La communication de crise au port autonome d'Abidjan

-

Français
238 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

La communication de crise au port autonome d'Abidjan est un cas exemplaire et d'actualité. Il cadre avec la réalité ivoirienne et africaine. D'abord, ce cas permet d'établir le descriptif des différents systèmes de crise de communication interne et externe. Ensuite, il enseigne l'importance et l'utilité de la fonction communication dans tout espace à tout moment. Enfin, il permet de comprendre que la crise est un moment charnière pour l'entreprise.

Découvrez toute la collection Harmattan Côte d'Ivoire en cliquant ici !

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 juin 2013
Nombre de lectures 248
EAN13 9782296538481
Langue Français
Poids de l'ouvrage 2 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0005€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Les crises intra-organisationnelles et supra-organisationnelles sont des périodes critiques pour le développement et la survie de toute organisation. Pour contrer les impacts néfastes des crises et autres conits, et les utiliser au proît de l’entreprise, la communication de crise devient primordiale. Celle-ci est un ensemble de stratégies, modes et méthodes d’information et de communication, utilisé par un groupe pour annihiler les effets négatifs d’une situation de crise (difîcile) et généralement décisive. La communication de crise au Port autonome d’Abidjan est un cas exemplaire et d’actualité. Il cadre parfaitement avec la réalité ivoirienne et africaine. D’abord, ce cas permet d’établir le descriptif des différents systèmes de crise de communication interne et externe. Ensuite, il enseigne l’importance et l’utilité de la fonction communication dans tout espace et à tout moment. Enîn, il permet de comprendre que la crise est un moment charnière : oul’entreprise renforce sa légitimité dans une bonne communication ; ou elle sombre dans son incapacité à gérer les messages essentiels. Pour corriger ses dysfonctionnements, l’entreprise doit reprendre et interpréter les mots, les gestes, les informations et surtout les décisions dans une logique d’acteurs le plus souvent contradictoire, voire conictuelle. C’est pourquoi, dans un ordre prescriptif, le cas du port d’Abidjan ouvre des perspectives de management efîcace où la fonction communication est au centre de tous les enjeux de l’organisation. Il présente donc des stratégies de développement de l’organisation par une approche systémique dynamique de communication et de management en constante veille.
Kacou GOAenseignant-chercheur au Cercom est - UFR Information, communication et arts de l’université FHB Abidjan-Cocody. goakacou@yahoo.com
24 € ISBN: 978-2-336-29310-3
Kacou GOA
L A COM MU N IC AT ION DE CR ISE AU PORT AU TONOM E D’A BI DJA N
LA COMMUNICATION DE CRISE AU PORT AUTONOME D’ABIDJAN
© L’Harmattan, 2013 5-7, rue de l’École-polytechnique ; 75005 Paris http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-336-29310-3 EAN : 9782336293103
Kacou GOA
LA COMMUNICATION DE CRISE AU PORT AUTONOME D’ABIDJAN
Préface du professeur Yahaya DIABI
DEDICACE
A mon Père, Feu GOA Pierre-Claver ; et A ma Mère, Feue ASSRE Germaine
REMERCIEMENTS La rédaction et la réalisation de ce travail d’étude et de recherches en Sciences de l’information et de la communication, ont eu la collaboration, les conseils, les aides matérielles et financières de bonnes volontés. Dans cette optique, j’adresse mes sincères remerciements au Professeur Yahaya DIABI, Professeur titulaire des Sciences de l’information et de la communication. Etant sous sa direction scientifique, cet éminent professeur des universités a consolidé et enrichi mes recherches par ses conseils, ses critiques et sa parfaite collaboration. Je lui dis ainsi merci pour toute l’attention particulière et la disponibilité qu’il m’a accordée à cet effet. J’exprime aussi ma gratitude à tous les enseignants de l’UFR Information, Communication et Arts (UFRICA) de l’Université de Cocody-Abidjan. Il s’agit spécifiquement du Professeur Alain CISSOKO, de feu Professeur Jules SEMITI, du Professeur Paul N’DA, du Professeur Raoul Germain BLE et du Professeur Auguste AGHI. Je remercie aussi les enseignants de l’UFR Communication, Milieu et Société (CMS) de l’Université de Bouaké. Tous ces Maîtres ont contribué à ma formation dans l’étude des Sciences de l’information et de la communication par leurs riches enseignements et sages conseils. Je suis, de même, reconnaissant à la direction générale du Port autonome d’Abidjan (PAA) pour m’avoir accepté dans cette entreprise afin d’y effectuer mes recherches. Dans cette veine, je pense à tous les responsables du PAA et autres autorités de la Communauté portuaire d’Abidjan (CPA). Mes remerciements vont, enfin, à l’endroit de ma famille, de toutes les autres personnes et âmes généreuses. Il s’agit spécialement de l’Abbé Maurice GOA IBO et autres personnes, qui ont, d’une manière ou d’une autre, contribué à la réalisation de cet ouvrage.