Stratégie

-

Livres
254 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description




De Clausewitz à Kim Jong-Un, du BCG à Michael Porter, de l’approche chinoise de la stratégie à l’école du positionnement, une plongée au cœur de la pensée du Strategic Design.



La transformation digitale crée une fracture profonde au sein d’une économie qui n’avait pas connu pareil phénomène depuis la Révolution Industrielle.



Elle a amené de nouveaux usages, de nouveaux services, de nouveaux processus et de nouveaux acteurs devenus, en quelques années, des géants aux capacités financières quasi-illimitées.






De cette « nouvelle » économie a découlé une triple mutation : nouveaux business models, nouvelle manière d’appréhender l’expérience client et nécessaire évolution des métiers. Et dans la continuité, elle a refondu l’outillage méthodologique et la vision du management stratégique des entreprises.






Pour autant, l’ancienne économie est toujours là, bien en place dans la majorité des domaines, vigilante à ne pas se faire reléguer aux oubliettes de l’histoire. Mais si elle prend à bras le corps la digitalisation de ses activités et de sa culture, si elle importe dans son mode de fonctionnement les principales nouveautés issues du monde des start-up, elle n’en reste pas moins assise sur les fondements et les grandes orientations stratégiques qui ont assuré son succès.




/.../









C’est dans ce moment charnière, où toute prospective serait encore plus hasardeuse qu’à l’accoutumé, que l’auteur propose un détour vers les racines de la pensée en stratégie d’entreprise telle qu’elle s’est constituée et étoffée dans la deuxième moitié du XX siècle.






Car il a suffi d’une cinquantaine d’années pour voir le champ de la pensée en stratégie d’entreprise passer d’une absence réelle d’interrogation à une multiplication des courants de pensée. Et c’est en explorant les fondements et les contours de la pensée du Strategic Design, sa capacité à structurer une proposition de valeur forte et engageante, à définir ou à remodeler des business models compétitifs et durables, que s’imposent les réponses aux questionnements stratégiques du moment.






Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 48
EAN13 9782818808252
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0135 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Couverture
4e de couverture
Titulaire d’un DESS Sémiotique et Stratégie et d’un MBA Audit, Risk Management & Assurances,Sylvain Monnerie est Senior Manager chez Ernst et Young ADVISORY. Il est spécialisé dans les problématiques de stratégie, de marketing et de distribution des Services Financiers. Ancien chercheur associé à l’Université de PanthéonAssas,SylvainMonnerieaétéchargédecoursàlUniversitédeLimogesetauseindelÉcoleEstienneParis. Il peut être joint à l’adressesylvain.monnerie@maxima.fr
www.maxima.fr Rejoignez-nous : facebook.com/EditionsMaxima.ViePrivee/facebook.com/ EditionsMaxima.VieProfessionnelle/ twitter : @maximaediteur LinkedIn : Maxima éditions
8, rue Pasquier, 75008, Paris Tél : 01 44 39 74 00 –infos@maxima.fr © Maxima, Paris, 2018. ISBN : 978-2-8188-0825-2 Tous droits de reproduction, de traduction et d’adaptation réservés pour tous pays.
En guise d’introduction
a transformation digitale a généré une profonde fra cture au sein d’une économie Lvolution Industrielle.qui n’avait pas connu pareil phénomène depuis la Ré Elle a amené de nouveaux usages, de nouveaux servic es, de nouveaux processus et de nouveaux acteurs devenus en quelques années des géants aux capacités financières quasi-illimitées.
De cette toute nouvelle économie a découlé une trip le mutation : nouveauxbusiness modelst et nécessaire évolution, nouvelle manière d’appréhender l’expérience clien des métiers.
Et dans la continuité, elle a refondu l’outillage m éthodologique et la vision du management stratégique des sociétés.
Car nous sommes bien face à une révolution et non u ne adaptation progressive aux changements profonds de l’environnement.
GAFA (Google, Amazon, Facebook, Apple), NATU (Netfl ix, Airbnb, Tesla, Uber) ou encore BATX...
I. Naissance d’un concept
L’entreprise et son écosystème
e La seconde moitié du XX siècle a vu le champ de la pensée en stratégie d’e ntreprise passer d’une absence réelle d’interrogation à une a tomisation de la réflexion et une multiplication des courants de pensée. Avant de nous plonger dans le cœur de notre réflexi on, il convient de poser le plus simplement les liens entre une entreprise et sa pra tique de la stratégie. Si une entreprise peut se définir au sens large com me une affaire commerciale ou 1 industrielle , il est important de comprendre qu’il n’existe pas vraiment de définition unique opposable à tous les acteurs concernés par s on fonctionnement. Aux yeux des propriétaires, l’entreprise est un inv estissement qui doit générer une rentabilité. Pour les employés, l’entreprise es t un lieu de travail, une source d’identité sociale et personnelle. Pour les clients , l’entreprise est une source d’approvisionnement en produits/ services dans des conditions avantageuses de prix, qualité et délais. Pour les pouvoirs publics, l’entreprise est essentiellement 2 un lieu de création d’emplois et une source de fisc alité . Cette multiplicité des parties prenantes aux attentes et intérêts bien souvent divergents nous montre combien l’entreprise constitue un systè me complexe. Continuons notre approfondissement de la notion d’e ntreprise en nous appuyant 3 encore pour un moment sur la pensée d’Hamid Bouchik hi . L’auteur met en exergue deux fondamentaux présidant à l’existence et la pérennité 4 d’une entreprise. Ces deux fondamentaux résident da ns les notions de système ouvert et de création de valeur. L’entreprise peut se décrire comme un système ouver t « vivant dans un environnement dont il “importe” les ressources néce ssaires à son fonctionnement et 5 vers lequel il “exporte” ses produits » . L’impératif...
II. Le terrain de jeu de la stratégie d’entreprise
La « stagflation » d’un concept
Multiplication des applications lexicales à des dom aines des plus éparses, affadissement progressif des significations, le con cept de stratégie connait un véritable 19 délitement dans le langage contemporain . Il finit par devenir une sorte de méthodologie géné rale de l’action humaine. De fait, la stratégie devient l’art d’exploiter au mieux dans l’espace et dans le temps, tous les moyens à disposition pour mener à bien un projet, compte-tenu de sa position 20 dans l’environnement . Mais quelles sont les raisons de cette prolifératio n et de ce délitement ? Quels facteurs ont présidé à l’avènement de cette d érive sémantique ? 21 À en croire Jean-Paul Charnay, de multiples facteur s ont présidé à cet engouement , donc au délitement. Recherche d’anticipation et de maîtrise des aléas, tentative de gestion de l’anxiété, recherche naïve d’un label de scientificité, besoin de maîtrise face aux mutations rapides du monde contemporain, autant de raisons qui permettent d’expliquer cet état de fait. Psychologiquement, sociologiquement, dans le monde contemporain voué à la communication massive et anonyme des médias, la pré sence de l’Autre est refoulée. En cette époque qui, par les guerres, les révolutions et les bouleversements géopolitiques, par les progrès scie ntifiques et techniques et les conditions économiques du travail, connaît une muta tion rapide de ses éthiques et de ses cadres sociaux et sur laquelle planent...