Intégration internationale et évaluation des actifs financiers

-

Livres
275 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Dans un contexte de changes flottants et de globalisation financière, cet ouvrage propose une étude des principaux facteurs qui déterminent les choix de portefeuille international. Il examine les implications de l'intégration financière sur l'évaluation des actifs et analyse les complications rencontrées lors du passage de la finance domestique à la finance internationale.
Articulé autour de trois grands axes (diversification internationale, prise en compte du risque de change et dynamique d'intégration boursière), il explore un large éventail de connaissances indispensables à la maîtrise de la gestion internationale de portefeuille (euromarchés, Medaf, Medafi, intégration globale ou régionale, etc.).
Intégration internationale et évaluation des actifs financiers est destiné aux chercheurs, étudiants et professionnels soucieux d'approfondir leurs connaissances théoriques et techniques en finance internationale.
Chapitre 1. Globalisation financière et gestion du portefeuille. Chapitre 2. Intégration financière : du concept à la mesure empirique. Chapitre 3. Extension du Medaf au Medafi. Chapitre 4. Medafi et choix du portefeuille international. Chapitre 5. Analyse empirique des facteurs déterminants de l'intégration financière. Chapitre 6. Analyse empirique de la dynamique et des effets de l'intégration financière. Chapitre 7. Intégration globale, intégration régionale et risque de contagion. Bibliographie. Index.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 28 avril 2010
Nombre de lectures 9
EAN13 9782746240940
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0518€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Intégration internationale et évaluation des actifs financiers
Ala mémoire de mon père
 Fredj Ben Bouguerra Jawadi
© LAVOISIER, 2010 LAVOISIER 11, rue Lavoisier 75008 Paris www.hermes-science.com www.lavoisier.fr ISBN 978-2-7462-2561-9 Le Code de la propriété intellectuelle n’autorisant, aux termes de l’article L. 122-5, d’une part, que les "copies ou reproductions strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective" et, d’autre part, que les analyses et les courtes citations dans un but d’exemple et d’illustration, "toute représentation ou reproduction intégrale, ou partielle, faite sans le consentement de l’auteur ou de ses ayants droit ou ayants cause, est illicite" (article L. 122-4). Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constituerait donc une contrefaçon sanctionnée par les articles L. 335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. Tous les noms de sociétés ou de produits cités dans cet ouvrage sont utilisés à des fins d’identification et sont des marques de leurs détenteurs respectifs. Printed and bound in England by Antony Rowe Ltd, Chippenham, April 2010.
Intégration internationale et évaluation des actifs financiersMohamed El Hédi Arouri Fredj Ben Bouguerra Jawadi Duc Khuong Nguyen
Direction éditoriale Jean-Marie Doublet
COLLECTIONFINANCESOUS LA DIRECTION DEMICHELALBOUY
TABLE DES MATIÈRES
Avant-propos11. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Chapitre 1. Globalisation financière et gestion du portefeuille15. . . . . . . . 1.1. Les euromarchés et l’investissement en portefeuille international . . . . 15 1.1.1. Les euromarchés . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 16 1.1.2. L’investissement en portefeuille international . . . . . . . . . . . . . 17 1.2. La globalisation financière et les règles 3D . . . . . . . . . . . . . . . . . 19 1.2.1. Décloisonnement des marchés . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 21 1.2.2. Déréglementation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 21 1.2.3. Désintermédiation par titrisation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 22 1.3. L’extension de la globalisation financière aux pays émergents . . . . . . 22 1.4. Dimension internationale de la gestion du portefeuille . . . . . . . . . . . 23 1.4.1. Risque de change . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 24 1.4.2. Intégrationversus25segmentation des marchés financiers . . . . . . . 1.4.3. Co-mouvements des marchés internationaux de capitaux . . . . . . 26 1.4.4. Diversification internationale et biais domestique . . . . . . . . . . . 29 1.5. Tendances . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 30 1.6. Conclusion . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 37
Chapitre 2. Intégration financière : du concept à la mesure empirique . . 39 2.1. La loi du prix unique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 39 2.1.1. La mobilité des capitaux . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 40 2.1.2. La substituabilité des actifs . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 40 2.2. Déterminants de l’intégration financière . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 43
