Et si vous rendiez votre entreprise intelligente ? - Se repenser pour s'adapter - Polliniser l'intelligence au sein des entreprises

-

Livres
180 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

La crise mondiale touche toutes les entreprises, quelles que soient leur taille et leur activité. La morosité politique et économique ne fait qu’aggraver les situations anxiogènes que subissent les chefs d’entreprise et leurs équipes. Et si c’était justement le moment de se repenser pour s’adapter ? C’est ce que propose ce livre, à travers une véritable révolution culturelle, managériale, organisationnelle et humaine. Un retour salutaire au bon sens, à la cohérence et à la pertinence, illustré de nombreux exemples de remises en cause managériales réussies et de pistes d’évolution pour : rendre l’entreprise intelligente, - améliorer la satisfaction client et le vécu des salariés, - « booster » la créativité et l’innovation,- éliminer les lourdeurs fatales à l’agilité. L’innovation managériale est avant tout réflexive et collaborative, elle est désormais un véritable enjeu en termes d’évolution sociétale ! Car rendre l’entreprise intelligente, c’est offrir à nos organisations la possibilité de devenir plus humanistes.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 janvier 2013
Nombre de visites sur la page 5
EAN13 9782128003125
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page  €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
L’auteure
Marine Augerest chargée de cours dans différentes grandes écoles (ESSCA, CNAM) et elle occupe la fonction de responsable du pôle Conseil au sein de l’agence SOCIALEARNING. Elle est spécialisée dans les stratégies d’innovation managériales et culturelles qui contribuent au développement de l’intelligence collective et à rendre les entreprises agiles.
© AFNOR 2013 Couverture : créatîon AFNOR Édîtîons – Crédît photo © 2013 Fotolîa ISBN 978-2-12-465442-0 Toute reproductîon ou représentatîon întégrale ou partîelle, par quelque procédé que ce soît, des pages publîées dans le présent ouvrage, faîte sans l’autorîsatîon de l’édîteur est îllîcîte et constîtue une contrefaçon. Seules sont autorîsées, d’une part, les reproductîons strîctement réservées à l’usage prîvé du copîste et non destînées à une utîlîsatîon collectîve et, d’autre part, les analyses et courtes cîtatîons justîiées par le caractère scîentîique ou d’înformatîon de l’œuvre dans laquelle elles sont încorporées (loî er du 1 juîllet 1992, art. L 122-4 et L 122-5, et Code pénal, art. 425). AFNOR – 11, rue Francîs de Pressensé, 93571 La Plaîne Saînt-Denîs Cedex Tél. : + 33 (0) 1 41 62 80 00 – www.afnor.org/edîtîons
S
o
m
m
a
i
r
e
Avant-propos ........................................................................................
IX
Introduction .......................................................................................... XIII
1 Le bon sens en question............................................................. 1.1 Qu’est-ce que le bon sens ? .......................................................... 1.2 Qu’est-ce que l’intelligence intuitive ? ............................................ 1.3 Qu’est-ce que la stupidité fonctionnelle ? ......................................
2 Comment fonctionnent nos organisations ............................... 2.1 Carcan administratif et légal sous forme de mille-feuille ............... 2.2 Dictature ou servitude bancaire ? .................................................. 2.3 Carcan culturel ...............................................................................
3 Repenser l’organisation .............................................................. 3.1 Pour s’adapter, l’organisation doit se repenser .............................. 3.2 L’intelligence collective ................................................................... 3.3 Anticiper les enjeux de demain ...................................................... 3.4 L’innovation : nouveau sésame de la performance ........................
1 1 7 11
17 19 27 30
47 48 49 52 55
4 Rendre l’entreprise intelligente ................................................. 67 4.1 Qu’est-ce que l’agilité ? .................................................................. 68 4.2 Développer une culture intelligente ................................................ 68 4.3 Développer une approche organisationnelle intelligente ............... 105
V
Et si vous rendiez votre entreprise intelligente ?
