d'un système de navigation optimale. Le service qualité s’engage à vous répondre dans les 48h.


Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 1
EAN13 9791027302666
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0007€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
ARVENSA ÉDITIONS La référence des éditions numériques des oeuvres classiques en langue française
Retrouvez toutes nos publications, actualités et offres privilégiées sur notre site Internet www.arvensa.com
©Tous droits réservés Arvensa Éditions ISBN : 9791027302666
NOTE DE L’ÉDITEUR
L’objectif des Éditions Arvensa est de vous faire connaître les œuvres des plus grands auteurs de la littérature classique en langue française à un prix abordable, tout en vous fournissant la meilleure expérience de lecture sur votre liseuse. Nos titres sont ainsi relus, corrigés et mis en forme spécifiquement. Cependant, si malgré tout le soin que nous avons apporté à cette édition, vous notiez quelques erreurs, nous vous serions très reconnaissants de n ous les signaler en écrivant à notre Service Qualité : servicequalite@arvensa.com Pour toutes autres demandes, contactez : editions@arvensa.com Nos publications sont régulièrement enrichies et mises à jour. Si vous souhaitez être informé de nos actualités et des mises à jour de cette édition, nous vous invitons à vous inscrire sur le site : www.arvensa.com Nous remercions aussi tous nos lecteurs qui manifes tent leur enthousiasme en l’exprimant à travers leurs commentaires. Nous vous souhaitons une bonne lecture. Arvensa Éditions
LISTE DES TITRES
LE CAUCASE
ALEXANDRE DUMAS – SA VIE, SON TEMPS, SON ŒUVRE
Alexandre Dumas : Œuvres complètes Retour à la liste des œuvres
LE CAUCASE
Impressions de voyage Pour toutes remarques ou suggestions : editions@arvensa.com Ou rendez-vous sur : www.arvensa.com
Édition de référence : Michel Lévy Frères 1865. ***
LE CAUCASE Liste des titres Table des matières du titre
Table des matières
Introduction I – De Prométhée au Christ II – Du Christ à Mahomet II III – De Mahomet II à Schamyl IV – Époque moderne I Kislar II Une soirée chez le gouverneur de Kislar III Les Gavrielovitch IV Les officiers russes au Caucase V Les Abrecks VI Le renégat VII Russes et montagnards VIII Les oreilles tatares et les gueules de loup IX Les coupeurs de têtes X Le secret XI Le prince Ali XII Tatars et Mongols XIII Les dragons de Nijny-Novgorod XIV La montagne de sable XV L’aoul du champkal Tarkovsky XVI Les Lesghiens XVII Le Karanay XVIII Derbend XIX Oline Nesterzof XX La grande muraille du Caucase XXI Le caravansérail de Schah-Abbas XXII Bakou XXIII La ville, les bazars, la mosquée, l’eau et le feu XXIV Tigres, panthères, chacals, serpents, phalanges, scorpions, moustiques, sauterelles XXV Schah-Houssein XXVI Adieux à la mer Caspienne XXVII Schoumaka XXVIII Schamyl, ses femmes, ses enfants XXIX Route de Schoumaka à Nouka XXX La maison de la Couronne XXXI Le prince Tarkanof XXXII Nouka Les rues Les Lesghiens – Le bazar Les o rfèvres Les selliers La soie – L’industrie Le Palais des khans XXXIII Les Oudiouks Combat de béliers – Danse et luttes tatares Le messager de Badridze XXXIV Le départ XXXV Le château de la reine Tamara XXXVI Tiflis Ceux qu’on pend XXXVII Tiflis Ceux que l’on ne pend pas XXXVIII La salle de spectacle, les bazars, l’orpheline XXXIX Une lettre XL Citations
XLI Les bains persans XLII La princesse Tchavtchavadzé XLIII Les captives XLIV Le prince Ellico Orbeliani XLV Djemal-Eddin XLVI Tiflis XLVII La Géorgie et les Géorgiens XLVIII Route de Tiflis à Vladikavkas XLIX La rencontre de la Nouvelle Année – La bénédiction des eaux L Télègue, tarantass et traîneau LI Les canards l’ont bien passée LII Où Timaf trouve à faire un nouvel emploi de ses allumettes chimiques LIII Le Sourham LIV Molite LV Koutaïssi, Koutaïs, Cotis, Æa LVI La route de Koutaïs à Maranne LVII Les scopsis LVIII Route de Maranne à Cheinskaïa LIX Les bouches du Phase LX Poti, ville et port de mer LXI L’hôtel Akob LXII Les plaisirs de Poti LXIII Chasse et pêche LXIV Bazar d’esclaves
