//img.uscri.be/pth/3f851e0f769832aebbc8e86d9c6e97bc28a783d0
La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
Télécharger Lire

Production communautaire : crowdfunding / crowdsourcing

13 pages

Production communautaire : crowdfunding / crowdsourcing

Publié par :
Ajouté le : 10 juillet 2013
Lecture(s) : 76
Signaler un abus
them eco
roduction communautaire : crodundin / crodsourcin
ources ’ntreprise - roupe xpress xpansion e ouvel économiste he d’entreprise maaine iotech Ino  ommes et commerce ourrier cadres Trends tratéies e ilm rançais cran total  es ivres edo ntreprendre -commerce - e maaine es clés de la presse : le mensuel Innovation et industrie tratéie Internet neux es chos ots-clés: production communautaire crodundin crodsourcin financement participati financement d’en -treprise financement de proet externalisation open innovation financement alternati financement par la oule externalisation ouverte
them eco estunserviceproposéparlasociétéIndexpresse-Tel:04-76-9-0--themecoindexpresser
them eco r  
/13 anvier 013
roduction communautaire : crodundin / crodsourcin
ans ce dossier
rodundin le financement de proet se ait alternati et participati ’entertainment 1er terrain de eu du crodundin  aor ompan : le pionnier ouscule les codes et ait des émules rodsourcin cap sur l’open innovation
rodundin / crodsourcin uand l’union ait la orce
n 013 en rance comme dans le reste du monde l’économie collaorative est un marché promis à un el avenir rêts financiers entre particuliers échanes de iens et de services location de produits plu -tôt u’achat de nouveaux modèles économiues émerent et se ont une véritale place en misant sur des valeurs unanimes de partae de convivialité et de lien social i l’on aoute à cela une dose d’Internet les possiilités ne se limitent plus à un nomre restreint d’initiés mais s’étendent à une lare masse d’individus prêts à se montrer solidaires pour mener à ien un proet commun e crodundin financement de proet et/ou d’entreprise et le crodsourcin sorte d’externalisation ouverte sont les premières maniestations taniles et appliuées au monde de l’entreprise avec une marue de ariue commune : le «aire ensemle»  Il  a ort à parier ue ce ne seront pas les dernières
them eco estunserviceproposéparlasociétéIndexpresse-Tel:04-76-9-0--themecoindexpresser
them eco r  3/13 anvier 013
roduction communautaire : crodundin / crodsourcin
alrtoerndatuin edti npart ilcei pantaincement de proet se ait  noter esentrepreneursousculentnos manièresdeconsommer éveloppement de l’économie collaorative à travers le monde ui s’étend à tous les secteurs d’activité avec un oecti : retisser le lien social et retrouver du sens à la consommation es entreprises multiplient les idées pour aire du partae une nouvelle manière de consommer ouchsurfin crodundin colunchin coorin Tous ces nouveaux modèles économiues innovants sont mis en avant par des start-up dnamiues et visionnaires xplications uelues données chiffrées  ommes et commerce n° 349 uin - uillet 01 pp 14-1  p
esoin darent  emande aux internautes ’ntreprise - roupe xpress xpansion n° 31 uin 01 pp 6-64 3 p éveloppement mondial en 01 des sites de financement participati ou crodundin et élarissement des «proets» financés éuté avec le financement de chanteurs la méthode finance auourd’hui des proets culturels des entreprises ou permet éalement le prêt entre particuliers xplications avec des exemples en rance et aux tats-nis oom sur deux sites rançais : rêt d’nion permet le prêt entre particuliers  naxao finance les eunes entreprises uelues données uridiues sur le prêt entre particuliers en rance econceptdecrodundinapital-risue0  ril e ouvel économiste n° 160 1 - 1 avril 01 pp 1-  p clairae en avril 01 sur l’enouement des entrepreneurs du monde entier pour le «crodundin» ou financement communautaire alors ue la recherche de onds propres pour les dirieants de eunes entreprises en phase d’amorçae est de plus en plus périlleuse ia une plateorme Internet des particuliers ont la possiilité d’investir dans des start-ups dont ils peuvent ensuite suivre l’évolution n phénomène ui demeure encore marinal en rance mais ui