L
203 pages
Français

L'espagnol d'un sens à l'autre

-

203 pages
Français

Description

Cet ouvrage didactique sera d'une aide précieuse pour une compréhension affinée de l'espagnol. La première partie fonctionne par associations sémantiques ou morphologiques tant en français qu'en espagnol, pour un apprentissage intuitif des idiotismes et autres particularités structurelles de l'espagnol. La seconde partie aborde à rebours l'exercice de 'Thème', partant de la traduction française d'extraits littéraires espagnols afin de re-composer au plus près les textes d'origine dont celle-ci est fidèlement issue.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 22 septembre 2020
Nombre de lectures 3
EAN13 9782140158391
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Daniel Lévêque
L’espagnol d’un sens à l’autre
Équivalences expressives entre le français et l’espagnol Préparation à l’épreuve de ‘Thème’ des concours et licences
Recherches et Documents– Espagne Collection dirigée par D. Rolland et J. Chassin
La collectionRecherches et Documents–Espagnepublie des travaux de recherche de toutes disciplines scientifiques, des documents et des recueils de documents.
Dernières parutions
Ander AUDIKANA,La politisation des trains à grande vitesse en Espagne (1986-2001). Le Léviathan n’était qu’une sirène, 2016. Lucie LAVERGNE,Espaces et rythmes en poésie. Six visages de la e poésie hispanophone du XX siècle, 2014. Alicia FERNANDEZ GARCIA,Melilla, mosaïque culturelle. Expériences interculturelles et relations sociolinguistiques d’une enclave espagnole, 2014. Thierry GALLICE,Guérilla et contre-guérilla en Catalogne (1808-1813), 2012. Elisabeth DELRUE,Voyages ou séjours d’écrivains espagnols en Europe au tournant du siècle (1890-1910), 2012. FRANÇOIS Marie,Eau et développement en Espagne, Politiques et discours, 2012. GAUTHIER Michel,Federico García Lorca : leRomancero gitano,2011.BOTTIN Béatrice,José Martín Recuerda aux prises avec l’Histoire,2011. DELAUNAY Jean-Marc,Méfiance cordiale, Les relations e économiquesde la fin du XIX  franco-espagnoles siècle à la Première Guerre mondiale,2010. DELAUNAY Jean-Marc,Méfiance cordiale, Les relations e colonialessiècle à la Premièrefranco-espagnoles de la fin du XIX Guerre mondiale,2010. DELAUNAY Jean-Marc,Méfiance cordiale, Les relations e métropolitainessiècle à lafranco-espagnoles de la fin du XIX Première Guerre mondiale,2010. ANTÓN Carmen,Chemin faisant. Espagne, guerre civile et guerre, 2009.
Daniel Lévêque L’espagnol d’un sens à l’autre
Équivalences expressives entre le français et l’espagnol Préparation à l’épreuve de ‘Thème’ des concours et licences
Ouvrages du même auteur :
Diccionario del español de Centroamérica - los usos lingüísticos en la literatura social de América Central, éd. Université de Valladolid, Espagne (2010)
Hablantes y hablas en la novelística social centroamericana (1940-1970) - para una tipificación dialectológica del discurso literario regional, éd. LINCOM Europa, Allemagne (2011)
Figures et pointes stylistiques novatrices en langue allemande, anglaise, espagnole et leur traduction française (Recueil et catégorisation typologique de 1250 citations d’auteurs : aphorismes, comparaisons, métaphores et autres formes laconiques libres ou défigées)éd. Université de (Coord.), Valladolid (Soria), Espagne (2016)
Diccionario actualizado español-francés de voces y giros de América Central en su contexto literario (1920-1990), éd. Université Nationale Autonome du Honduras (UNAH), Honduras (2020)
© L’Harmattan, 2020 5-7, rue de l’École-Polytechnique, 75005 Paris http://www.editions-harmattan.fr ISBN : 978-2-343-20378-2 EAN : 9782343203782
Étudier une langue :
non une fin en soi,
mais une faim de l’Autre.
D. L.
Ce qu’il faudrait savoir (et un peu plus)
Lo que haría falta saber (y algo más)
AVANT-PROPOS Dans une optique de développement de connaissances et de savoir-faire en termes de traduction du français vers l’espagnol, le présent ouvrage comprend deux parties complémentaires, la première servant de point d’appui à la seconde. Dans la première (‘révision de formes simples /Repaso’) nous avons répertorié et numérotéen mettant à profit une longue pratique de l’enseignement universitaireprès de 1800 structures idiomatiques, formules mémorisées et autres unités lexicales particulières, que nous avons rapprochées les unes des autres, pour un certain nombre d’entre elles du moins, par un jeu de similitudes ou de différences mécaniques et/ou sémantiques, au gré des proximités de formes ou des associations d’idées suscitées. Ces rapprochements effectués sur la base d’une des deux langues, ou des deux langues simultanément, ont engendré une disposition à la manière de