Pratique des prédalles suspendues selon le système LPPVE - Selon les recommandations professionnelles

-

Livres
114 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Les planchers intermédiaires de bâtiments (habitations, bureaux, hôpitaux, industriels, etc.) sont en grande partie réalisés à partir de planchers composites de prédalles en béton armé ou en béton précontraint. Toutefois, pour que ce type de liaison soit solide et pérenne, des dispositions précises doivent être prises en compte : respecter les exigences de la norme NF EN 1992-1-1 et de son annexe nationale française ainsi que de la NF EN 13747+A2 et des nouvelles recommandations professionnelles (2016). Ce livre, unique en son genre, traite en pratique et en détail de la résolution des problèmes de prédalles suspendues. Il contient un rappel des connaissances nécessaires à leur conception et à leur calcul, et des exercices d’application corrigés selon les règles professionnelles d’octobre 2016 des prédalles suspendues. Ce manuel est destiné aux techniciens, ingénieurs ou projeteurs, et aux étudiants dans le génie civil et bâtiment. Il intéresse aussi les fabricants de prédalles (ingénieurs et autres techniciens).

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 janvier 2018
Nombre de visites sur la page 12
EAN13 9782128004641
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page  €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème

Saïd Nasri
Pratique deS
prédalles suspendues
selon le système LPPVe
Selon leS recommandationS profeSSionnelleSPRATIQUE DES
prédalles suspendues
selon le système LPPVE
SELON LES RECOMMANDATIONS PROFESSIONNELLES3
Saïd Nasri
PRATIQUE DES
prédalles suspendues
selon le système LPPVE
SELON LES RECOMMANDATIONS PROFESSIONNELLESSaïd Nasri, ingénieur indépendant, propose ses services dans le calcul et dans
la vérification des structures en béton armé et en béton précontraint. Il a exercé
pendant 10 ans dans des bureaux d’études et d’ingénierie, en tant qu’ingénieur
d’études en béton armé. Il a réalisé et commercialisé des logiciels de calcul en
béton armé (semelles sur pieux – un à quatre pieux – avec ou sans moments de
flexion), console courte (chargement linéaire et concentré) et dallage (charge
uniforme, charge concentrée ou mobile). Il a également travaillé pendant plus
de 10 ans dans le bureau de contrôle Bureau Veritas.
© AFNOR 2018
Couverture, secrétariat d’édition et mise en pages : Axelle Felgine Lallement
ISBN 978-2-12-465596-0
Toute reproduction ou représentation intégrale ou partielle, par quelque procédé
que ce soit, des pages publiées dans le présent ouvrage, faite sans l’autorisation
de l’éditeur est illicite et constitue une contrefaçon. Seules sont autorisées, d’une
part, les reproductions strictement réservées à l’usage privé du copiste et non
destinées à une utilisation collective et, d’autre part, les analyses et courtes
citations justifiées par le caractère scientifique ou d’information de l’œuvre dans
erlaquelle elles sont incorporées (loi du 1 juillet 1992, art. L 122-4 et L 122-5, et
Code pénal, art. 425).
AFNOR – 11, rue Francis de Pressensé, 93571 La Plaine Saint-Denis Cedex
Tél. : + 33 (0) 1 41 62 80 00 – www.afnor.org/editionsSommaire
AVANT-PROPOS 7
1 INTRODUCTION 9
1.1 Prédalle suspendue sans le système LPPVE ...........................................................................11
1.2 Préendue avec le système LPPVE (sans la représentation
des armatures) ...........................................................................................................................................11
1.3 Représentation de l’engravure et de la boîte d’attente dans le support LPPVE.....12
1.4 Prédalle suspendue avec le système LPPVE
(avec représentation des armatures) ............................................................................................. 12
2 NOTATIONETSYMBOLES UTILISÉS (EC 2 – NF EN 13747+A2) 15
3 FIXONS LES LIMITES 25
4 PRÉSENTATION GÉNÉRALE D’UNE PRÉDALLE SUSPENDUE 27
4.1 Façonnage des suspentes ................................................................................................................. 27
4.2 Fonctionnement d'une suspente de béton armé ...............................................................30
5 FONCTIONNEMENT D’UNE PRÉDALLE SUSPENDUE 31
5.1 Fonctionnement de type bielle ....................................................................................................... 31
5.2 Fe console courte ................................................................................ 33
5.3 Fonctionnement avec armature d’effort tranchant ........................................................ 34
5.4 La stabilité du prisme d’appui est assurée ............................................................................. 37
5.5 Espace interdit aux réservations si les suspentes sont en forme
de cadres fermés .....................................................................................................................................................38
5.6 Espace interdit aux réservations si les suspentes sont en forme de U ................ 39
5.7 Dimensionnement d’une suspente .............................................................................................40
5.8 Détermination des attentes dans le support .......................................................................41
6 FONCTIONNEMENT DE LA LIAISON DANS LES SURFACES DE REPRISE 437 POSITIONNEMENT ET APPELLATION DES DIFFÉRENTS ÉLÉMENTS