pourrait prendre de l’ampleur si la léislation évolue comme aux tats-nis es détails avec commentaires de proessionnels eu de chiffres rodundinlalevéedeondsenmode0  laé de he d’entreprise maaine n° 67 avril 01 pp 6-63  p ssor en 01 du crodundin ou financement participati pour aider les entrepreneurs lors de la création de leur entreprise alors ue anues et capital-risue investissent peu au démarrae e crodundin et le crodlendin permettent de lever des onds ou d’emprunter de l’arent usu’à 1 00 000 euros auprès de particuliers via Internet xplications re témoinae de l’entreprise oomeo : «lever de l’arent auprès de particuliers a permis de nous aire connaître » eu de chiffres
tart-up vise le crodundin I lise iotech Ino n° 47 1 évrier Babyloan veut populariser le microcrédit solidaire 01 pp 4-  p r 01 sur l’en o des Lancement, en octobre 2012, par le site internet e point en évrie  uement de crowdfunding ou nancement communautaire Baby-sotua rt-nuapn cinetmerennat tipoanra lleas  poouuler  le n«ec raoppdroucnhdei nu»i  loan (propriété de lentreprise française ABC Mi-crofinance), d une opération médiatique destinée à rpéesremaet àd e dceos ntpaecrts oanmniess  oarmdiilnleaire sd iinnvteesrtnira udtaenss promouvoir le financement de microprojets en France ux et dans le monde auprès du grand public. Avec 15 000 une petite entreprise et de financer ainsi des membre prêteurs dans 11 pays et 3 millions d euros de prêts cumulés, Babyloan se classe à la 2ème position proets e phénomène a démarré aux tats-nis et mondiale derrière Kiva. Afin de renforcer son action, esnt aeuls oculradsshiuiu eesn  paess sde édtaei lss aaou uttrearv earusx  duu rsientoesusr  le site réalise un important travail de lobbying au-près des entreprises ainsi que des «défis solidaires» d’expérience de la société iopharmaceutiue pour mobiliser des salariés sur des opérations de toulousaine ntaio as de chiffres collecte, et souhaite créer un grand rendez-vous mé-diatique façon Téléthon pour conquérir un plus large public. Détails. Quelques données chiffrées. FLAMAND (Philippe), L Entreprise - Groupe Express Expan-sion, n° 310, avril 2012, p 18. (1) p. them eco estunserviceproposéparlasociétéIndexpresse-Tel:04-76-9-0--themecoindexpresser them eco r  4/13 anvier 013
them eco estunserviceproposéparlasociétéIndexpresse-Tel:04-76-9-0--themecoindexpresser them eco r  
/13 anvier 013
oom oveone e point en 01 sur le «ove mone» ou prêt d’arent entre proches une méthode de financement et d’investissement ui ne répond pas aux critères haituels des investisseurs proessionnels e principe à l’avantae de permettre aux porteurs de proet de trouver les premiers onds indispensales à la validation de leur idée et de leur éauche de usiness plan ais les investisseurs n’en sont pas moins intéressés es espérances de ains ne sont pas leurs premières motivations mais ils tiennent à suivre avec attention le cheminement de ceux u’ils financent avant ue les investisseurs institutionnels ne viennent prendre le relais e principe évolue des incitations fiscales encouraeant ce tpe de démarche depuis 003 et le «crodundin» techniue permettant multiplier le nomre d’investisseurs étant en plein développement râce au e xplications et détails uelues données chiffrées I ranc e ouvel économiste n° 1636 1er - 7 novemre 01 pp 17-19 3 p
roduction communautaire : crodundin / crodsourcin
irstco m se lance sur lLee  cfrinéannecaeu mdeu n«t cpraorwtidcfiupnatdiif,n g2»ème génération. Myfmpany.co Développement, en 2012, en Belgique, d une nouvelle génération de finan-cement participatif, avec le lancement des entreprises MyFirstCompany. com et Mymicroinvest.com, dont le rôle est de permettre le nancement d entreprise en création par des internautes. Si MyFirstCompany s en tient à des financements relativement peu élevés (investissement max de 1000 euros, et financement max de 100 000 euros), Mymicroinvest a opté pour des investissements plus importants et investira elle-même dans les projets. Détails sur le modèle économique de chacune des entreprises. Quelques données chiffrées. VAN VYVE (Camille), Trends, n° 10, 8 mars 2012, pp 96-97. (2) p.
