Procrastination : 15 minutes magiques pour enfin avancer !

-

Livres
118 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Souvent, on est débordé… mais on perd son temps quand même. On procrastine et on se disperse, faute de savoir par où commencer. On se crée une to-do list longue comme le bras, en ayant des envies et des rêves qu’on laisse de côté.

C’est là qu’avoir une bonne méthode, simple et fiable, peut se révéler salvateur ! Dites adieu à la frustration et à l’insatisfaction avec tous les conseils et les astuces de ce livre, qui vous aide avec humour et bienveillance à (re)devenir maître de votre temps.

S’il vous est déjà arrivé de passer une journée les yeux dans le vague alors que vous aviez un million de choses à faire, de pleurer le dimanche soir en contemplant vos tâches du week-end inachevées ou encore de vouloir vous mettre à la guitare sans jamais passer à l’action, ce livre est fait pour vous !


Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 25 juillet 2019
Nombre de visites sur la page 7
EAN13 9782317022258
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page  €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème

comprendre
changer
agir
P R O C R A S T I N A T I O N
15 MINUTES MAGIQUES
POUR ENFIN AVANCER !
SWANA LEITNER
GWENDOLINE BLOSSE
M A N G OINTRODUCTION
TOUS DÉBORDÉS !
Je suis prête à faire un pari avec vous : interrogez la première personne que vous croiserez dans la rue et demandez-lui si elle aurait
besoin d’avoir plus de temps pour faire tout ce qu’elle a à faire. Elle vous répondra « oui » à tous les coups. Sûr à 100 % !
Le temps semble souvent nous glisser entre les doigts. La plupart des gens sont d’accord pour dire que le temps passe de plus en
plus vite à mesure qu’on avance en âge. « Je ne vois pas le temps passer. » « Je n’ai pas le temps de faire tout ce que j’aimerais. »
« J’ai besoin de plus de temps libre. »
A-t-on réellement besoin de plus de temps ou est-ce plutôt... un problème de choix ? D’organisation ? Est-ce qu’on ne perdrait pas la
majorité des précieuses minutes qui sont à nous, rien qu’à nous, à faire des choses sans intérêt qui repoussent toujours aux calendes
grecques la réalisation de ce qui nous tient à cœur ?
Comment reprendre les rênes de notre vie et en faire quelque chose de beau et de grandiose, pour que véritablement, on puisse dire
« ma vie, mon œuvre », avec une fierté justifiée et une satisfaction méritée ?
Souvent, on est débordé... mais on perd son temps quand même. On procrastine et on se disperse, faute de savoir comment et par
où commencer ! Certains sondages indiquent qu’à peine un quart des gens se disent concernés par la procrastination. Mais quand on en
parle autour de soi, on se rend vite compte que rarissimes sont ceux épargnés !
C’est là qu’avoir une bonne méthode, simple et fiable, peut se révéler magique et salvateur.
"24 % DES GENS AVOUENT ÊTRE
1SUJETS À LA PROCRASTINATION.”
– RICHARD WISEMANUNE SOLUTION MAGIQUE
Il y a un peu plus de deux ans maintenant, j’ai laissé derrière moi quinze ans de
carrière en tant que salariée de diverses institutions et entreprises pour me lancer dans
la double aventure de l’indépendance professionnelle et de la grande liberté de pouvoir
faire tout de ce que je voulais de mes journées.
Ô ivresse de pouvoir disposer de tout son temps... d’être maître de son agenda, de
son organisation... délice de pouvoir décréter à son entourage qu’on ne sortira
désormais plus de chez soi avant midi et de se faire plus que jamais oiseau de nuit,
restant jusqu’aux petites heures du matin devant son écran, l’esprit foisonnant d’idées et
d’élans créatifs passionnés ! Aller au cinéma la journée et travailler le soir en pyjama.
Traîner au lit si on a mal dormi. Se mettre à l’ouvrage n’importe où, n’importe quand, au
gré de son inspiration. Ça fait rêver, non ?
Voilà pour la partie rose.
Son pendant l’est un peu moins : se retrouver tout à coup à pouvoir faire « ce qu’on
veut, quand on veut », comment fait-on, déjà, quand on ne l’a plus fait depuis quinze
ans ? Je me suis retrouvée dans une situation inconnue, en tant qu’adulte. Ce n’était
pas des vacances, certes non, il me fallait travailler pour construire ma nouvelle vie.
Mais il n’était pas question non plus de m’imposer un 9 heures-18 heures militaire, avec
pause déjeuner minutée. Cette période fut donc l’occasion d’expérimentations multiples
en matière d’organisation et de temps.
Ah, le temps ! Le temps qui nous file entre les doigts tels les grains du sablier, tour à
tour si doux qu’on aimerait l’arrêter, si lent qu’on en trépigne sur place ou si rapide qu’on
en reste éberlué.
Je voulais en tirer le maximum, de ce temps chéri enfin retrouvé ! Alors j’ai tout
testé : des plages horaires obligatoires de travail (mais c’était finalement comme
travailler pour un patron). Le free style complet, sans objectifs ni to-do list (bonjour,
impression grandissante d’être apathique et inutile, encore en pyjama à 14 heures !). En
profiter la journée et me mettre à la tâche tard le soir (très agréable mais les matins sont
vite devenus un concept abstrait et regretté). Tout programmer sur mon agenda (ou
comment étouffer toute créativité !).