DE LA DALLE COMPOSITE 49
7.1 Application des prédalles suspendues dans les régions sismiques ........................51
7.2 Cisaillement résistant en partie courante du plancher ................................................. 52
7.3 Cisaillement résistant dans le béton coulé sur place ...................................................... 52
7.4 Cisaillement résistant à la surface de reprise ....................................................................... 54
8 EXEMPLES D’APPLICATION 57
8.1 Prédalles sans armatures de liaison ........................................................................................... 58
8.2 Prédalles avec armatures de liaison 84
9 POUR ALLER PLUS LOIN 95
9.1 Mur de soutènement à base de prémurs ................................................................................ 95
9.2 Vérifcation de la stabilité du mur de soutènement ............................................................... 97
BIBLIOGRAPHIE 109Avant-propos
Après avoir passé plus de 10 ans chez Bureau Veritas, bureau de contrôle où
je m’occupais essentiellement du contrôle des ouvrages en béton armé, j’ai pu
constater que certains bureaux d’études techniques de béton armé présentaient
des lacunes dans le domaine du calcul des prédalles en général, et des prédalles
suspendues en particulier.
Aujourd’hui, en souvenir des années passées en tant que contrôleur technique,
j’ai réalisé le présent ouvrage afin de rendre la tâche de calcul moins ardue. Nous
donnons quelques exemples d’études des prédalles suspendues et d’un mur de
soutènement à base de prémur, exemples entièrement corrigés suivant la norme
NF EN 1992-1-1 et son annexe nationale NF EN 13747+A2, et conformes aux
nouvelles recommandations professionnelles publiées en octobre 2016. De
même, les réponses en situation sismique sont conformes à la norme NF EN
1998-1 et à son annexe nationale.
Je remercie Pierre-Éric Thévenin, Jean-Marie Paillé et Jean-Paul Py.
Ce livre est destiné aux étudiants en génie civil et bâtiment, aux techniciens et
aux ingénieurs d’études, ainsi qu’aux entreprises de gros œuvre en béton armé.
Je dédie ce livre à ma fille Yasmine.
Aussi loin que l’on puisse aller, on peut toujours aller plus loin.E
R
T
I
1
Introducton
Les planchers intermédiaires de bâtiments (habitations, bureaux, hôpitaux,
industriels, etc.) sont en grande partie réalisés à partir de planchers composites
de prédalles en béton armé ou en béton précontraint.
Les prédalles en béton armé ou en béton précontraint sont utilisées comme
coffrage perdu pour le béton coulé sur place qui, après durcissement, forme une
dalle composite avec la prédalle.
Il arrive souvent que le niveau d’arrêt de coulage des éléments porteurs (voiles,
poutres) se situe au-dessus de la sous-face du plancher. Les prédalles conçues
pour ces planchers ne comportent pas d’armatures longitudinales dépassant
des abouts, mais sont munies de suspentes et s’appuient sur leur support par
l’intermédiaire des boîtes d’attentes. Ces prédalles sont dites « suspendues ».
Toutefois, pour que ce type de liaison soit efficace et pérenne, on doit absolument
prendre en compte certaines dispositions précises et être conforme à la norme
NF EN 1992-1-1 et à son annexe nationale française, ainsi qu’à NF EN 13747+A2
et aux nouvelles recommandations professionnelles (2016).
Les nouvelles recommandations professionnelles (octobre 2016) ont introduit
les prédalles suspendues dans les constructions en zones sismiques. Aussi, nous
en avons tenu compte et rappelons que les abouts de ces prédalles sont à justifier
conformément à NF EN 1998-1 et à son annexe nationale.
On notera spécialement que dans les dernières recommandations
professionnelles de 2016, ce type de liaison (prédalles suspendues) est
amélioré. Aujourd’hui, moyennant l’utilisation de la nouvelle technique (LPPVE)
P
A
H
CPratque des prédalles suspendues selon le système LPPVE 10
et certaines vérifications, on peut utiliser les prédalles pour construire aussi
dans les zones sismiques.
Les nouvelles prescriptions techniques (2016) recommandent d’insérer une
engravure dans le long du support (voile) pour la liaison du plancher à prédalles
suspendues. Les prédalles suspendues prennent appui (fictif) sur ce mur dans
cette engravure.
Cet appui n’est qu’apparent puisque la prédalle ne se pose dans l’engravure
que sur près d’1 cm de profondeur, et la liaison se fait par l’intermédiaire des
suspentes dans la prédalle et des attentes dans le support.
Ce procédé est appelé LPPVE (Liaison plancher à prédalles et voiles avec
engravure). Ces nouvelles prescriptions techniques précisent aussi les étapes
(calcul, dispositions et autres) dans le cas d’ouvrages réalisés en situation
sismique et non sismique.
Suivant l’ordre de pose de la banche intérieure par rapport à la pose de la banche
extérieure, on peut être amené à faire quelques vérifications. Toutefois, dans la
suite du document, nous ne considérons que le cas où la banche intérieure est
posée en premier.
Les différents types de planchers concernés sont ceux des dalles composites
pleines faites de prédalles en béton armé ou en béton précontraint dont :
50 mm ≤ l’épaisseur ≤ (l’épaisseur de la dalle) / 2
Les liaisons appui / prédalles suspendues ne peuvent reprendre que le moment
sur appui isostatique : M = 0,15 * M , sauf si dispositions et études spéciales appui t
du nœud.