e ouvel économiste n° 197 6 anvier 01 pp 69-70  p écrptae déut 01 du recul en rance du capital risue et des sources de financement alternati ui s’oranisent en réponse à la désaffection du private euit e capital-risue né en retard en urope et en rance par rapport aux tats-nis a considéralement chané de dimension au cours des 0 dernières années représentant une cinuantaine de sociétés actives en rance i leurs investissements ont proressé de 1 au premier semestre 011 les levées de onds uant a elles ont ploné de presue 70 e nouveaux acteurs émerent alors : les super-anels entrepreneurs à succès investissant une partie de leurs finances personnelles et le crodundin méthode de financement participati ouverte à tous Ils restent touteois cantonnés au secteur de l’Internet es détails uelues données chiffrées vis d’expert oom sur le inancement participatiourrier cadres n° 3 uillet - août 011 pp -7 3 p  oint à l’été 011 sur le financement participati un nouveau dispositi d’aide à la création d’entreprise initié en rance par le site riendslear e principe  : l’entrepreneur dépose son proet sur le site et les internautes investissent selon sa pertinence son oriinalité et ses chances de réussite es onds récoltés représenteront ainsi le financement de départ de l’entreprise et permettront au porteur de proet de séduire les anues plus acilement es détails ncadré : uelues clés pour convaincre votre anuier as de chiffres inancement participati sur le e : des onds pour les start-up I apucine ’ntreprise - roupe xpress xpansion n° 9 mai 010 pp 74-7  p oint en mai 010 sur le mouvement de financement communautaire aptisé crodundin né au cours des derniers mois avec l’essor de sites Internet participatis permettant ainsi aux internautes rançais de cofinancer des oeuvres culturelles avec un retour sur investissement en cas de succès pparu dans le domaine de la musiue le concept s’est étendu à la production audiovisuelle et ane désormais le financement en amorçae des start-up avec l’apparition de sites servant d’intermédiaires entre les entrepreneurs et les internautes-investisseurs es derniers énéficient en échane d’avantaes fiscaux xplications et présentation des principaux acteurs aant investi le crodundin as de chiffres
crols dindunrè e nerted susans-esinus sleena repursisseevts-snienrupeer
roduction communautaire : crodundin / crodsourcin
’entertainment 1er terrain de eu du crodundin
esansoranisateursdeconcertscom I  arc tratéies n° 1700  novemre 01 p 6 1 p ssor en rance du modèle du crodsourcin cofinancement d’un proet par les internautes pour l’oranisation de concerts après le succès de la production de disues à l’imae du site  aor ompan xemple d’une expérience à succès : le concert tenu en évrier 01 au aaret auvae à aris par es atals picards  l’heure où le remplissae des salles inuiète l’industrie musicale les concerts participatis pourraient être un antidote aux prises de risues es concerts ui ne trouvent pas leur pulic n’auraient pas lieu et à l’inverse ceux ui se déroulent accueilleraient des spectateurs motivés xplications as de chiffres essitesdeinancementducinéma:unnouveleldorado IT arole e ilm rançais n° 34 6 anvier 01 pp 14-1  p écrptae en anvier 01 du onctionnement des sites de financement du cinéma en rance dont le principe consiste à proposer aux internautes de participer financièrement à la production d’un film our les producteurs et distriuteurs ils représentent un ormidale outil de promotion voir de financement complémentaire de leurs films et permettent d’aumenter leur trésorerie les internautes étant paés plusieurs mois après leur mise uourd’hui uelues sites seulement se partaent ce marché en devenir : eopleorcinema ui travaille avec des distriuteurs rançais sur des films rands pulic  Touscoprod et sa démarche communautaire de financement participati  ovies-nelscom et sa loiue d’investissement  ourmaorstudio et earproducteurs our ue ce dispositi puisse convenir aux deux parties il convient d’impliuer l’internaute dans le proet xplications et détails sur le retour sur investissement de films aant énéficié de ce sstème ncadré : présentation des