Un nouveau souffle pour la qualité - Optiminisez votre système de management qualité

-

Livres
163 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

À bien des égards, la qualité est en crise. Elle cherche un nouveau souffle, une nouvelle dynamique pour retrouver le devant de la scène et redevenir ce qu’elle n’aurait jamais dû cesser d’être : un formidable « booster » de performance pour l’entreprise. Christophe Villalonga, après ce constat, analyse les symptômes qui mettent la qualité en danger et suggère des solutions toniques. En dix points clés, il propose les grands principes d’optimisation de la qualité : - Éliminer les « zones franches » … - Prendre des risques maîtrisés - Détruire les systèmes de management de type « millefeuilles » - Simplifier, tout simplement. - En finir avec le « maternage » - Impliquer « la qualité du bas » - Développer l’agilité - Développer la culture du progrès permanent … - Penser « performance » … - Penser parties intéressées Un livre stimulant et dynamique pour tous les managers, les responsables qualité, les auditeurs, les experts...

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 janvier 2013
Nombre de visites sur la page 20
EAN13 9782128002777
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page  €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
L’auteur Christophe VILLALONGA est directeur associé de la société QUALINOVE, société de conseil, formation et d’audit dans le domaine du Management de la Qualité créée en 1994. Qualinove a pour vocation d’apporter de nouvelles solutions pour que la Qualité soit un vecteur de progrès et non pas un passage obligé dans les organisations. Il est auditeur ICA et auteur d’un ouvrage sur l’audit qualité interne paru chez Dunod.
© AFNOR 2013 Couverture : création AFNOR Éditions – Crédit photo © 2013 Fotolia ISBN 978-2-12-465399-7 Toute reproductIon ou représentatIon Intégrale ou partIelle, par quelque procédé que ce soIt, des pages publIées dans le présent ouvrage, faIte sans l’autorIsatIon de l’édIteur est IllIcIte et constItue une contrefa-çon. Seules sont autorIsées, d’une part, les reproductIons strIctement réservées à l’usage prIvé du copIste et non destInées à une utIlIsatIon collectIve et, d’autre part, les analyses et courtes cItatIons justIiées par er le caractère scIentIique ou d’InformatIon de l’œuvre dans laquelle elles sont Incorporées (loI du 1 juIllet 1992, art. L 122-4 et L 122-5, et Code pénal, art. 425). AFNOR – 11, rue Francis de Pressensé, 93571 La Plaine Saint-Denis Cedex Tél. : + 33 (0) 1 41 62 80 00 – www.afnor.org
Sommaire
Avant propos.......................................................................................... Introduction...........................................................................................
Partie I « Il était une fois la qualité » ..................................................
1 Les années 1980 : l’ère du management participatif… .............. 1.1 La dynamique positive de la qualité ........................................ 1.2 Une démarche qualité vouée à l’échec ? ................................
2 Les années 1990 : l’ère de l’assurance qualité............................. 2.1 La famille « ISO 9000 » : un nouveau modèle d’organisation 2.2 Pour une qualité visible de l’extérieur..................................... 2.3 Un effet « boule de neige »...................................................... 2.4 Des abus ou des dérives constatés sur le terrain...................... 2.5 Un galop d’essai pour certains acteurs .................................... 2.6 Une qualité qui a marqué les esprits........................................
1
1 9
3
15 15 16
21 21 22 23 24 24 25
VI
3
Un nouveau soufe pour la qualité
Les années 2000 : l’ère du management de la qualité ............... 3.1 L’évolution : de l’ère de l’assurance qualité à l’ère du management qualité................................................. 3.2 Priorité au client ...................................................................... 3.3 Priorité au processus................................................................ 3.4 Priorité à la mesure .................................................................. 3.5 Priorité à l’amélioration continue ............................................
Partie II – Les symptômes d’une qualité en danger ..........................
4
5
6
La certiîcation ISO 9001 en quête de séductionsur son marché ................................................................................ 4.1Une certiïcation ISO 9001 de plus en plus concurrencée....... 4.2 Un ralentissement de la demande ............................................ 4.3Une offre qui stagne en matière de certiïcation......................
