La révolution du pouvoir-faire

-

Français
356 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Il n'y a ni pays prédestiné au développement, ni peuple condamné au sous-développement. Comment bâtir un environnement national propice au partage des connaissances essentielles ? Cet ouvrage met en exergue le besoin de transformation des structures éducationnelles, formatives et culturelles, afin que la société congolaise accède à une vie nationale intellectuellement et professionnellement aussi performante qu'épanouissante.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 novembre 2012
Nombre de lectures 25
EAN13 9782296507975
Langue Français
Poids de l'ouvrage 4 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0005€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
¿
¿
q
Didier MUMENGI
pouvoir-faire du
Larévolution dupouvoir-faire
Pour une économie du bien commun au Congo
Larévolution  dupouvoir-faire Pour une économie du bien commun au Congo
Collection « Comptes rendus »
fondée et dirigée par Eddie Tambwe
DidierMUMENGI
Larévolution  duvoir-faire pou Pour une économie du bien commun au Congo
Collection Comptes rendus
DU MÊME AUTEUR
La naissance du Congo, De l'Egypte à Mbanza-Congo, Paris, l'Harmattan, 2009.
Sortir de la pauvretÉ, La Révolution du Bon Sens au Congo, Paris, l’Harmattan, 2006.
Panda Farnana, Premier Universitaire Congolais, Paris, l’Harmattan, 2005.
Le Chantier de la paix, Partenariat pour la paix et le co-développement dans la région des Grands Lacs, Kinshasa, Editions Safari, 2002.
L’Avenir à bras le corps.Prospective pour le développement de la République Démocratique du Congo, Kinshasa, Editions Universitaire Africaines, 2001.
L’Univers des jeunes sans toit, Kinshasa, Editions Arc-En-Ciel, 2001.
Les jeunes sans toit à Kinshasa(Etude du phénomène des enfants de la rue), Kinshasa, Editions Universitaires Africaines, 2001.
Conspiration du silence(Théâtre populaire), en collaboration, Kinshasa, Editions Safari, 2000.
Drame familial(Théâtre populaire), en collaboration, Kinshasa, Editions Safari, 2000.
DÉsir de vÉritÉ(Livre-Entretien), Bruxelles, Editions Havaux, 1997.
Esprit de rupture, Bruxelles, Edition Pop-copy, 1995.
© L'Harmattan, 2012 5-7, rue de l'Ecole Polytechnique, 75005 Paris ISBN : 978-2-336-00225-5 EAN :978-2-336-002255
A ma Maman Chérie,
Ainsi qu'à ma très regrettée grand-mère,
Madeleine Bapu Tshikudi
Tshikudi Nkusu Louise,
décédée le 11 juin 2011 à l'âge de 98 ans.
Conception de la couverture et Mise en page initiale de l’ouvrage par Grace NZOLO (tél : +243 998374110, gracenzolo@yahoo.fr)
7
La révolution du pouvoir-faire
Avant-propos
1 A l’aurore de ce siècle cybernétique , dans ce qu’elle produit comme bouleversements économiques et soubresauts technologiques, la mondialisation montre l’importance de la création, de l’innovation et comme préalable à celles-ci : l’accès au savoir qui libère le pouvoir-faire. D’ailleurs, le propre de toute existence en communauté humaine n’est-il pas de créer, d’enrichir et de transmettre aux générations suivantes les trois segments du pouvoir-faire que sont : le savoir, le savoir-faire et le savoir-être? En agissant ainsi, on comprend mieux que le pouvoir-faire ne peut relever des individus isolés. Il est le soufe vital de toute communauté humaine, tapi au cœur des échanges que les gens nouent entre eux, œuvrant comme raison d’être de ce qui autorise et organise lesdits échanges, et au moyen desquels la nation devient possible, notamment : les systèmes, les structures, les institutions, les règles, les normes, les valeurs, les infrastructures…
Le principe d’échanges évoqué rapproche le pouvoir-faire de l’information. Pour ainsi dire que lepouvoir-faire n’est, en n de compte, qu’un ensemble d’informations. A l’instar de l’information, lepouvoir-fairerépond d’abord à la question : « quoi ? ». Mais aussitôt, il s’affaire à répondre à ces deux autres questions : « comment ? » et « pourquoi ? » ou « pour… quoi ? » ! A l’aune de cet accommodement grammatical, le pouvoir-faireà sa dimension opérationnelle en termes de capacité accède d’actions et de comportement structurée pour accomplir une tâche, ou comme mode opératoire utilisé en fonction d’un but, d’un objectif, ou
1La cybernétique(du grec Kubenêsis)est par essence la science du contrôle, de la maîtrise et du pilotage des systèmes complexes. Elle a fourni des méthodes puissantes pour le contrôle méthodique de deux systèmes importants : la société et l’économie. Mais aussi, les ordinateurs, le processus de robotisation de la production, les réseaux nanciers mondialisés, les nouvelles méthodes de management et d’organisation de l’entreprise, les réseaux de communication et les réseaux informatiques, ainsi que toutes les machines intelligentes que nous connaissons aujourd’hui sont des applications de la cybernétique. L’inventeur de cette science en 1948, le mathématicien américain Norbert Wiener, a publié en 1950, un livre intitulé « Cybernétique et société », dans lequel il annonçait la n du travail humain qui devait être remplacé par des machines intelligentes.
9