sites participatis du cinéma en rance uelues données chiffrées  rodundinmoded’emploi cran total n° 71 6 octore -  novemre 011 p 1 1 p umière en octore 011 sur le crodundin orme de financement des films d’animation par des communautés Internet et réseaux sociaux à l’occasion de l’édition 011 du artoon eature de unich e principe de financement de proet ui sollicite un rand nomre d’individus pour des petits investissements ui cumulés permettent de financer un proet ui aurait eu des difficultés à recevoir un financement traditionnel n’est pas réservé uniuement à la production audiovisuelle ode d’emploi : lancer un appel sur le net pour collaorer à un film avec pour oecti de constituer une communauté de ans  détailler le proet sur les réseaux sociaux et lui créer une pae e dédiée  proposer un paiement en line pour collecter les dons avec une échelle de dons accolée à un sstème de récompense xplications es limites du sstème : procédure adaptée aux proets de petite taille  manue de transparence uant à l’utilisation des onds récoltés uelues données chiffrées sur des proets aant ait appel au crodundin
them eco estunserviceproposéparlasociétéIndexpresse-Tel:04-76-9-0--themecoindexpresser
them eco r  
6/13 anvier 013
roduction communautaire : crodundin / crodsourcin
st-ce inancièrement intéressant de ouer les producteurs en line T hristophe Trends n° 44 3 novemre 011 pp 66-6 3 p clairae en novemre 011 sur le concept du crodundin avec trois exemples eles de sites e visant ce mode de financement participati pour des produits culturels ’idée : se tourner vers les Internautes pour otenir les moens financiers de lancer un disue une  un livre ou même une start-up avec l’avantae pour le sureur de s’impliuer dans un proet et de récupérer sa mise oom sur amusic secteur de la musiue andae  onicnel musiue récisions sur leur marché spécificités modèle de rémunération résultats artistiues et financiers et sur leur premier ilan plutôt positi pour les artistes mais mitié pour les producteurs onnées chiffrées Internetnouvellepompeàricdel’entertainment  atima  nne-alérie  es n° 1033 9 novemre 009 pp -9  p e point en novemre 009 après le succès de la maison de disue rançaise  aor ompan ui ait appel aux dons des internautes pour financer ses artistes sur la multiplication des initiatives de crodundin dont le principe est de aire appel aux internautes pour financer des proets adaptées du concept de crodsourcin ui aisait appel aux talents des internautes pour créer des produits étails sur le onctionnement de  aor ompan et sur les sites ui se sont développés sur le même concept dans des secteurs différents cinéma eux de cartes etc uelues données chiffrées
Europacorp et Orange se lancent dans le participatif Zoom sur le lancement conjoint, en 2010, par le principal studio de pro-duction cinématographique français EuropaCorp et le leader français des télécommunications Orange, du site Internet participatif Weareproduc-teurs.com. Le site a pour objet de proposer aux internautes de participer au financement d un projet de film, mais sous un modèle différent que ce-lui proposé par les sites de financement participatif déjà sur le marché comme Mymajorcompagy ou Peopleforcinema. Dans le cas de Weareproducteurs. com, les internautes sont impliqués dans toutes les étapes de création du projet, du choix du script à la sortie en salle. Explications. Peu de chiffres. Zoom sur le lancement conjoint, en 2010, par le principal studio de production cinématographique français EuropaCorp et le leader français des télécommunications Orange, du site Internet participatif Weareproducteurs.com. Le site a pour objet de proposer aux internautes de participer au financement d un projet de film, mais sous un modèle diffé-rent que celui proposé par les sites de financement participatif déjà sur le marché comme Mymajorcompagy ou Peopleforcinema. Dans le cas de Weare-producteurs.com, les internautes sont impliqués dans toutes les étapes de création du projet, du choix du script à la sortie en salle. Explications. Peu de chiffres. BONVOISIN (Florence), Ecran total, n° 806, 2 - 8 juin 2010, p 14. (1) p.