La norme ISO 9001 : un modèle désormais controversé............ 5.1 Une prise en compte partielle des parties prenantes................ 5.2 À vouloir satisfaire tout le monde, on risque de ne satisfaire personne…............................................................................... 5.3 La recherche de l’efïcacité au détriment de la performance.. 5.4 La qualité à la recherche d’une véritable identité....................
Ce qu’il faut retenir de cette partie ..............................................
Partie III – L’optimisation d’un système de management de la qualité –Les dix principes de l’optimisation.............................
7
Pour optimiser, il faut éliminer les « zones franches »… ............ 7.1 La qualité ne peut se limiter à la pratique de rituels…........... 7.2 La qualité et le territoire de la direction .................................. 7.3 La qualité de moins en moins rattachée à la direction............
2
7
28 29 29 30 31
3
3
37 37 45 48
53 53
55 56 58
6
6
1
3
65 65 66 67
8
9
Pour optimiser, il faut savoir prendre des risques maîtrisés..... 8.1 Zone de conformité « pertinente »........................................... 8.2 Zone de conformité « tolérable ».............................................
Pour optimiser, il faut détruire les systèmes de management de type « millefeuilles »...................................................................
10Pour optimiser, il faut simpliîer, tout simplement...................... 10.1 Dans un environnement complexe, la simplicité est une vertu des organisations performantes .......................... 10.2Tous acteur de la simpliïcation............................................... 10.3 Un état d’esprit Lean ...............................................................
11Pour optimiser, il faut en înir avec le « maternage ».................. 11.1 Ne plus réaliser les activités des autres… ............................... 11.21 « Faire faire » pour gagner en efïcacité…..............................
12 Pour optimiser, il faut impliquer « la qualité du bas » ................ 12.1 Pour une qualité perceptible par le terrain............................... 12.2 Les « oubliés » de la qualité ....................................................
13 Pour optimiser, il faut développer l’agilité… ............................... 13.1 L’agilité, un instinct de survie ................................................. 13.2 La qualité face au rythme du changement ...............................
14 Pour optimiser, il faut développer la culture du progrès permanent........................................................................................ 14.1 L’amélioration continue et le Kaizen....................................... 14.2 La qualité et le principe de précaution ....................................
15 Pour optimiser, il faut penser « performance »........................... 15.1L’efïcacité c’est bien, la performance, c’est mieux !.............. 15.2 Des outils de la performance ..................................................
VII
69 70 71
7
7
5
7
77 78 80
85 85 86
89 89 90
93 93 94
97 97 98
101 101 102
VIII
Un nouveau soufe pour la qualité
16 Pour optimiser, il faut penser « parties intéressées » ................... 16.1 La qualité et les parties intéressées.......................................... 16.2 Plus loin que le client ..............................................................
Partie IV – L’évolution de la fonction qualité ....................................
17 Le responsable qualité d’aujourd’hui….......................................
18 Le responsable qualité : leader ou gestionnaire ? ........................ 18.1 Au début, un leader qui porte le projet .................................... 18.2 Ensuite, un gestionnaire qui réalise des rituels........................
19 Les caractéristiques essentielles d’un responsable qualité.......... 19.1 Les composantes traditionnelles.............................................. 19.2 De nouvelles caractéristiques s’imposent................................
20 Ce qu’il faut retenir de cette partie ...............................................
Le mot de la în...................................................................................... Bibliographie ......................................................................................... Annexe....................................................................................................
21 Évaluation de la maturité d’un système de management de la qualité .....................................................................................
Remerciements ......................................................................................
105 105 106
109
111
113 113 114
117 117 121
127
129 131 133
133
151