Guide pratique des travaux de fin d

Guide pratique des travaux de fin d'exercice comptable

-

Français
177 pages

Description

Cet ouvrage vise à transmettre les connaissances nécessaires pour bien conduire les travaux de fin d'exercice, en passant par la maîtrise des principes comptables, des schémas de comptabilisation et des documents indiqués pour chaque écriture, en vue de pouvoir produire des états financiers reflétant l'image fidèle de la situation patrimoniale, financière et du résultat de l'entreprise en fin d'exercice.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 29 avril 2020
Nombre de lectures 0
EAN13 9782140148545
Langue Français
Poids de l'ouvrage 2 Mo

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Mohamed Diaby
Guide pratique des travaux de fin d’exercice comptable
Nouvelle édition
GUIDE PRATIQUEDES TRAVAUX DE FIN DEXERCICECOMPTABLE
Nouvelle édition
Mohamed Diaby
GUIDEPRATIQUE
DESTRAVAUXDEFIND’EXERCICECOMPTABLE
Nouvelle édition
© L’HARMATTAN, 2020 5-7, rue de l’École-Polytechnique – 75005 Paris
www.editions-harmattan.fr
ISBN : 978-2-343-19811-8 EAN : 9782343198118
SOMMAIRE
Introduction ...................................................................................... 9PREMIÈRE PARTIE : GÉNÉRALITÉS ........................................... 131.1. Les principes comptables fondamentaux, leurs contenus et leurs assouplissements................................................................ 131.2.Objectifs des travaux de fin d’exercice ................................... 201.3.Les travaux préliminaires au démarrage des travaux de fin d’exercice ............................................................................. 201.4.Dates de clôture et d’arrêt de la comptabilisation des opérations ................................................................................. 23DEUXIÈME PARTIE : PRATIQUE DES TRAVAUX EXTRA COMPTABLES ................................................................... 272.1 Objectifs ................................................................................... 272.2. Inventaire physique ................................................................. 282 .3 Le rapprochement bancaire ..................................................... 352.4 Analyse des données d’inventaire physique :........................... 37TROISIÈME PARTIE : ANALYSE DES COMPTES DE TIERS ... 453.1. Objectif .................................................................................... 453.2. Champs d'application .............................................................. 453.3 Procédure d’analyse des comptes de tiers ................................ 45QUATRIEME PARTIE : LES TRAVAUX DE REGULARISATION ......................................................................... 514.1. Régularisation des comptes du bilan ....................................... 514.2 Régularisation des comptes de gestion : comptes de charges et comptes de produits .................................................................... 78CINQUIÈME PARTIE : DESCRIPTION ET ETABLISSEMENT DES ÉTATS FINANCIERS ....................... 835.0 Notions préliminaires ............................................................... 835.1 Description des états financiers du Système Normal ............... 885.2 Démarche à suivre pour établir les états financiers du Système Normal ........................................................................ 93
7
INTRODUCTION
La Comptabilité, dit-on, est l’expression chiffrée des relations entre, d’une part, l’entité et l’extérieur, c'est-à-dire les tiers, et entre l’entité et elle-même, de l’autre. Ces relations sont traduites par des opérations dont les unes se produisent couramment et sont enregistrées quotidiennement dans le livre-journal, le grand- livre et la balance : ce sont desopérations courantes, et les autres, enfin d’exercice, et enregistrées en ce moment seulement, et ce, dans les mêmes documents ; elles sont appeléesopérations de fin d’exercice. Le souhait de toute entité est d’avoir une image fidèle de son patrimoine. Pour atteindre cet objectif, l’entité procède à des travaux en fin d’exercice, après l’enregistrement des opérations courantes.En effet, la balance ayant servi à l’enregistrement des opérations courantes et qui est appelée (balance avant inventaire) présente des lacunes et insuffisances telles que : -Les soldes des comptes de stocks représentent des existants au début de l’exercice, -La non prise en compte de la dépréciation subie par certains éléments d’actif, tels que : les immobilisations, les stocks, les créances, les emprunts, etc. ; -La non prise en compte des éléments d’actif détruits, volés, cédés… -Le non enregistrement, faute de pièces justificatives, au cours de l’exercice, de certains produits et charges, bien que se rapportant à l’exercice qui s’achève ; ce sont des produits à recevoir et charges à payer ; -L’enregistrement au cours de l’exercice qui s’achève des produits et des charges ne le concernant pas ; ce sont des produits et charges comptabilisés d’avance. -etc., Il convient alors, dans le but de présenter une image fidèle de l’entité, de combler ces lacunes et insuffisances de la balance avant inventaire pour compléter les écritures passées au cours de l’exercice.
9
Ces lacunes et insuffisances ne sont comblées par l’entité qu’en fin d’exercice en procédant à des travaux appelés Travaux de fin d’exercice. La question qui se pose est de savoir comment l’entité procède-t-elle à ces travaux ? C’est à cette question que répond cet ouvrage. En effet, les travaux de fin d’exercice tels qu’enseignés en classes ne permettent aux étudiants que de passer des écritures, sans pour autant savoir les différentes étapes, les différents actes administratifs et les différentes pièces justificatives qui sous- tendent ces écritures. Quant aux praticiens, s’ils ont la facilité de procéder à ces travaux, il leur arrive parfois de négliger certains actes administratifs, certaines étapes, certaines pièces justificatives qui sous-tendent les écritures de fin d’exercice ; si bien que les écritures sont correctement passées, mais souffrent cependant de certaines de ces irrégularités. La situation ainsi dégagée ne reflète pas l’image fidèle de l’entité. Cet ouvrage répond à cette question non seulement en : décrivant les différentes étapes d’exécution des travaux de fin d’exercice, en mettant en exergue les différents actes administratifs utilisés, les différentes pièces justificatives sous-tendant les écritures, mais aussi à travers des exercices proposés et corrigés chaque fois que nécessaires. ère Sans pour autant remettre en cause la 1 édition parue en 2014, cette nouvelle édition prend en compte les changements opérés par le SYSCOHADA REVISE ; il s’agit : - de la classification des principes comptables en conventions, hypothèses ou postulats ; - du traitement des charges immobilisées à compter du 10/01/2018 ; - des états financiers : structures, et systèmes retenus pour leur présentation, (système normal et système minimal de trésorerie) leur modèle de présentation, les notes annexes, etc…. Par ailleurs, les dates de mise en valeur de ce nouveau référentiel sont : er 1 janvier 2018 pour les comptes personnels ou sociaux des entités er 1 janvier 2019 pour les comptes consolidés. Sans pour autant avoir la prétention d’être parfait, dans le souci de répondre à cet objectif, cet ouvrage est structuré de la manière suivante :
10