them eco estunserviceproposéparlasociétéIndexpresse-Tel:04-76-9-0--themecoindexpresser
them eco r  7/13 anvier 013
 service proposép ral  aosicté é/se31nu theme - tndexcoiesrpserrexpdeInel Te-ss-67-40 :-0-9
ait  deas oér muolemspan : le pionnier ouscule les codes et erènedes«édinautes»  noter T nne-aure ivres edo n° 4 4 novemre 011 p 46 1 p oint rapide en novemre 011 sur le partenariat entre la société rançaise spécialisée dans la production musicale communautaire  aor ompan et le roupe d’édition rançais édia-articipations pour une déclinaison du concept anouvelledémocratiedela de  en  ui prend le nom de   ne structure ui devrait permettre mode la pulication de 1 titres par an à condition ue les moens reuis entre 10 000 et  000 euros soient rassemlés par les internautes étails eu de chiffres umière en évrier 011 sur l’essor de la mode participative en rance inspirée e usiness Internet na amais été si ort des concepts de productions musicales ntreprendre n° 4 octore 011 pp 70-7 74 4 p et cinématoraphiues participatives clairae en 011 sur ces sites e rançais ui ont su se développer râce aux des sites tels ue aorompan innovations et nouveaux usaes d’Internet :  aor ompan est devenu en et Touscprod ui ont appel aux moins de uatre ans le 1er lael musical communautaire rançais  les sites d’achat internautes pour choisir et financer roupé ealissime et on-privécom se développent  le site rançais a les tendances de demain n concept propose des meules à prix coûtants  a ourchette et estopolitan propose de ui permet à de eunes talents de réserver un restaurant en line  ssurland compare 4 assurances en line étails se aire connaître tout en évitant les onnées chiffrées invendus puisue seules les pièces  commandées sont ariuées oom sur aorompanécritunnouveauchapitre les trois premiers sites rançais : adam  rançois -commerce - e maaine n° 7 évrier 011 p 6 1 p dition né de l’association de udovic apide présentation du nouveau concept de la société rançaise  aor ampartoumian spécialiste de la ompan  010 de 6 millions d’euros spécialisée dans la production musicale chaussure et prestataire de randes communautaire et ui a lancé en mai 010 la marue et le site Internet  marues avec des proessionnels de aor ompan oos  consistant à aire financer l’édition de livres par la mode et du maretin  arnet de les internautes ne opération menée en partenariat avec l’éditeur rançais  ode créé par ria miti titulaire d’un ditions ui est charé de la pulication et de la distriution des livres es détails mastère de maretin et loueuse de sur le onctionnement du financement et la redistriution des recettes utre point mode  e a de randalle a uestion aordé : le proet de développement international de  uelues données de la pérennité d’un tel modèle chiffrées économiue reste posée car la levée de onds et le retour sur investissement irin adio ressuscite le radio-crochet pour  aor ompanne sont pas mis en avant étails et  enoît  es n° 107  octore 010 p 7 1 p explications as de chiffres rticle court sur le partenariat passé en 010 entre la radio rançaise pop roc I  arc tratéies n° 1619 3 du roupe rançais aardère irin adio et le producteur musical participati rançais  aor ompan pour oraniser un radio-crochet aptisé le Tremplin évrier 011 pp -10 3 p irin adio/ aor ompan ectis : doper la visiilité de artistes de  aor ompan en radio et dans le commerce et renorcer l’audience de irin adio xplications eu de chiffres es es-laels communautaires ont esoin de mûrir TTI ean-arie hallenes n° 196 1 anvier 010 p  1 p e point en anvier 010 sur le modèle économiue des éditeurs musicaux participatis en rance permettant aux maors de devenir coproducteurs d’un artiste n mode de production popularisé par le lael communautaire  aor ompan  râce au succès de son artiste réoire mais ui s’avère raile étails ncadré : la alaxie  aor ompan uelues données chiffrées ait partie du dossier intitulé «es ortunes de la musiue» oir éalement : «es maors écrivent une nouvelle partition» pp 4-7 «a lucrative vie posthume des stars» pp 6-7 them eco