6 Intégration et évaluation des actifs financiers
2.2.1. Les nouvelles technologies de communication et d’information . . 44 2.2.2. Les titres concurrents . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 44 2.2.3. Les entreprises inter-listées . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 45 2.2.4. Les produits dérivés . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 45 2.2.5. L’institutionnalisation de l’épargne . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 45 2.3. Avantages et limites de l’intégration financière . . . . . . . . . . . . . . . 45 2.3.1. Avantages de l’intégration financière . . . . . . . . . . . . . . . . . . 46 2.3.1.1. La diversification des risques et l’efficience des marchés financiers . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 46 2.3.1.2. Meilleure allocation des capitaux . . . . . . . . . . . . . . . . . . 48 2.3.1.3. Croissance et développement économique. . . . . . . . . . . . . 50 2.3.2. Limites de l’intégration financière . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 52 2.4. Appréciation du degré d’intégration financière . . . . . . . . . . . . . . . 55 2.4.1. Caractéristiques qualitatives de l’intégration financière . . . . . . . 56 2.4.1.1. Le cadre opérationnel . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 58 2.4.1.2. Le cadre réglementaire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 61 2.4.2. Faits stylisés et évidences empiriques de l’intégration financière . . 62 2.4.2.1. Mesure de l’intégration des marchés monétaire et obligataire . 65 2.4.2.2. Les déviations de la parité des taux d’intérêt . . . . . . . . . . . 66 2.4.2.3. Le cas du marché obligataire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 68 2.4.2.4. Mesure de l’intégration des marchés des actions . . . . . . . . . 70 2.5. Conclusion . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 75
Chapitre 3. Extension du Medaf au Medafi77. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3.1. Modèle d’évaluation des actifs financiers . . . . . . . . . . . . . . . . . . 79 3.1.1. Cadre théorique du modèle . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 79 3.1.1.1. La théorie du portefeuille . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 79 3.1.1.2. Le modèle de marché . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 80 3.1.2. Le modèle d’équilibre des actifs financiers . . . . . . . . . . . . . . . 81 3.1.2.1. Les hypothèses . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 81 3.1.2.2. Dérivation du modèle de base . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 81 3.1.2.3. Risque systématiqueversus83risque spécifique . . . . . . . . . . . 3.1.2.4. Principales extensions domestiques du modèle initial . . . . . . 84 3.1.2.5. Vérifications empiriques du Medaf : une revue de littérature. . 87 3.2. Extension internationale du Medaf. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 91 3.2.1. Problèmes fondamentaux de l’évaluation dans un environnement international . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 91 3.2.1.1. PPA absolue et loi du prix unique . . . . . . . . . . . . . . . . . . 92 3.2.1.2. PPA relative. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 93
Table des matières 7
3.2.2. L’évaluation internationale des actifs financiers en présence des déviations de la PPA . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 93 3.3. Modèles d’évaluation des actifs financiers à l’international (Medafi) . . 95 3.3.1. Les hypothèses . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 96 3.3.2. Choix de portefeuille international et dérivation du modèle d’évaluation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 96 3.4. Medaf internationalversus. . . . . . . . . . . . . . . . . 104Medaf national. 3.4.1. Hypothèses et notations . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 104 3.4.2. Erreur d’évaluation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 105 3.4.3. Quantification de l’erreur d’évaluation . . . . . . . . . . . . . . . . . 106 3.5. Conclusion . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 107
