//img.uscri.be/pth/85ae646b9b2d132919cafcf6e30d33701dab17fe
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Parlons tamoul

De
422 pages
Pratiqué en Inde, le tamoul se caractérise par un écart assez important entre la langue écrite standard et la langue parlée. Cet ouvrage s'appuie sur une démarche originale, qui consiste à considérer parallèlement ces deux formes de langue afin de fournir les clefs permettant de passer d'une forme à l'autre sans hésitation, que l'on soit étranger ou que l'on sache seulement parler le tamoul sans savoir le lire ni l'écrire.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Élisabeth SETHUPATHY
PARLONS TAMOUL Inde
Parlons tamoul
Parlons… Collectiondirigée par Michel Malherbe Dernières parutions Parlons abkhaze,Michel MALHERBE, 2014.Parlons maya classique,Jean-Michel HOPPAN, 2014. Parlons xokleng / laklãnõ, Ozias ALVES Jr, 2014. Parlons dzongkha, Georges VAN DRIEM, Françoise POMMARET, Karma TSHERING de Gaselô, 2014. Parlons pandjabi,Muhammad AMJAD, 2014. Parlons ouïgour,Palizhati S. YILTIZ, 2014.Parlons dhivehi,Gérard ROBUCHON, 2013.Parlons gujrâti,Azad MONANY, 2013.Parlons (hmong),Jacques LEMOINE, 2013. Parlons talian,Ozias DEODATO ALVES Jr, 2013. Parlons hunsrüchisch,Ozias DEODATO ALVES Jr, 2013. Parlons kabiyè,David ROBERTS, 2013.Parlons baloutche,Michel MALHERBE, NASEEBULLAH, 2013.Parlons douala, Valérie EWANE, 2012. Parlons routoul,Svetlana MAKHMUDOVA, 2012. Parlons coréen,Michel MALHERBE et Olivier TELLIER, 2012. Parlons lak,Kamil TCHALAEV, 2012. Parlons shor, Saodat DANIYAROVA, 2012. Parlons bouriate. Russie-Baïkal,Galina DRUON, 2012. Parlons shina,Karim KHAN SAKA,2012.Parlons batak, Yetty ARITONANG, 2011. Parlons kimbundu, Jean de Dieu N’SONDE, 2011. Parlons taiwanais, Rémy GILS, 2011. Parlons iaaï,Daniel MIROUX, 2011. Parlons xhosa, Zamantuli SCARAFFIOTTI, 2011. Parlons géorgien,ASSATIANI et Michel MALHERBE, Irina 2011. Parlons tedim,Joseph RUELLEN,2011. Parlons serbe,K. DJORDJEVIC, 2011. Parlons talysh, Irada PIRIYEVA, 2010. Parlons gagaouze, Güllü KARANFIL, 2010.
Élisabeth SETHUPATHY
Parlons tamoul
Inde
© L’Harmattan, 2015 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-04988-5 EAN : 9782343049885
Je tiens à remercier ici pour leurs relectures attentives et leurs précieuses suggestions à différents stades de ce travail : Annie Montaut, professeur éméritede hindi à l’INALCO, S. Ramakrishnan, éditeur, fondateur des éditions CreA, Chennai, Thalinjan Murugaiya, chargé de cours de tamoul à l’INALCO. Je me suis largement appuyée pour la rédaction de cet ouvrage sur le corpus accessible en ligne et généreusement mis à disposition de tous par les éditions CreA de Chennaiainsi que sur l’édition 2008 du Dictionnaire de tamoul contemporain du même éditeur.
LE TAMOUL ET LES TAMOULSSur le plan linguistique, le tamoul appartient à la famille des langues dravidiennes de même que les autres langues des Etats de l’Inde méridionale, le malayalam au Kérala, le télougou en Andhra Pradesh et au Telengana et à Yanaon (Territoire de Pondichéry), le kannada au Karnataka et le tulu ainsi que de nombreuses autres langues dont la plupart sont parlées dans diverses régions de l’Inde, le représentant le plus septentrional de cette famille linguistique étant le brahui qui se parle, lui, dans la province pakistanaise du Balouchistan et auquel un volume de cette collection est consacré. Le tamoul est une très anciennelangue de l’Inde qui possède une littérature classique prestigieuse dont les textes les plus anciens datent d’avant l’ère chrétienne. La relation entre ce tamoul ancien ou « tamoul classique » et le tamoul d’aujourd’hui est un peu comparable àque le «  celle grec ancien » entretient avec le grec moderne. Les personnes intéressées par cette langue classique magnifiquepourront s’en faire une idée au travers de diverses traductions françaises publiées par l’Institut Français de Pondichéry.LA POPULATION TAMOULE MONDIALEOn évalue actuellement à un minimum de 80 millions le nombre total des locuteurs de tamoul dans le monde mais, en raison de leur dispersion extrême dans de très nombreux pays, leur recensement exact reste extrêmement difficile à réaliser. Les chiffres peuvent diverger largement en fonction des critères retenus: population d’origine tamoule, locuteurs de tamoul de type langue maternelle, langue seconde, langue ancestrale, etc. Le point le plus intéressant pour un francophone qui s’intéresse à cette langue aujourd’hui n’est sans doute pas tant le nombre absolu de Tamouls vivant dans le monde, mais les liens historiques entre le tamoul et la France, la présence réelle du
9