roduction communautaire : crodundin / crodsourcin
them eco r  anvier 013
00 p met er 0 p1sieta tr  sonondemier pre9 °n pes 1 matiase  pmoc na temm uamora
oint sur l’arrivée dans les acs fin septemre 00 de l’alum du premier artiste produit par le lael musical communautaire rançais maorcompan ui permet aux internautes de devenir coproducteurs en misant sur de nouveaux talents uelues détails sur le modèle économiue du lael eu de chiffres ilamusiueestonne  ovann e ouvel économiste n° 1434 9 mai 00 p 14 1 p rticle court sur la création fin 007 et le succès rencontré en 6 mois par le lael musical rançais sur Internet aorompan ondé par uatre eunes producteurs de musiues ichael oldman imon Istolainen evan arsiian et nthon arciano et dont le concept repose sur l’investissement des internautes ui peuvent retirer une partie des énéfices en cas de succès d’un alum étails sur le onctionnement du site et l’activité enreistrée depuis sa création xplications
 noter lipix contre aimelino omparaison en novemre 010 du onctionnement de deux sites rançais aimelinor lancé par ue9 et lipix créé par aernovel destinés à financer la presse en line via les dons des internautes adaptés du modèle ui existe déà dans le secteur de la musiue avec le site aorompan Tandis ue lipix a pour oecti de financer les reelance et onctionne sur une line éditoriale nécessitant de l’investiation aimelinor finance directement les sites ou los et possède une line éditoriale plus lare ien u’axée sur la ualité étails as de chiffres I réor es clés de la presse : le mensuel n° 1 novemre 010 p 4 1 p
MY MAJOR COMPANY (MMC) 498 411 446 R.C.S. PARIS Greffe du Tribunal de Commerce de PARIS Siège social 20 R DU SENTIER 75002 PARIS Chiffres clés au 31/12/2011 Chiffre d affaires : 3 407 338 euros Résultat : -415 906 euros
My Major Company - www.mymajorcompany.com My Major Company est un des pionniers du financement participatif mondial, et aujourd’hui leader du secteur en Europe, par la taille de sa communauté, les montants levés – plus de 12 millions d’euros sur près de 42.000 projets en France, en Allemagne et en Angleterre – et les succès commerciaux engendrés. uourd’hui  aor ompan c’est donc : ne plateorme de financement participati ort de ses expériences et de son statut de pionnier  a décidé d’ouvrir son site à tous les porteurs de proets  usiue  livre mais aussi technoloie eux vidéo patrimoine pho -toraphie cinéma etc tous les proets peuvent s’appuer sur  pour trouver financement et notoriété n lael de musiue n 4 années d’existence le lael  aor ompan a ait émerer de nomreux artistes dont réoire oce onathan et Irma ource : www.mymajorcompany.com
roduction communautaire : crodundin / crodsourcin
them eco estunserviceproposéparlasociétéIndexpresse-Tel:04-76-9-0--themecoindexpresser them eco r  9/13 anvier 013
roduction communautaire : crodundin / crodsourcin
rodsourcin cap sur l’open innovation