4.4 Développer une communication intelligente .................................. 113 4.5 Développer un management intelligent.......................................... 132
I
Conclusion............................................................................................ 157
Bibliographie ........................................................................................ 161
Av
a
n
t-
p
r
o
p
o
s
J’ai volontairement choisi la notion d’intelligence dans le titre de cet ouvrage parce qu’il me paraît aujourd’hui plus que jamais urgent d’orienter notre réexion différemment et surtout de lui redonner du sens ! Du sens et, plus particulièrement du bon sens, ce dont nombre de décisions souvent présentées comme stratégiques, manquent pourtant. Or ce bon sens me semble être aujourd’hui la seule clé à notre disposition pour nous adapter de la façon la plus réactive possible aux évolutions contextuelles imposées par la concurrence internationale. Si l’on part du principe que l’intelligence correspond à « la capacité d’adaptation des individus à une situation et, à leur aptitude à choisir les moyens d’action les plus appropriés en fonction 1 des circonstances » , force est de constater que nos organisations sont plus proches d’une stupidité fonctionnelle que d’une réelle intelligence !
Mes interventions en tant que conseil en management et en développement de l’intelligence collective auprès de managers et dirigeants, m’amènent de plus en plus souvent à constater qu’au-delà d’une volonté afïchée de développer un management collaboratif, l’ensemble des actions engagées par les directions contribue à générer l’effet contraire ! Qu’au-delà du carcan administratif et culturel dans lequel sont enfermées les entreprises françaises, se développe une nouvelle approche culturelle, non pas basée sur cette intelligence mais sur une forme d’incohérence qui ïnit par rendre ces organisations stupides et ïgées alors qu’elles auraient besoin, dans un contexte de forte concurrence,
1
Déïnition Larousse.
Et si vous rendiez votre entreprise intelligente ?
d’être réactives et de s’appuyer sur l’intelligence de l’ensemble de leurs potentiels !
Si la sociologie des organisations et la psychologie sociale sont pour moi des approches essentielles pour comprendre les mécanismes de fonctionnement des entreprises et les comportements des individus qui les composent, j’avoue être aujourd’hui confrontée à une analyse qui génère un certain effroi face au constat de l’ensemble de ces paradoxes ! Ce qui me gêne le plus, ce n’est pas cette incohérence, c’est davantage cette volonté délibérée d’aller à l’encontre de nos intérêts.
2 Je concluais mon précédent ouvrage en comparant les comportements de l’ensemble des protagonistes du système économique, politique et ïnancier tant au niveau mondial que français à un A380 réglé en mode pilote automatique, dont les données prises en compte seraient celles d’un ciel bleu, alors qu’il se dirigerait tout droit vers une zone de turbulence orageuse, sa programmation l’empêchant ainsi de s’engager sur la route d’évitement nécessaire. Un tel comportement dans la réalité serait condamné et son auteur puni. Un processus d’amélioration continu serait alors engagé pour éviter que ce dysfonctionnement ne se reproduise, de nouvelles procédures de sécurité et de réactivité seraient validées par un ensemble d’experts.
Si l’on fait le lien avec l’entreprise, qu’en est-il réellement au sein des organisations ?
Au regard des comportements identiïés, il serait presque légitime pour certaines d’entre elles, de se demander s’il y a réellement un processus de réexion d’engagé ? Et si par chance c’est bien le cas, de quel ordre est-il ?
Il semble de prime abord que l’absence de réexivité, de remise en question et de bon sens soit de mise et ïnisse par enfermer nos organisations dans des logiques absurdes. Logiques qui les amènent à faire des choix de plus en plus suicidaires et inadaptés, les conduisant alors au même comportement que notre A380, c’est-à-dire à l’absence de toute réaction ! Il est même parfois étonnant de voir combien le fruit de ces incohérences devient un nouvel élément de pouvoir au service des intérêts individuels de ceux qui en sont responsables. Au même titre qu’il est désolant de constater qu’aucun décideur politique n’a le courage de mettre en œuvre les politiques nécessaires pour libérer les entreprises des carcans administratifs qui les entravent, aïn de leur fournir la réactivité et l’agilité qui leur fait pourtant cruellement défaut en termes de compétitivité.
2
VIII
Managers, réveillez-vous, AFNOR Éditions, 2012.