LE CAUCASE Liste des titres Table des matières du titre
Introduction
COUP D'ŒIL GÉNÉRAL SUR LE CAUCASE. I – De Prométhée au Christ Nous allons dire à nos lecteurs, d’une façon aussi succincte que possible, ce que c’est que le Caucase, topographiquement, géologiquement, historiquement parlant. Nous ne doutons pas que nos lecteurs ne sachent la chose aussi bien que nous ; mais, à notre avis, l’auteur doit toujours procéder comme s’il savait ce que ses lecteurs ne savent pas. e e La chaîne caucasique – ou caucasienne, comme on vou dra – située entre les 40 et 45 degrés de e e latitude nord et les 35 et 47 degrés de longitude orientale, s’étend de la mer C aspienne à la mer d’Azof, depuis Anapa jusqu’à Bakou. Trois grands pitons la surmontent : l’Elbrouz, haut de seize mille sept cents pieds ; le Kasbek, d’abord appelé le Mquinwari, haut de quatorze mille quatre cents ; et le Chat-Elbrouz, haut de douze mille pieds. Nul n’a jamais gravi la cime de l’Elbrouz. Il faudr ait pour cela, disent les montagnards, une permission particulière de Dieu ; c’est sur son som met que, selon la tradition biblique, se posa la colombe de l’arche. Le Mquinwari est, quoique moins haut de deux mille pieds que l’Elbrouz, le rocher où, selon la tradition mythologique, Prométhée fut enchaîné. Les Russes l’ont appelé Kasbek, parce que le village de Stéphan-Ezminda, situé au pied de ce mont, était autrefois et est encore aujourd’hui la résidence [228] des princes Kasi-Bek , gardiens du défilé. Cette dernière désignation a prévalu. Quant au Chat-Elbrouz, qui s’élève aux confins du D aghestan, sa cime sert de perchoir à l’oiseau anka, près duquel l’aigle est un oiseau-mouche et le condor un colibri. Ce gigantesque rempart, cette majestueuse forteresse, cette muraille granitique aux créneaux éternellement neigeux, repose, vers sa base septentrionale, sur des sables, couverts autrefois par les eaux de cette mer immense au-dessus de laquelle s’é levaient, comme des îles, non seulement le Caucase, mais encore le Taurus, le Demavend et la Tauride, dont la mer Caspienne, appelée par les anciens lacs Caspis, n’est qu’un démembrement, et q ui, vers le nord, ne faisait, selon toute probabilité, qu’une avec la mer Blanche et la Baltique. À quelle époque de l’histoire, sacrée ou profane, appartient le grand cataclysme qui isola le Pont-Euxin, la mer d’Aral, les lacs d’Erivan, d’Ormiah et de Van, et creusa les détroits d’Iénikaleh, des Dardanelles, de Messine et de Gibraltar ? Est-ce au déluge biblique de Noé, chez les Hébreux ; à celui de Xisuthre, chez les Chaldéens ; à celui de Deucalion et d’Ogygès chez les Grecs ? C’est ce que nous ne saurions dire ; mais il y a un fait avéré : c’est que la Caspienne a continué de communiquer avec les autres mers par des canaux souterrains ; que c’est par ces canaux qu’elle perd les eaux qu’elle reçoit de l’Oural, du Volga, du Terek, de la Koura ; qu’elle est sujette à des variations de profondeur ; que, dans ses baisses, elle laisse à découvert des constructions qui attestent ses mouvements de hausse et de décroissance ; et enfin, preuve plus c ertaine que tout cela de la communication souterraine qui existe entre elle et les autres mers, c’est que, tous les ans, à l’approche de l’hiver, on voit monter, à la surface du golfe Persique, des herbes et des feuillages qui ne se trouvent que sur les bords et dans les profondeurs de l’énorme lac Caspien. Le Caucase présente deux rangées de montagnes parallèles, dont la plus élevée est au sud, la plus basse au nord. La première chaîne pourrait s’appeler lesmontagnes Blanches, par opposition à la seconde qui s’appelle lesmontagnes Noires. Les sommets célèbres de cette dernière chaîne sont la montagne Chauve, le mont des Voleurs, le mont des Tempêtes, le Bois-Sombre et le Poignard.