 retenir uoiressemleral’entreprisedu utur vis croisés en 011 de ches d’entreprises rançais du secteur des nouvelles technoloies ui présentent leur vision de l’entreprise du utur et de leur rapport avec les nouvelles technoloies ’entreprise du utur sera partout râce aux e sera loalisée et intérera les avancées du e social et intellient ’avenir sera à l’open innovation au crodsourcin es entreprises devront s’adapter aux nouveaux usaes apportés par leurs salariés issus de la énération  xplications as de chiffres TI lvain lasse xport n° 00 septemre 011 pp -7 3 p
e crodsourcin pour résoudre les prolèmes de T ric Innovation et industrie n°  octore 01 pp 0-1  p résentation en octore 01 de la société rançaise pios première plateorme de résolution ouverte de prolématiue de  et d’innovation réée il  a moins de cin ans cette eune entreprise emploie une vintaine de personnes aux profils très variés our son ilan 011 pios clôt son exercice en croissance de 1 xplications eu de chiffres rodsourcin : des richesses à exploiter tratéie Internet n° 16 mai 01 p  1 p énéralisation en 01 du crodsourcin désinant l’art de moiliser la créativité et l’intellience des internautes Ils touchent désormais des domaines différents comme la presse les services de création raphiue l’innovation ou encore la mode vantaeux pour les marues puisu’il permet de diminuer les coûts de la création intellectuelle de créer un lien avec le client ou encore de énérer du trafic il présente cependant uelues inconvénients étails as de chiffres rodsourcin:aitesappelauxinternautespourvoscréa he d’entreprise maaine n° 63 novemre 011 pp 6-63  p résentation fin 011 d’une nouvelle orme d’externalisation en rance : le crodsourcin ne méthode ui consiste à confier une tâche à des internautes et à les mettre en concurrence via un concours on line oo nom de marue sloan e desin carte de visites es oets concernés sont nomreux i la méthode présente des avantaes le choix les économies etc elle comprend éalement des limites comme les répercutions sur les créatis ui souffrent d’une concurrence déloale es précisions vis d’un expert apide témoinae d’une entreprise aant eu recours au crodsourcin : roupe ctive aence événementielle as de chiffres xternalisation ouverte aesse collective e ouvel économiste n° 1 0 octore 011 pp 77-7  p clairae en octore 011 sur le crodsourcin ou externalisation ouverte ui consiste pour une entreprise à aire appel à la «oule» pour enrichir leur recherche et développement  et leurs perspectives d’innovation éveloppement d’une solution techniue nécessitant des compétences asentes en interne meilleure compréhension des esoins et des usaes des clients ou développement voire co-développement de nouveaux produits ou services le crodsourcin ouvre de nouvelles perspectives et aaisse les rontières entre les différents domaines de compétences ou entre les entreprises et leurs clients i la ormule est pleine de promesses elle trouve néanmoins ses limites dans son modèles de  et d’innovation aux contours encore mal définis et où il existe autant de normes et de rèles ue de pratiues xplications et détails ncadré : croundin le financement par la oule as de chiffres InnoCentive, le pionnier «Lancé en 1998, InnoCentive comptait, en 2008, 64 sociétés membres comme Procter & Gamble, Dow AgroSciences ou Colgate-Palmolive, qui ont déposé sur la plate-forme 800 problèmes dans 40 disciplines, notamment la chimie, les sciences de la vie ou les technologies propres. Les solutions, apportées par une communauté internationale de 250000 membres, sont rémunérées de 10000 à 100000 dollars. A ce jour, le montant total des rétributions attribuées est estimé à 7 M$.» Le Nouvel économiste, n° 1585, 20 octobre 2011, pp 77-78. (2) p. them eco estunserviceproposéparlasociétéIndexpresse-Tel:04-76-9-0--themecoindexpresser them eco r  10/13 anvier 013
