Pourquoi l'Afrique noire ne fabrique rien ?

-

Français
200 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

A qui la faute si nos ingénieurs et hommes de sciences de valeur sont obligés d'émigrer dans les autres continents pour monnayer leurs savoirs et vivre décemment ? L'Afrique a-t-elle vraiment un avenir sans une maîtrise scientifique endogène, sous bassement d'une industrialisation véritable ? C'est de cette Afrique dont le savoir-faire scientifique et technologique est une utopie dont parle cet ouvrage sans faux-fuyant.


Découvrez toute la collection Harmattan Côte d'Ivoire en cliquant ici !

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 15 juin 2015
Nombre de lectures 48
EAN13 9782336385334
Langue Français
Poids de l'ouvrage 2 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0005€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Dodo
AlexisDODODEALOUE
POURQUOI L’AFRIQUE NOIRE NE FABRIQUE RIEN ? Science & technologie
Préface d’OdetteDÉNÉZONDOGBO
POURQUOI L’AFRIQUE NOIRE NEFABRIQUE RIEN ?Science & technologie
AlexisDodoDEALOUE POURQUOI L’AFRIQUE NOIRE NEFABRIQUE RIEN ?Science & technologie
Préface d'OdetteDénézonDOGBO
L'HARMATTAN
‹ /¶+DUPDWWDQ   UXH GH O¶eFROH3RO\WHFKQLTXH   3DULV KWWSZZZKDUPDWWDQIU GLIIXVLRQKDUPDWWDQ#ZDQDGRRIU KDUPDWWDQ#ZDQDGRRIU ,6%1  6030-9 ($1  060309
HOMMAGE
Dr TAHIRI-Zagret Michel. Ivoirien, chimiste (1929-2013)
Pr AKE Assi Laurent Ivoirien, botaniste, autodidacte et professeur d’université (Botaniste) (1931 – 2014)
Pr Cheik ANTA DIOP Sénégalais, égyptologue (1923-1986)
Marthe S. ACHY Brou née BILEY Ivoirienne, femme ingénieur (1949 – 2011)
Dr Cheick Modibo DIARRA Malien, astrophysicien navigateur interplanétaire à la NASA (USA)
Vérone MANKOU Congolais, Ingénieur, constructeur de la première tablette africaine made in Congo (Brazzaville)
À la mémoire De mon ami et frère N’GODJO Usher Delamour, avec qui j’ai passé des journées entières à réfléchir aux questions de savoir-faire scientifique et technologique en Afrique Noire et qui, le 10 décembre 2013 a quitté le monde des vivants. REMERCIEMENT Merci à tous mes collègues du Groupe ORANGE/COTE D’IVOIRE TÉLÉCOM (OCIT), qui m’ont encouragé, soutenu et qui constituent de fidèles lecteurs. Je tiens également à remercier monsieur DIDEHIA Vincent et Mademoiselle ETTIEN Thérèse qui ont lu et corrigé cet ouvrage tout en me faisant de précieuses et pertinentes observations. À mes ‘’frères et sœurs’’ du Département de Zoukougbeu dans le Centre Ouest de la Côte d’Ivoire, je dis merci du soutien constant que vous me manifestez à chacune de mes publications. Je ne peux finir sans faire un clin d’œil à cette bibliothèque inépuisable qu’est l’Internet et au moteur de recherche Google grâce auquel le monde de la documentation devient infini.