suites ponctuelles, lesquelles sont matérialisées par des caractères gras. Cet outil que représente la première partie doit permettre d’aborder la suivante (‘progression sur la base de « paroles d’auteurs » /Avance’) où sont présentés, toujours dans un sens B-A / français-espagnolpar conséquent à l’inverse de la norme en ce genre d’opération, 350 extraits de 64 œuvres espagnoles et hispano-américaines, stylistiquement significatifs, dont nous proposons notre propre traduction en français comme point de départ pour un travail de type ‘Thème’. Les extraits en question sont classés par ordre alphabétique de noms d’auteurs (43) et sont regroupés sous forme de 80 unités textuelles ou contextuelles de façon à assurer une certaine logique dans le suivi sémantique et stylistique de la traduction, c’est-à-dire assurer la nécessaire homogénéité rédactionnelle que toute œuvre traduite doit offrir à son destinataire.
L’espagnol, d’un sens à l’autre
7
Dans ces fragmentset c’est là l’originalité de l’ouvrage, on retrouveraen creuxgrand nombre des un principes traductologiques dits ‘obliques’ qui régissent ordinairement le passage d’un texte d’une langue à une autre, tels que transposition, modulation, équivalence ou encore adaptation. Nous disonsen creux, car au cours de l’exercice de reconstruction des extraits espagnols à partir de leur version françaisec’est bien de cela qu’il s’agit, les mécanismes précédemment énumérés (et souvent mêlés) que l’on essayera de prendreà contre-piedvif au de l’exercice, seront, gageons-le, de toute façon perçusa posteriori, à la lecture de la version originale (V.O.). L’activité consistera donc, on l’aura compris, à revenir au point initial de la création littéraire, à déconstruire les formulations françaises pour reconstruire au plus juste les textes des auteurs hispanophones retenus, à ‘détraduire’ les unités textuelles françaises, elles-mêmes déjà traduites de l’espagnol, à traduire en quelque sorteà rebours (en forme derétrotraduction à but didactique), bref, à «desandar lo andado» afin de retrouver la source scripturale et, par là, de mieux en connaître aussi le chemin d’accès. Ainsi, l’un des meilleurs apprentissages pour l’épreuve de ‘Thème’ des Concours et des Licences (en même temps que la garantie indiscutable de l’excellence du résultat) sera, selon nous, de travailler à cette re-production du texte étranger qui fait ou a faitautorité, suivant ce principe affirmé par le philosophe Alain que « savoir où l’on est, 1 c’est savoir par où l’on est venu » et queson corollaire prospectif savoir où l’on sera, c’est savoir par où l’on y sera allé. Telle est notre méthode de progression.
1  ALAIN (Émile CHARTIER, dit),Quatre-vingt-un chapitres sur l'esprit et les passions, Paris : Camille Bloch - Éditeur, 1921, cha-pitre XII "De la mémoire", p. 51. 8L’espagnol, d’un sens à l’autre
PARTIE I Révision de formes simples Repaso
 Il n’y a personne : No hay nadie; nadie hay  Personne n’est venu : No ha venido nadie; nadie ha venido  Il ne dit jamais rien : No dice nunca nada; nunca dice nada  On ne sait jamais : Nunca se sabe  C’est une manière de dire : Esto es un decir  Il a oublié ce qu’il voulait dire : Se le ha ido el santo al cielo  Ralentir : Disminuir la velocidad; bajar la marcha  Monter dans l’avion : Subir al avión  Permettre de faire quelque chose : Permitir hacer algo 10 Le va et vient : El ir y venir; el vaivén  Aller (l’) et (le) retour : La ida y vuelta Ni toi ni moi ne Ni tú ni yo po-pourrons… : dremos…Ni l’un ni l’autre: Ni uno ni otro; ninguno delos dos  À eux deux :Entre los dosNous paieronstousPagaremosdeux :  les entre los dos;entre ti y yopagaremos  Allons-ytousles deux : Vamoslos dos
L’espagnol, d’un sens à l’autre
9
 Un à un ;l’un après l’autre/ à leur suite : Uno tras otro / tras ellos De l’un…,de l’autre: De uno…, del otro De temps en temps : De vez en cuando; de cuando en cuando; de vez en vez; de cuando en vez; de rato en rato 20 Au loin : Allá lejos Toutpremier : PrimerísimoToutprès : Cerquita, muy cercaTout seul: Solito; a solas
 Leseul: El único Devoir (obligation morale) ; falloir (rejet dans le futur) ; être obligé de (obligation forte) : Deber; haber de; tener queDevoir(hypothèse) : Deber de (hipótesis) Où allons-nous aujourd’hui ? : ¿Hacia dónde tiramos hoy?  Ce qui est certain c’est que… : Lo cierto es que…  Apparaître (ex. : à la porte) :Asomara la (ej.: puerta) 30 Dépasser (ex. : chemise) / dépasser (ex. : un certain stade) :Asomarcamisa) / pasar de (ej.: cierto (ej.: estadio)  Monter (ex. : les larmes) :Asomarse (ej.: las lá-grimas) Assommer: Matara palos  Rouer de coups : Molera palos Faire la sieste :Echarsela siesta
10
L’espagnol, d’un sens à l’autre