them eco estunserviceproposéparlasociétéIndexpresse-Tel:04-76-9-0--themecoindexpresser
them eco r  11/13 anvier 013
011 pp 64-66 3 p umière en uillet 011 avec des exemples rançais sur le développement en rance du «crodsourcin» méthode consistant à aire appel aux internautes pour u’ils participent à la création de tendances de produits etc oom sur : ea pionnier rançais de la cocréation participation des memres du site à des ries des appels d’offres pour aire appel à leur créativité  itienside chasseur d’imaes site d’inormation participati ui vend des imaes d’amateurs aux médias rançais et étraner  ississanan mécène en line financement par les internautes de proets artistiues ou culturels uelues données chiffrées :  et effecti des entreprises présentées esouvrièresdelatoile II teano neux es chos n° 67 avril 010 pp 60-61  p e point en avril 010 sur un nouveau modèle ui s’étend dans le monde et en rance sur Internet le «crodsourcin» ui consiste à solliciter la oule des internautes pour délivrer une prestation haituellement ournie par un proessionnel ou par un salarié n nouveau modèle d’oranisation dérivé du e 0 auuel les entreprises sont de plus en plus nomreuses à aire appel dans le champ du maretin et dans celui de l’innovation xplications et détails eu de chiffres e«crodsourcin»dansl’âederaison  nne-ise tratéies n° 1  mars 010 pp -3  p oom en mars 010 sur la multiplication d’opérations de «crodsourcin» traduit littéralement par «approvisionnement par la oule» appelé éalement maretin participati ou cocréation par les marues rançaises et étranères consistant à solliciter la créativité l’intellience et les savoir-aire des internautes pour leur communication ou leurs produits ette pratiue encore controversée car aisant parois appel à des proessionnels sous couvert de maretin participati séduit de plus en plus de marues ui profitent de ces interactions avec les consommateurs pour paraire leur imae Illustration avec des exemples d’opérations récentes menées en rance as de chiffres
Définition Le crowdsourcing (en français, collaboration ou externalisation ou-verte), un des domaines émergents de la gestion des connaissances, est l utilisation de la créativité, de l intelligence et du savoir-faire d un grand nombre de personnes, en sous-traitance, pour réaliser certaines tâches traditionnellement effectuées par un employé ou un entrepreneur. Ceci se fait par un appel ciblé (quand un niveau minimal dexpertise est nécessaire) ou par un appel ouvert à dautres acteurs. Le travail est éventuellement rémunéré. Il peut sagir de simplement externaliser des tâches ne relevant pas du métier fondamental de l entreprise, ou de dé-marches plus innovantes. Source : wikipedia
roduction communautaire : crodundin / crodsourcin
oom ouveau loo : oulie lavis des internautes etour sur le ros u néati sur le e créé en 010 par la marue de vêtements ap et la chaîne de caés tarucs offee deux sociétés américaines en proposant leurs nouveaux loos aux ans eux expériences de «crodsourcin» appel à la créativité de la oule ui ont mal tourné les internautes n’aant pas apprécié les chanements d’identité visuelle e relitin du loo est une décision ui relève uniuement de la responsailité de l’entreprise onvouer des milliers de personnes sur le e est une erreur es détails as de chiffres  tienne ’ntreprise - roupe xpress xpansion n° 9 mars 011 p 0 1 p
omevue suoul de entsIelT io ral entiasé r - esirpertnuoep pxerss pxansion n° 30 liu teloa - tû