Le "modèle chinois" et nous
216 pages
Français

Le "modèle chinois" et nous

-

216 pages
Français

Description

Y a-t-il quelques enseignements à tirer, pour un pays comme la France, du système économique et politique chinois ? Aucun, selon les médias et même les spécialistes, malgré une croissance hors normes, un bond technologique, un relatif consensus social. Pour l'auteur cependant, les succès chinois tiennent à une forme inédite de socialisme de marché, où le pouvoir politique a une vision de long terme, dispose de leviers puissants pour orienter le développement, où il garde le capitalisme privé sous contrôle ainsi que l'insertion du pays dans la globalisation, et où il commence à réduire de très fortes inégalités. Un modèle à l'opposé du modèle dominant en Occident.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 03 septembre 2018
Nombre de lectures 2
EAN13 9782140098727
Langue Français
Poids de l'ouvrage 4 Mo

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Tony Andréani
Le« modèlechinois » et nous
Le « modèle chinois » et nous
Du même auteur
Les Conduites émotives, PUF, 1968 De la société à l’histoire, t. 1.Les concepts communs à toute société, Méridiens Klincksieck, 1989 De la société à l’histoire, t. 2.Les concepts transhistoriques. Les modes deproduction, Méridiens Klincksieck, 1989 Discours sur l’égalité parmi les hommes. Penser l’alternative(coll. avec Marc Féray), L’Harmattan, 1993 L’Entreprise, lieu de nouveaux contrats ?(dir., avec Didier Naud et JeanFrançois Godeaux), L’Harmattan, 1996 Structure, système et théorie du sujet(dir. avec Menahem Rosen), L’Harmattan, 1997 Objet des sciences sociales et normes de scientificité(dir. avec Monique Desbrousses), L’Harmattan, 1997 Un être de raison. Critique de l’homo oeconomicus, Syllepse, 2000 Refaire la politique(dir. avec Michel Vakaloulis), Syllepse 2002 Le socialisme est (a)venir, t. 1. L’inventaire, Syllepse, 2001 Le socialisme est (a)venir, t. 2.Les possibles, Syllepse, 2004 Le socialisme de marché à la croisée des chemins(dir.), Le temps des cerises, Paris, 2004 Les contradictions néolibérales, Fondation Gabriel Péri, 2006 e Dix essais sur le socialisme duXXIsiècle, Le temps des cerises, 2011 Entre public et privé, vers un nouveau secteur socialisé, Fondation Gabriel Péri, 2011 Crise européenne : posologie du fédéralisme, Fondation Gabriel Péri, 2013
Tony Andréani
Le « modèle chinois »
et nous
© L’Harmattan, 2018 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.editions-harmattan.fr ISBN : 978-2-343-15600-2 EAN : 9782343156002
Remerciements
Je remercie chaleureusement les lecteurs du manuscrit pour leurs commentaires, et tout particulièrement le Pr Li Qiqing et Jérôme Maucourant, qui ont passé les chapitres au peigne fin.
Introduction
Ce livre n’est pas un ouvrage de plus sur la Chine. N’étant pas sinologue, ne parlant pas le chinois, n’ayant pas vécu en Chine, je n’ai pas la prétention d’apporter de nouvelles informations et connaissances sur ce pays. Mon objet est différent. Je voudrais tenter de dire au lecteur pourquoi la Chine nous intéresse et pourquoi elle a quelque chose à nous apprendre. Si j’ai utilisé le terme de « modèle » chinois dans le titre, ce n’est pas au sens d’un exemple à reproduire, mais dans l’acception que les scientifiques lui donnent (d’où mon usage des guillemets) : quels sont les traits généraux qui peuvent le caractériser pardelà le fouillis des notations empiriques ? Qu’estce qui, en lui, fait système ? Qu’atil de nouveau ? Et c’est seulement après qu’il est loisible de se demander si l’on peut en tirer quelques leçons nous concernant. Là, je me suis senti autorisé à le faire, pour avoir lu de nombreux ouvrages sur la Chine, y avoir fait plusieurs voyages d’étude, y avoir rencontré de nombreux intellectuels et avoir un peu parcouru le pays. Mais je voudrais dire d’abord pourquoi la Chine d’aujourd’hui m’a personnellement intéressé. J’ai travaillé pendant de longues années sur des « modèles » de socialisme, à la suite de l’échec (quand même relatif en matière économique) des socialismes historiques (le système soviétique, le système yougoslave, d’autres encore). J’ai lu une abondante littérature, surtout anglosaxonne, qui a fleuri
9