Chapitre 4. Medafi et choix du portefeuille international . 109. . . . . . . . . . 4.1. Choix de portefeuille international dans le cadre du Medafi . . . . . . . 109 4.2. Evaluation par les approches non conditionnelles . . . . . . . . . . . . . . 113 4.2.1. Hypothèses et notations . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 113 4.2.2. Alpha et bêta non conditionnels. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 114 4.2.3. Quantification de l’erreur d’évaluation . . . . . . . . . . . . . . . . . 116 4.2.4. Synthèse des travaux précédents . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 117 4.3. Evaluation par les approches conditionnelles . . . . . . . . . . . . . . . . 123 4.3.1. Modèles à intégration parfaite sans déviation de la PPA . . . . . . . 123 4.3.2. Modèles à intégration parfaite avec déviation de la PPA . . . . . . . 128 4.3.3. Modèles à intégration partielle . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 133 4.3.3.1. Modèle à degré d’intégration constant . . . . . . . . . . . . . . . 134 4.3.3.2. Modèle à degré d’intégration variable . . . . . . . . . . . . . . . 139 4.4. Conclusion . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 151
Chapitre 5. Analyse empirique des facteurs déterminants de l’intégration financière153. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 5.1. Bases théoriques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 153 5.2. Facteurs potentiels de l’intégration . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 156 5.2.1. Les facteurs locaux et globaux . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 157 5.2.1.1. Le degré d’ouverture commerciale . . . . . . . . . . . . . . . . . 159 5.2.1.2. Le développement du marché boursier . . . . . . . . . . . . . . . 159 5.2.1.3. Les flux de capitaux étrangers . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 160 5.2.1.4. La volatilité des taux de change . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 160 5.2.1.5. Les taux d’intérêt. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 161
8 Intégration et évaluation des actifs financiers
5.2.1.6. L’inflation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 5.2.1.7. La croissance économique . . . . . . . . . . . . . . . . 5.2.1.8. Le coût de capital . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 5.2.2. Le risque pays en tant que mesure synthétique de risque . 5.3. Méthode empirique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 5.3.1. Le modèle. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 5.3.2. Spécification économétrique et stratégie d’estimation . . 5.3.2.1. Spécification économétrique . . . . . . . . . . . . . . . 5.3.2.2. Stratégie d’estimation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 5.3.3. Données . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 5.4. Résultats empiriques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 5.5. Conclusion . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
. . . . . . . . . . . .
. . . . . . . . . . . .
. . . . . . . . . . . .
. . . . . . . . . . . .
. . . . . . . . . . . .
. . . . . . . . . . . .
 161  162  162  163  165  165  170  170  171  174  175  183
Chapitre 6. Analyse empirique de la dynamique et des effets de l’intégration financière. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 185 6.1. La dynamique de l’intégration financière . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 185 6.2. Mesure empirique de l’intégration financière . . . . . . . . . . . . . . . . 187 6.2.1. Le modèle. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 187 6.2.2. Spécification économétrique. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 189 6.2.3. Stratégie d’estimation. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 190 6.3. Résultats empiriques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 192 6.3.1. Medafi non conditionnel et prévisibilité des rentabilités . . . . . . . 192 6.3.2. Estimation du modèle pour le marché mondial et les taux de change . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 196 6.3.3. Etude de la dynamique de l’intégration . . . . . . . . . . . . . . . . . 206 6.3.4. Intégrationversus222. . . . . . . . . corrélation des marchés boursiers 6.3.5. Intégration financière et prime de risque . . . . . . . . . . . . . . . . 223 6.4. Robustesse des résultats obtenus . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 228 6.5. Conclusion . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 229
Chapitre 7. Intégration globale, intégration régionale et risque de contagion. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 231 7.1. Co-mouvement des marchés financiers et risque de contagion . . . . . . 231 7.2. Mécanismes de transmission des chocs . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 233 7.3. Spécification du test de l’intégration et de la contagion . . . . . . . . . . 234 7.3.1. Le modèle. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 234 7.3.2. Test de l’intégration régionale et de la contagion . . . . . . . . . . . 237 7.3.3. Données complémentaires . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 238 7.4. Résultats empiriques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 239